Moutons et chèvres d’élevage au Yukon

  • Réglementation sur les moutons et les chèvres pour les propriétaires yukonnais
  • Déclaration de la ferme
  • Maintien d’une séparation entre les espèces domestiques et sauvages
  • Inventaire et identification des animaux
  • Test de dépistages des maladies respiratoires pour vos animaux
  • Transport ou importation de moutons ou de chèvres

  1. Réglementation sur les moutons et les chèvres pour les propriétaires yukonnais

    Au Yukon, des exigences particulières s’appliquent si vous souhaitez posséder des moutons et des chèvres. Elles ont été instaurées pour :

    • aider les éleveurs yukonnais à assurer la gérance environnementale;
    • protéger les populations sauvages de mouflons de Dall et de chèvres des montagnes;
    • accompagner les éleveurs dans leur production.

     

    Si vous possédez des moutons et des chèvres, vous devez respecter l’ordonnance de contrôle des moutons et des chèvres pour réduire le risque de propagation d’agents pathogènes associés à des maladies respiratoires, particulièrement la bactérie Mycoplasma ovipneumoniæ (M. ovi), chez les populations sauvages de mouflons et de chèvres. Tout non-respect de l’ordonnance de contrôle des moutons et des chèvres constitue une infraction en vertu de la Loi sur la santé des animaux et peut donner lieu à une mise en accusation.

    Pour vous conformer à l’ordonnance de contrôle, vous devez :

    • déclarer votre ferme;
    • garder vos animaux dans un enclos approuvé;
    • signaler tout animal en fuite ou tout contact entre des animaux domestiques et des espèces sauvages;
    • faire porter une marque d’identification permanente aux animaux et tenir des dossiers sur votre troupeau;
    • faire passer des tests de dépistage de maladies respiratoires à vos animaux;
    • demander un permis pour l’importation de moutons ou de chèvres au Yukon.

     

    Nous inspectons annuellement les installations qui abritent des moutons et des chèvres pour veiller au respect de ces exigences. Chaque année, nous vous contacterons pour planifier une inspection.


  2. Déclaration de la ferme

    Si vous possédez des moutons ou des chèvres, vous êtes dans l’obligation de nous en informer. Tout non-respect de cette obligation constituera une infraction en vertu de la Loi sur la santé des animaux.

    Pour joindre la Section de la santé animale, écrivez à animalhealth@yukon.ca, composez le 867-667-5600 ou appelez le 1-800-661-0408, poste 5600 (sans frais au Yukon).

    Nous planifierons ensemble un entretien téléphonique ou une réunion pour :

     

    De manière générale, les fermes ou les propriétés ne peuvent pas se trouver à une altitude de plus de 1 000 m.

    Vous êtes dans l’obligation de respecter l’ordonnance de contrôle des moutons et des chèvres, et ce, même si vous ne possédez qu’un ou deux animaux.


  3. Maintien d’une séparation entre les espèces domestiques et sauvages

    Vous devez garder vos moutons et vos chèvres dans un lieu clos pour :

    • éviter qu’ils ne s’échappent;
    • réduire le risque de voir des mouflons ou des chèvres sauvages pénétrer dans l’enclos;
    • éviter tout contact nez à nez entre votre cheptel et des mouflons ou des chèvres sauvages.

    Exigences relatives aux clôtures

    Les clôtures doivent garantir un confinement primaire accompagné d’une structure secondaire espacée d’au moins 60 cm (2 pi) pour éviter tout contact nez à nez.

    • La clôture utilisée pour le confinement primaire doit :
      • mesurer au moins 1,2 m (4 pi) de hauteur;
      • empêcher les animaux d’y passer la tête.
    • La structure secondaire peut consister en une clôture physique ou en toute autre structure offrant la séparation requise. Vous pouvez par exemple utiliser des clôtures électriques de distancement.

     

    Ensemble, nous travaillerons à la conception d’une clôture qui :

    • tiendra compte de la logique de votre exploitation;
    • utilisera l’infrastructure existante, dans la mesure du possible.

     

    Vous pouvez faire une demande de subvention agricole pour compenser les coûts liés à l’installation d’une clôture de confinement ou de prévention.

    L’enclos dans lequel vous gardez vos moutons ou vos chèvres doit :

    • avoir été approuvé;
    • faire l’objet d’inspections annuelles;
    • être entretenu de sorte qu’il demeure dans l’état auquel il était au moment de son approbation.

     

    Communiquez avec l’équipe de la Direction de l’agriculture pour :

    • passer en revue les exigences relatives à votre enclos; ou
    • demander l’inspection et l’approbation de votre clôture.

     

    Pour ce faire, vous pouvez écrire à agriculture@yukon.ca, composer le 867-667-5838 ou appeler le 1-800-661-0408, poste 5838 (sans frais au Yukon).

    En cas de fuite d’un de vos animaux ou d’intrusion de mouflons ou de chèvres sauvages dans votre propriété

    Vous devez immédiatement signaler :

    • tout animal s’étant échappé de votre enclos;
    • la présence sur votre propriété de tout animal sauvage ou domestique (mouflon, mouton ou chèvre) inconnu.

     

    Cette exigence comprend également le signalement de tout animal s’étant échappé pendant le transport. À défaut de signaler une telle fuite, vous pourriez vous voir infliger une amende.

    Pour signaler la fuite ou la disparition d’un animal, ou encore un contact entre des moutons ou des chèvres domestiques et des populations sauvages, vous devez appeler :

    • la Direction de l’agriculture au 867-667-5838; ou
    • un agent de protection des animaux au 867-667-3597.

     

    Nous pourrons vous aider :

    • à retrouver votre animal;
    • à élaborer un plan pour le capturer.

  4. Inventaire et identification des animaux

    Vos moutons et vos chèvres doivent porter une marque permanente permettant de les identifier individuellement. Ces marques peuvent consister en des étiquettes d’oreille, des micropuces ou des bagues. En savoir plus sur le Programme canadien d’identification des moutons (un programme obligatoire).

    Vous devez également conserver un dossier sur chaque mouton ou chaque chèvre que vous possédez. Doivent figurer dans le dossier en question :

    • la date de naissance de l’animal;
    • la date d’acquisition de l’animal;
    • la date de vente de l’animal;
    • la date de décès de l’animal;
    • la date d’abattage de l’animal, le cas échéant.

     

    Mettez à jour vos dossiers :

    • en cas d’évolution du nombre de moutons ou de chèvres au sein de votre propriété;
    • lorsque des animaux pénètrent dans votre ferme, que ce soit à des fins de reproduction ou de garde. Dans vos dossiers, indiquez la ferme d’origine de ces animaux et leurs dates de présence sur votre propriété.

     

    Vous pouvez utiliser les documents suivants pour faciliter la tenue de vos dossiers :


  5. Test de dépistages des maladies respiratoires pour vos animaux

    Vous devez faire passer à vos moutons et à vos chèvres un test de dépistage de la bactérie Mycoplasma ovipneumoniæ (M. ovi), à l’origine d’infections respiratoires.

    Pour ce faire :

    • nous viendrons dans votre exploitation pour réaliser le test de dépistage;
    • nous réaliserons les tests subséquents exigés;
    • aucuns frais ne vous seront facturés.

     

    Pour joindre les vétérinaires de Section de la santé animale, écrivez à animalhealth@yukon.ca, composez le 867-667-5600 ou appelez le 1-800-661-0408, poste 5600 (sans frais au Yukon). Ils sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions sur les exigences de dépistage.

    Si l’analyse du prélèvement nasal effectué à l’aide d’un écouvillonnage sur votre animal donne un résultat négatif au test de dépistage de la bactérie M. ovi, cela ne signifie pas que cet animal est considéré comme « exempt de la maladie ». En effet, ces bactéries peuvent survivre chez les moutons et les chèvres sans y être détectées.

    Il faut répéter les tests au moins une fois par an pour continuer d’atténuer les risques au Yukon. En ce qui concerne la fréquence des tests de dépistage, nous nous appuyons :

    • sur une évaluation annuelle des risques;
    • sur la situation de chaque ferme.

     

    Si le résultat du test de dépistage de la bactérie M. ovi mené sur l’un de vos animaux s’avère positif, la destruction de votre animal sera ordonnée. Vous aurez droit à une indemnisation pour tout animal détruit. Vous pourrez également abattre l’animal et  vendre la viande, car sa consommation ne représente aucun danger. 


  6. Transport ou importation de moutons ou de chèvres

    De l’extérieur du Yukon

    Au Yukon, pour importer des moutons ou des chèvres domestiques en provenance de l’extérieur du territoire, vous aurez besoin d’un permis d’importation délivré par la Direction de l’agriculture. Ce permis est gratuit.

    • Avant leur importation, vous pouvez soumettre les animaux à un dépistage préalable de la bactérie M. oviDes subventions sont offertes pour encourager ce dépistage préalable.
    • Avant toute importation, vous devez disposer d’une zone de confinement approuvée à l’écart des animaux se trouvant déjà dans la ferme.
    • Tous les animaux doivent subir un test de dépistage de la bactérie M. ovi après leur arrivée au Yukon. Cette exigence s’applique aussi aux animaux ayant fait l’objet d’un dépistage préalable.
    • Vous devez placer les animaux importés en quarantaine et respecter des mesures de biosécurité rigoureuses jusqu’à la réception d’un avis de la Section de la santé animale.

    Obtenir un permis d’importation

    1. Contactez-nous avant de faire venir de nouveaux animaux dans votre exploitation. Pour ce faire, vous pouvez écrire à la Direction de l’agriculture (agriculture@yukon.ca), composer le 867-667-5838 ou appeler le 1-800-661-0408, poste 5838 (sans frais au Yukon).
    2. Remplissez un formulaire de demande quatre semaines avant l’importation prévue de moutons ou de chèvres. Votre demande doit comprendre :
      • des renseignements sur votre exploitation;
      • des renseignements sur le transport des animaux et le manifeste de transport;
      1. une liste de tous les animaux (nombres et types) qui seront importés.
    3. Nous examinerons votre demande et prendrons contact avec vous pour prévoir une réunion ou une visite sur place. Au moment de cette réunion ou de cette visite, nous aborderons les points suivants :
      • vos plans de dépistage préalable;
      • vos plans de confinement pour la mise en quarantaine;
      • le protocole de dépistage après l’arrivée de vos nouveaux animaux.
    4. Une fois que nous aurons approuvé votre demande, nous vous délivrerons un numéro de permis et nous passerons ensemble en revue les conditions énoncées audit permis. Nous vous fournirons également un certificat de chargement de moutons ou de chèvres afin de répertorier les animaux importés.

    Quarantine containment planPlan de confinement pour la mise en quarantaine

    Dans le cadre de votre demande de permis d’importation, vous devez nous remettre un plan de confinement pour la mise en quarantaine. Votre plan doit :

    • permettre d’éviter tout contact entre les animaux en quarantaine et les autres moutons ou chèvres de votre exploitation;
    • être approuvé par la Section de la santé animale;
    • être conservé jusqu’à ce que la campagne de dépistage soit terminée et que tous les animaux soient testés négatifs à M. ovi.

     

    Vous devez signaler à la Direction de l’agriculture (867-667-5838) ou à la Section de la santé animale (867-667-5600) toute rupture de la quarantaine par un animal.

    À l’intérieur du Yukon

    Vous n’avez pas besoin de permis pour déplacer, acheter ou vendre des moutons et des chèvres domestiques à l’intérieur du Yukon.

    Si vous faites entrer des animaux dans votre exploitation :

    • réfléchissez attentivement au risque que cela peut représenter pour votre troupeau;
    • mettez à jour vos dossiers après une vente ou un achat. Ce suivi des déplacements doit être conservé pendant deux ans;
    • consignez la date et la provenance de tout animal pénétrant dans votre exploitation (ex. « pour des questions de reproduction »);
    • mettez en place une zone de confinement approuvée;
    • mettez en place des mesures de biosécurité rigoureuses.

     

    Si c’est la première fois que vous achetez des moutons ou des chèvres, vous devrez disposer d’une zone de confinement approuvée sur votre propriété et remplir l’ensemble des conditions énoncées dans l’ordonnance de contrôle avant de recevoir les animaux en question.

    Téléphonez à la Direction de l’agriculture (867-667-5838) ou à la Section de la santé animale (867-667-5600) avant de faire venir de nouveaux animaux dans votre exploitation.

    Autres options

    On recommande également aux éleveurs d’envisager des solutions moins risquées pour obtenir de nouveaux animaux et éviter d’introduire la bactérie M. ovi ou d’autres agents pathogènes. À titre d’exemple, l’insémination artificielle est une méthode sûre permettant de renforcer la diversité génétique de votre troupeau et pour laquelle aucune restriction n’est imposée.


Renseignements 

Communiquez avec la Direction de l’agriculture ou la Section de la santé animale pour toute question à propos de l’élevage de moutons ou de chèvres au Yukon.

Pour joindre la Direction de l’agriculture, écrivez à agriculture@yukon.ca, composez le 867-667-5838 ou appelez le 1-800-661-0408, poste 5838 (sans frais au Yukon).

Pour joindre la Section de la santé animale, écrivez à animalhealth@yukon.ca, composez le 867-667-5600 ou appelez le 1-800-661-0408, poste 5600 (sans frais au Yukon).