Renseignements sur le cancer du côlon

Dépistage colorectal Yukon

Il est recommandé aux Yukonnais et aux Yukonnaises âgés de 50 à 74 ans d’effectuer un test de dépistage du cancer du côlon.

Passez le test dès aujourd’hui. Faites détecter rapidement la maladie. Faites-vous traiter. Empêchez-la de se développer.

Depuis le mois de janvier 2017, 8 375 Yukonnaises et Yukonnais ont choisi de faire le test de dépistage.

Au Yukon, le cancer du côlon arrive au troisième rang des diagnostics de cancer et au deuxième rang des causes de décès attribuables au cancer. Bien que le cancer du côlon puisse apparaître à tout âge, plus de 90 % des nouveaux cas détectés au Canada le sont dans la population des 50 ans et plus. Des études scientifiques ont clairement démontré qu’un dépistage périodique permettant de déceler les premiers signes de la maladie est un moyen efficace pour prévenir le cancer du côlon.

 

Qu’est-ce que le cancer du côlon?

Généralement, le cancer du côlon se développe à partir de petites excroissances appelées « polypes ». Les polypes se forment sur les parois internes du rectum ou du côlon et sont habituellement sans conséquence. En grossissant, certains polypes peuvent se transformer en tumeur cancéreuse. Presque tous les cas de cancer du côlon commencent par le développement de polypes bénins (non cancéreux).

Qui est à risque?

Vous avez un risque plus élevé de développer un cancer du côlon si :

  • une personne dans votre famille a déjà eu des polypes ou un cancer du côlon;
  • vous avez déjà eu des polypes au côlon;
  • vous souffrez d’une maladie inflammatoire de l’intestin (ex. colite ulcéreuse ou maladie de Crohn).

Sauf pour les personnes à risque élevé, peu d’éléments justifient la réalisation d’un test de dépistage chez les personnes de moins de 50 ans et de plus de 74 ans.

Quand devrais-je passer le test?

N’attendez pas l’apparition de symptômes pour faire faire un test de dépistage. Même si vous vous sentez bien, vous pourriez avoir des polypes ou le cancer du côlon sans le savoir.

Au Yukon, le test de dépistage du cancer du côlon, qu’on appelle le « TIF », est recommandé chez les femmes et les hommes de 50 à 74 ans qui n’ont pas de symptômes. C’est dans cette tranche d’âge que la majorité des cancers du côlon sont diagnostiqués au Yukon.

Un test de dépistage du cancer du côlon tous les deux ans permet de détecter les polypes précancéreux et les premiers stades du cancer – et de les traiter avant que la maladie n’ait eu le temps de se développer ou de se propager ailleurs dans corps. Le TIF (test immunochimique fécal) permet de détecter les signes avant-coureurs du cancer du côlon. Il pourrait vous sauver la vie.

Si des membres de votre famille ont déjà souffert du cancer du côlon, vous devriez passer des tests de dépistage avant l’âge de 50 ans. Différentes méthodes peuvent être employées pour effectuer le dépistage, par exemple la coloscopie. Pour sélectionner le test qui correspond le mieux à votre situation, discutez de vos antécédents familiaux avec votre fournisseur de soins de santé.

Procédure du test

Fournissez un échantillon de selles au moyen du TIF (test immunochimique fécal). Le TIF est un test que vous pouvez faire à la maison et qui ne demande aucune préparation ni restriction alimentaire.

Étape 1 – Procurez-vous le TIF

  • Demandez un TIF à votre fournisseur de soins de santé, ou
  • appelez Dépistage colorectal Yukon au 867-667-5497 ou au 1-844-347-9856 (sans frais au Yukon).

Étape 2 – Avant de commencer

  • Lisez attentivement toutes les instructions.
  • Mangez et buvez comme d’habitude.
  • Ne faites pas le test si vous voyez du sang dans vos selles ou votre urine.
  • Si vous avez envie d’uriner, urinez avant de commencer le TIF.

Étape 3 – Faites le TIF

  1. Vérifiez si toutes les informations que vous avez indiquées sur le formulaire sont exactes.
  2. Corrigez les informations si nécessaire, puis indiquez la date de collecte de l’échantillon.
  3. Suivez les directives d’utilisation du papier de recueil des selles inclus dans la trousse TIF.

Si vous avez besoin d’instructions sur la procédure dans une autre langue, contactez Dépistage colorectal Yukon.

Étape 4 – Déposez votre échantillon dans les 2 à 4 jours qui suivent (le plus tôt est le mieux) à l’un des endroits suivants :

  • au laboratoire de l’Hôpital général de Whitehorse;
  • au centre de soins de santé de votre lieu de résidence;
  • à l’hôpital de votre lieu de résidence.

Étape 5 – Résultats du TIF

Tous les échantillons du TIF sont analysés à l’Hôpital général de Whitehorse. Le laboratoire de l’hôpital analysera votre échantillon. Les résultats de l’analyse seront communiqués à votre fournisseur de soins de santé.

J’ai obtenu un résultat positif, qu’est-ce que cela veut dire?

Sachez que de nombreuses raisons peuvent expliquer un résultat positif au TIF – la détection de signes précancéreux ou cancéreux n’est qu’une des raisons possibles. Les hémorroïdes peuvent aussi occasionner la présence de sang dans les selles.

Que se passe-t-il après que j’ai obtenu un résultat positif au TIF?

Le test suivant un résultat positif au TIF est une coloscopie. La coloscopie permet de déceler la source du saignement. Si le résultat de votre test est négatif, Dépistage colorectal Yukon vous enverra une lettre vous invitant à repasser le test dans deux ans.

Quels sont les symptômes?

Bien des personnes atteintes du cancer colorectal n’ont aucun symptôme aux premiers stades de la maladie. C’est pourquoi il est important de passer des tests de dépistage régulièrement. Le cancer du côlon ne s’accompagne pas de symptômes spécifiques qui vous avertissent de la présence d’une tumeur. Le cancer du côlon peut se manifester par plusieurs symptômes :

  • constipation;
  • diarrhée;
  • selles plus étroites qu’à l’habitude;
  • crampes abdominales;
  • sang dans les selles;
  • perte de poids inexpliquée;
  • perte d’appétit;
  • sensation de gonflement;
  • nausée;
  • vomissement;
  • gaz et ballonnements;
  • fatigue;
  • douleur ou inconfort au niveau de l’abdomen.

Comment réduire les risques de cancer du côlon?

Un mode de vie sain et un dépistage périodique sont de bons moyens de prévenir le cancer du côlon.

Mangez santé

Mangez plus de fruits et de légumes. Faites des choix santé et limitez votre consommation de viande rouge, de viandes transformées, de gras saturés et de sel.

Bougez

Seulement trente minutes d’activité physique modérée par jour contribuent à la santé de votre côlon. C’est simple : plus vous bougez, plus vous réduisez vos risques d’avoir le cancer.

Arrêtez de fumer

Arrêtez de fumer ou réduisez votre consommation de tabac. La ligne d’aide aux fumeurs propose des outils éprouvés, gratuits et personnalisés pour vous aider à arrêter de fumer.

Diminuez votre consommation d’alcool

Si vous prenez un verre, respectez les directives de consommation d’alcool à faible risque. Moins vous consommez d’alcool, plus vous réduisez vos risques d’avoir le cancer.

Adressez-vous à votre fournisseur de soins de santé

Votre fournisseur de soins de santé est une excellente source d’information. Il peut vous aider :

  • à comprendre ce que signifie un poids santé pour vous;
  • à arrêter de fumer;
  • à choisir le test de dépistage qui vous convient le mieux.

Passez un test de dépistage

Intégrez le test de dépistage du cancer du côlon à vos habitudes de santé, c’est une démarche qui pourrait vous sauver la vie.

Renseignements: 

Pour de plus amples renseignements ou pour obtenir une trousse de TIF, contactez votre médecin ou votre fournisseur de soins de santé, ou appelez Dépistage colorectal Yukon au 867-667-5497, ou sans frais au Yukon au 1-844-347-9856.