Renseignements à jour

6 juillet 2020

L’étape 2 du plan du Yukon pour lever les restrictions liées à la COVID-19 est maintenant lancée. Pour toute question non médicale, écrivez à covid19info@gov.yk.ca. Pour les questions d’ordre médical, appelez le 811.
Outil d’auto-évaluation : COVID-19

COVID-19 : Guide pour la tenue d’activités sportives et récréatives

Veiller à lire et à intégrer les recommandations relatives aux six mesures de sécurité à respecter pour se protéger de la COVID-19, émises par le médecin hygiéniste en chef du Yukon.

Les six mesures de sécurité sont les suivantes :

  • Maintenir une distance physique d’au moins deux mètres (six pieds),
  • Se laver les mains fréquemment,
  • Rester à la maison si l’on est malade,
  • Ne pas se rassembler en groupes de plus de dix personnes,
  • Limiter les déplacements vers les localités rurales,
  • S’isoler si les ordonnances et les recommandations du médecin hygiéniste en chef du Yukon l’exigent.

À la demande du public, voici des directives générales sur les mesures à prendre pour permettre aux organisations sportives et récréatives de reprendre leurs activités tout en limitant les risques de propagation du virus du COVID-19. Avant de pouvoir rouvrir leurs installations, les responsables d’activités sportives et récréatives (extérieures et intérieures) doivent évaluer tous les risques possibles et prendre les mesures nécessaires pour les réduire.
Dans l’ensemble, les présentes lignes directrices visent, d’une part, à encourager ces organisations à reprendre les activités qui peuvent être pratiquées sans contact, en toute sécurité et de manière responsable, et, d’autre part, à fortement déconseiller la tenue d’exercices ou de jeux de contact.

Pour des informations sur la pratique d’un sport en particulier, consulter ce document (format PDF).  

Demande d’évaluation de services ou d’activités

Les organisateurs d’événements ou d’activités récréatives peuvent présenter les détails de leurs activités aux fins d’évaluation et d’approbation par des professionnels de la santé publique. Cet examen permettra d’établir l’approche la plus adaptée pour aider leur organisation à prévenir la propagation de la COVID-19 tout en offrant aux Yukonnais de tous âges la possibilité de participer à des activités de loisirs ou de divertissement.

Remplir la demande d’évaluation de services ou d’activités

Renseignements: 

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la COVID-19 et des mises à jour sur la situation au Yukon, visiter le yukon.ca/fr/covid-19 ou appeler la ligne d’information sur la COVID-19 au 877-374-0425, ouverte tous les jours entre 7 h 30 et 20 h.

Lignes directrices générales
  • Dans la mesure du possible, suivre les directives qui ont été établies par l’organe directeur à l’échelle nationale qui régit la pratique de votre sport. Celles-ci doivent toutefois respecter les ordonnances et recommandations du médecin hygiéniste en chef du Yukon en matière de distanciation physique et de rassemblements.
  • Les équipes, les activités et les groupes à caractère social, récréatif ou compétitif qui ne sont pas gérés par des employés rémunérés NE sont PAS tenus d’avoir un plan opérationnel. Un tel plan pourrait néanmoins être utile pour évaluer les activités prévues. Des modèles de plan opérationnel sont accessibles ici.
  • Les organisations sportives et récréatives qui emploient du personnel (par exemple des entraîneurs, des arbitres ou des coordonnateurs) doivent préparer un plan opérationnel.
  • Dans le cas de manifestations sportives (ex. tournois, rencontres, courses), il faut soumettre un plan opérationnel aux fins d’examen, qu’il y ait ou non des employés en place.
  • Les entraîneurs et les animateurs qui se déplacent d’une collectivité à une autre au Yukon se doivent de suivre les lignes directrices du médecin hygiéniste en chef du Yukon en vigueur. Il est important de respecter les décisions des municipalités et des Premières nations où l’on souhaite se rendre : avant de se déplacer dans ces régions, vérifier si les autorités locales acceptent la présence de visiteurs dans leur collectivité.
  • Les entraîneurs et les animateurs qui souhaitent venir au Yukon doivent se plier à toutes les mesures de contrôle aux frontières qui sont en vigueur.
  • En planifiant leurs activités, les organisateurs doivent tenir compte des présentes lignes directrices en matière de santé publique, mais aussi d’autres facteurs, comme les exigences ou les conseils de leurs assureurs.
  • Pour rouvrir une installation municipale comme un centre récréatif, il faut d’abord réaliser une évaluation structurée et mettre en place des mesures d’atténuation.
  • Les piscines publiques sont actuellement fermées. Consulter régulièrement la page yukon.ca/fr/covid-19 pour obtenir les dernières mises à jour et les lignes directrices pertinentes.
Activités permises
  • Sont encouragées : les activités de plein air réalisées dans le respect des six mesures de sécurité.
  • Les activités exercées seules, par un participant ou un athlète, ou en équipe de deux, dans la mesure où une distance d’au moins deux mètres entre les participants est respectée.
  • Les activités intérieures ou extérieures réalisées en petits groupes (maximum de dix participants par employé) et en respectant une distance adéquate (prévoir une superficie de quatre mètres carrés par personne).
  • Les activités qui rassemblent au même endroit des groupes d’au plus dix personnes, dans la mesure où il y a suffisamment d’espace pour maintenir la distance physique. Le nombre de groupes permis dépend de la superficie totale de l’endroit. Les groupes ne peuvent pas se mêler les uns aux autres.
  • Certaines activités où il y a échanges d’équipement sportif : donner un coup de pied sur un ballon de soccer, frapper une balle de tennis ou utiliser une corde à sauter, des poids, des matelas, etc.
  • Les activités de perfectionnement des compétences qui peuvent être exercées sans contact. Les contacts accidentels peuvent survenir, mais la pratique d’activités de corps à corps est interdite (ex. lutte, prises, blocages et empoignades).
  • Les activités doivent être planifiées de manière à limiter les rapprochements.
  • Les activités des centres de mise en forme et les salles d’entraînement privées sont permises si des mesures adéquates sont mises en place. Exemples d’activités : périodes d’entraînement; cours de yoga, de Pilates, de cardiovélo, de danse (avec barre d’appui, ballet, hip-hop, danse sans partenaire, etc.); etc.
  • Les activités d’enseignement individualisé ou en groupe qui respectent la règle de distance physique de deux mètres (peut ne pas s’appliquer si les participants sont du même ménage).
  • Éliminer les caucus d’équipe, et les poignées de main et autres gestes qui marquent habituellement le début et la fin des rencontres.
Nettoyage, mesures sanitaires et santé publique
  • Il importe de vérifier si les participants présentent des symptômes s’apparentant à la COVID-19. Pour ce faire, utiliser l’outil d’auto-évaluation accessible au yukon.ca/fr/covid-19-informations-sur-les-symptomes.
  • Les participants ne doivent pas se présenter s’ils ressentent l’un des symptômes suivants : toux, fièvre, difficultés respiratoires ou une sensation générale de malaise.
  • Si un participant développe l’un ou l’autre de ces symptômes pendant une activité, il devra quitter les lieux immédiatement.
  • Les organisateurs doivent fournir : des renseignements sur l’hygiène; une supervision appropriée en matière d’hygiène des mains; les articles d’hygiène nécessaires, tels que de l’eau et du savon, du désinfectant pour les mains et du papier essuie-tout. Visiter le site Yukon.ca/fr pour télécharger une affiche sur le lavage des mains.
  • Toutes les zones communes et les surfaces souvent touchées doivent être nettoyées dès qu’elles sont visiblement sales et à la fin de chaque journée, y compris les toilettes, les bureaux partagés, les tables, les interrupteurs, les mains courantes et les poignées de porte.
  • Équipement mis à la disposition du public : doit être désinfecté par un employé entre chaque utilisation et le nettoyage doit être documenté. Les équipements qui ne sont pas fréquemment touchés (ex. les filets) peuvent être nettoyés au moment de l’installation ou du démontage, ou encore à la fin de chaque journée.
  • « Arriver, s’entraîner et repartir » : prendre les mesures nécessaires pour être fin prêtes à s’entraîner à l’arrivée sur les lieux. Éviter autant que possible d’utiliser les vestiaires et les toilettes, ou encore de s’y rassembler.
  • Le nombre de personnes dans les toilettes et les vestiaires devrait être restreint afin que les utilisateurs aient suffisamment d’espace pour se conformer aux règles de distance physique et de rassemblement.
  • Réduire l’utilisation des installations communes (ex. gymnases ou terrains) en limitant le nombre de personnes présentes à la fois (groupes d’au plus dix athlètes par employé). Adopter un protocole de nettoyage du matériel et des installations. Respecter les exigences de distance physique et de rassemblement, surtout lors des activités intérieures.
  • Chaque participant doit apporter ses propres rafraîchissements et bouteilles d’eau.
  • Les préposés aux premiers soins devraient utiliser l’équipement de protection individuelle nécessaire.
Athlètes handicapés
  • Pour chaque athlète qui effectue un retour à la pratique d’un sport, il est important d’évaluer ses besoins et d’adapter les interventions en conséquence, et ce, à chaque étape du processus. Selon son état de santé, il faudra consulter leur équipe médicale personnelle et élaborer une planification détaillée de remise en forme avant de pouvoir reprendre l’entraînement officiel et la compétition ou aux différentes étapes du retour au sport.
  • Certaines pièces d’équipement (comme les fauteuils roulants ou les prothèses) doivent être nettoyées régulièrement.

 

Spectateurs et autres membres du personnel
  • Il faut séparer les spectateurs des athlètes. La présence des spectateurs est permise, tant que les exigences de distance physique (de deux mètres) sont respectées et qu’ils forment des groupes d’au plus dix personnes.

  • Dans la mesure du possible, suivre les directives qui ont été établies par l’organe directeur à l’échelle nationale qui régit la pratique de votre sport. Celles-ci doivent toutefois respecter les ordonnances et recommandations du médecin hygiéniste en chef du Yukon en matière de distanciation physique et de rassemblements.
  • Les équipes, les activités et les groupes à caractère social, récréatif ou compétitif qui ne sont pas gérés par des employés rémunérés NE sont PAS tenus d’avoir un plan opérationnel. Un tel plan pourrait néanmoins être utile pour évaluer les activités prévues. Des modèles de plan opérationnel sont accessibles ici.
  • Les organisations sportives et récréatives qui emploient du personnel (par exemple des entraîneurs, des arbitres ou des coordonnateurs) doivent préparer un plan opérationnel.
  • Dans le cas de manifestations sportives (ex. tournois, rencontres, courses), il faut soumettre un plan opérationnel aux fins d’examen, qu’il y ait ou non des employés en place.
  • Les entraîneurs et les animateurs qui se déplacent d’une collectivité à une autre au Yukon se doivent de suivre les lignes directrices du médecin hygiéniste en chef du Yukon en vigueur. Il est important de respecter les décisions des municipalités et des Premières nations où l’on souhaite se rendre : avant de se déplacer dans ces régions, vérifier si les autorités locales acceptent la présence de visiteurs dans leur collectivité.
  • Les entraîneurs et les animateurs qui souhaitent venir au Yukon doivent se plier à toutes les mesures de contrôle aux frontières qui sont en vigueur.
  • En planifiant leurs activités, les organisateurs doivent tenir compte des présentes lignes directrices en matière de santé publique, mais aussi d’autres facteurs, comme les exigences ou les conseils de leurs assureurs.
  • Pour rouvrir une installation municipale comme un centre récréatif, il faut d’abord réaliser une évaluation structurée et mettre en place des mesures d’atténuation.
  • Les piscines publiques sont actuellement fermées. Consulter régulièrement la page yukon.ca/fr/covid-19 pour obtenir les dernières mises à jour et les lignes directrices pertinentes.

  • Sont encouragées : les activités de plein air réalisées dans le respect des six mesures de sécurité.
  • Les activités exercées seules, par un participant ou un athlète, ou en équipe de deux, dans la mesure où une distance d’au moins deux mètres entre les participants est respectée.
  • Les activités intérieures ou extérieures réalisées en petits groupes (maximum de dix participants par employé) et en respectant une distance adéquate (prévoir une superficie de quatre mètres carrés par personne).
  • Les activités qui rassemblent au même endroit des groupes d’au plus dix personnes, dans la mesure où il y a suffisamment d’espace pour maintenir la distance physique. Le nombre de groupes permis dépend de la superficie totale de l’endroit. Les groupes ne peuvent pas se mêler les uns aux autres.
  • Certaines activités où il y a échanges d’équipement sportif : donner un coup de pied sur un ballon de soccer, frapper une balle de tennis ou utiliser une corde à sauter, des poids, des matelas, etc.
  • Les activités de perfectionnement des compétences qui peuvent être exercées sans contact. Les contacts accidentels peuvent survenir, mais la pratique d’activités de corps à corps est interdite (ex. lutte, prises, blocages et empoignades).
  • Les activités doivent être planifiées de manière à limiter les rapprochements.
  • Les activités des centres de mise en forme et les salles d’entraînement privées sont permises si des mesures adéquates sont mises en place. Exemples d’activités : périodes d’entraînement; cours de yoga, de Pilates, de cardiovélo, de danse (avec barre d’appui, ballet, hip-hop, danse sans partenaire, etc.); etc.
  • Les activités d’enseignement individualisé ou en groupe qui respectent la règle de distance physique de deux mètres (peut ne pas s’appliquer si les participants sont du même ménage).
  • Éliminer les caucus d’équipe, et les poignées de main et autres gestes qui marquent habituellement le début et la fin des rencontres.

  • Il importe de vérifier si les participants présentent des symptômes s’apparentant à la COVID-19. Pour ce faire, utiliser l’outil d’auto-évaluation accessible au yukon.ca/fr/covid-19-informations-sur-les-symptomes.
  • Les participants ne doivent pas se présenter s’ils ressentent l’un des symptômes suivants : toux, fièvre, difficultés respiratoires ou une sensation générale de malaise.
  • Si un participant développe l’un ou l’autre de ces symptômes pendant une activité, il devra quitter les lieux immédiatement.
  • Les organisateurs doivent fournir : des renseignements sur l’hygiène; une supervision appropriée en matière d’hygiène des mains; les articles d’hygiène nécessaires, tels que de l’eau et du savon, du désinfectant pour les mains et du papier essuie-tout. Visiter le site Yukon.ca/fr pour télécharger une affiche sur le lavage des mains.
  • Toutes les zones communes et les surfaces souvent touchées doivent être nettoyées dès qu’elles sont visiblement sales et à la fin de chaque journée, y compris les toilettes, les bureaux partagés, les tables, les interrupteurs, les mains courantes et les poignées de porte.
  • Équipement mis à la disposition du public : doit être désinfecté par un employé entre chaque utilisation et le nettoyage doit être documenté. Les équipements qui ne sont pas fréquemment touchés (ex. les filets) peuvent être nettoyés au moment de l’installation ou du démontage, ou encore à la fin de chaque journée.
  • « Arriver, s’entraîner et repartir » : prendre les mesures nécessaires pour être fin prêtes à s’entraîner à l’arrivée sur les lieux. Éviter autant que possible d’utiliser les vestiaires et les toilettes, ou encore de s’y rassembler.
  • Le nombre de personnes dans les toilettes et les vestiaires devrait être restreint afin que les utilisateurs aient suffisamment d’espace pour se conformer aux règles de distance physique et de rassemblement.
  • Réduire l’utilisation des installations communes (ex. gymnases ou terrains) en limitant le nombre de personnes présentes à la fois (groupes d’au plus dix athlètes par employé). Adopter un protocole de nettoyage du matériel et des installations. Respecter les exigences de distance physique et de rassemblement, surtout lors des activités intérieures.
  • Chaque participant doit apporter ses propres rafraîchissements et bouteilles d’eau.
  • Les préposés aux premiers soins devraient utiliser l’équipement de protection individuelle nécessaire.

  • Pour chaque athlète qui effectue un retour à la pratique d’un sport, il est important d’évaluer ses besoins et d’adapter les interventions en conséquence, et ce, à chaque étape du processus. Selon son état de santé, il faudra consulter leur équipe médicale personnelle et élaborer une planification détaillée de remise en forme avant de pouvoir reprendre l’entraînement officiel et la compétition ou aux différentes étapes du retour au sport.
  • Certaines pièces d’équipement (comme les fauteuils roulants ou les prothèses) doivent être nettoyées régulièrement.

 

  • Il faut séparer les spectateurs des athlètes. La présence des spectateurs est permise, tant que les exigences de distance physique (de deux mètres) sont respectées et qu’ils forment des groupes d’au plus dix personnes.