Joindre un détenu au Centre correctionnel de Whitehorse

  1. Par la poste :
  2. Appels téléphoniques
  3. Revues et livres
  4. Confidentialité

Les détenus ont le droit de communiquer avec les membres de leur famille, leurs amis, leur avocat, les tribunaux et les fonctionnaires.

  1. Par la poste :
    • Les détenus peuvent envoyer jusqu’à sept lettres par semaine.
    • Les détenus peuvent recevoir un nombre illimité de lettres.
    • Il est interdit aux détenus de communiquer avec toute personne à l’endroit de qui ils ont reçu une ordonnance de non-communication.

     

    Adresse postale où envoyer du courrier à un détenu

    a/s Centre correctionnel de Whitehorse
    25, College Drive
    Whitehorse (Yukon)  Y1A 5B

     

  2. Appels téléphoniques

    Quand les détenus ont-ils le droit d'utiliser le téléphone?

    Les détenus peuvent utiliser les téléphones installés dans les unités résidentielles entre 7 h et 22 h 30. Les heures diffèrent les fins de semaine et les jours fériés.
    • Les détenus ne peuvent pas recevoir d’appels de l’extérieur.
    • Les détenus peuvent recevoir des messages vocaux.
    • Dans des circonstances particulières, il est possible de laisser un message vocal à un détenu.
    • Des exceptions seront faites en cas d'urgence familiale.

    Système téléphonique en usage au Centre correctionnel

    Un système téléphonique sécurisé destiné aux détenus, le système Synergy Inmate Phone Solutions (Synergy), est installé au Centre correctionnel.
    Le système téléphonique :

    • donne aux destinataires la possibilité de parler à un détenu;
    • évite aux personnes vulnérables de subir d’autres préjudices;
    • empêche que des activités illégales soient menées à partir du Centre correctionnel;
    • respecte les droits des détenus.

     

    Grâce à ce système :

    • les appels en provenance du Centre correctionnel sont identifiés;
    • les destinataires ont le choix d’accepter ou de refuser l’appel d’un détenu;
    • une personne peut demander à ce que son numéro soit exclu des listes d’appels si elle ne veut pas recevoir d’appels d’un détenu;
    • tous les appels publics sont enregistrés et pourront être écoutés par le personnel du Centre correctionnel;
    • les appels passés par les détenus à des fins juridiques et les autres communications privilégiées sont effectués à partir d’un autre téléphone et ne sont pas enregistrés.

    Verser de l'argent sur le compte de fiducie d'un détenu

    • Il est possible de déposer des fonds, en argent comptant seulement, au kiosque de Synergy situé dans le Centre correctionnel de Whitehorse ou à d’autres kiosques de Synergy au Canada. Il faut connaître le NIP de la personne en détention (numéro de détenu) pour utiliser ce service.
    • Il est également possible d’utiliser le service MoneyGram dans un bureau de Postes Canada. Après votre achat, téléphonez au service à la clientèle de Synergy au 1-866-713-4761 afin de déposer l’argent dans le compte en fiducie. Pour de plus amples renseignements, visitez le site Web de Synergy.

    Pour pouvoir utiliser les services ci-dessus, il faut connaître le NIP (numéro de détenu) de la personne en détention.

    Faire bloquer son numéro

    Lorsque vous recevez un appel provenant du Centre correctionnel, le système automatisé vous donne la possibilité de bloquer tout appel ultérieur passé depuis cet endroit.

    Vous pouvez aussi faire bloquer votre numéro de façon préventive en contactant le service à la clientèle de Synergy ou les Services aux victimes.

     

    Faire débloquer son numéro

    Il vous suffit de contacter le service à la clientèle de Synergy.

    Les numéros de téléphone visés par une ordonnance de non-communication ne pourront être débloqués qu’après vérification de la révocation de ladite ordonnance.

     

    Pour toute question relative au système téléphonique, contacter :

    • le service à la clientèle de Synergy au 1-866-713-4761;
    • les Services aux victimes au 867-667-8500 ou au 1-800-661-0408, poste 8500.

    Le détenu pourra-t-il savoir que vous avez fait bloquer votre numéro ou refusé son appel?

    Le détenu ne saura pas que vous avez fait bloquer votre numéro ou refusé son appel. Il entendra seulement un message automatisé disant que la communication n’a pas pu être établie.

    Combien coûtent les appels à frais virés?

    Le tarif pour les appels à frais virés est de 1,85 $ par tranche de 20 minutes.

    Pour les appels interurbains, des frais de connexion de 1,50 $ s’appliquent, auxquels s’ajoutent des frais de 0,30 $ par minute.

     

    Votre conversation avec le détenu sera-t-elle enregistrée?

    • Tous les appels publics, sauf ceux passés à des fins juridiques et les communications avec des destinataires privilégiés, seront enregistrés et peuvent être écoutés.
    • Les appels enregistrés ne seront écoutés que si le personnel du Centre correctionnel a des raisons de croire que le détenu :
      • est impliqué dans des activités illégales;
      • fait subir du harcèlement à autrui;
      • est impliqué dans des activités qui compromettent la sécurité de l’établissement.

    Appel de menaces provenant d'un détenu

    Vous pouvez signaler l'appel. L'enregistrement servira de preuve. Afin de signaler un appel, téléphonez au Centre correctionnel au 867-455-2900.

  3. Revues et livres

    Les détenus ont-ils le droit de s’abonner à des revues et à des livres?

    Les détenus peuvent s’abonner à des revues et à des livres qui sont vendus légalement.
    Le matériel suivant est interdit :

    • matériel contenant des renseignements détaillés sur la fabrication d’armes ou la perpétration d’un acte criminel;
    • matériel incitant à la haine contre un groupe identifiable ou qui en préconise le génocide;
    • matériel à caractère sexuel préconisant l’usage de violence ou toute forme d’acte sexuel avec des enfants;
    • matériel faisant la promotion du tatouage;
    • matériel qui met en danger la sécurité du Centre correctionnel.

     

  4. Confidentialité

    Le courrier est-il ouvert?

    Le courrier adressé aux détenus et expédié par les détenus est ouvert pour vérifier qu’il ne contient pas :

    • d'argent;
    • un article personnel;
    • un objet de contrebande.

    S’il contient de l’argent, celui-ci est déposé dans le compte de fiducie du détenu. Les objets de contrebande et les articles personnels sont confisqués ou renvoyés à l’expéditeur.
    L’administrateur peut autoriser un membre du personnel à lire le courrier d’un détenu lorsqu’il a des raisons fondées de croire que le courrier en question :

     

    • contient un plan pour le trafic de contrebande vers l’extérieur ou en provenance de l’extérieur;
    • contient un plan pour la perpétration d’un acte criminel;
    • contient de l’information qui pourrait compromettre la sécurité du Centre correctionnel ou d’une personne.

    Dans un cas comme dans l’autre, les motifs ayant justifié qu’on prenne connaissance du contenu du courrier sont consignés et le détenu est avisé.

    Tout le courrier qui parvient au Centre correctionnel est-il ouvert?

    La correspondance en provenance des personnes suivantes n'est jamais ouverte :

    • un avocat ou une avocate;
    • la directrice des Services correctionnels;
    • un député fédéral ou une députée fédérale;
    • un député ou une députée à l’Assemblée législative
    • l’ombudsman.