Risques associés à la consommation du cannabis

Il y a des risques associés à la consommation du cannabis. Peu importe le mode de consommation (voie orale, vapeur, fumée, teinture, produit à application topique), les effets du cannabis ne sont pas les mêmes pour tous.

Effets du cannabis sur le cerveau

La consommation quotidienne de cannabis dès un jeune âge peut avoir un effet sur le développement du cerveau. Si vous envisagez de consommer du cannabis un jour, considérez la possibilité d’attendre jusqu’à l’âge de 25 ans avant de commencer.

La consommation précoce du cannabis peut :

  • mener à une dépendance;
  • nuire à votre rendement scolaire et vous rendre plus à risque
  • de décrocher;
  • nuire à vos facultés cognitives et motrices;
  • changer la structure de votre cerveau en développement, ce qui peut nuire à votre mémoire ainsi qu’à vos capacités de prise de décision, de planification et de concentration;
  • augmenter vos risques de maladie mentale.

Grossesse et allaitement

Si vous êtes enceinte ou allaitez, ne consommez pas de cannabis; cela peut nuire au fœtus ou au nouveau-né.

Au travail et en voiture

Si vous consommez du cannabis, ne conduisez pas une voiture et n’entreprenez pas d’autres activités dangereuses au travail ou à la maison. Le cannabis peut nuire à votre coordination et ralentir votre vitesse de réaction.

Consommation de cannabis et d’autres substances

Le fait de consommer du cannabis et de l’alcool peut avoir des effets imprévisibles, notamment :

  • augmenter les risques liés à ces substances;
  • augmenter considérablement le risque d’accidents de voiture;
  • accroître les risques de comportements sexuels risqués;
  • accroître les sentiments d’anxiété, de panique et de paranoïa;
  • causer une forte intoxication pouvant mener à des vomissements, à des étourdissements ou à l’évanouissement.

Autres facteurs à considérer

Partage de produits de cannabis

Lorsque vous partagez un joint, vous risquez aussi de répandre des infections transmissibles. Pour réduire le risque, tenez le joint de façon à inhaler la fumée ou la vapeur sans avoir à y toucher avec vos lèvres.

Vous pourriez répandre la COVID-19

La COVID-19 se transmet par des gouttelettes de fluides corporels, y compris la salive. Vous propagerez le virus si vous partagez des joints, des pipes ou des vaporisateurs contaminés.

Inhalation

Les inhalations profondes et le fait de retenir votre souffle peuvent causer des douleurs et des difficultés respiratoires.

Si vous fumez du cannabis :

  • prenez une inspiration peu profonde;
  • expirez immédiatement;
  • considérez substituer une autre méthode de consommation aux joints, comme un vaporisateur ou des produits comestibles.

Quantité consommée

Essayez de limiter votre consommation. Consommez seulement les fins de semaine ou une seule journée par semaine, par exemple.

Si vous fumez du cannabis :

  1. prenez une ou deux petites inspirations;
  2. attendez 10 minutes pour voir quel effet la substance aura sur vous.

Si vous consommez un produit comestible, comme un biscuit ou un bonbon gélatineux :

  1. consommez d’abord une petite portion;
  2. attendez au moins une heure pour voir quel effet le cannabis aura sur vous.

Puissance des produits de cannabis

Selon le choix du produit et de la variété de cannabis, les effets sur le corps et le cerveau peuvent être très différents. Assurez-vous de vérifier le niveau de concentration de THC de votre cannabis; une teneur élevée en THC accroît les risques d’effets dommageables pour la santé.

Effets toxiques

Consommer du cannabis après avoir mangé peut aider à réduire l’intensité des effets indésirables.

Si vous ressentez trop intensément les effets :

  • ne paniquez pas;
  • buvez beaucoup d’eau;
  • mangez quelque chose;
  • trouvez un endroit sûr où vous vous sentez à l’aise pour attendre que les effets se dissipent.

Les effets se dissiperont dans les 2 à 8 heures.

Consommation de cannabis et santé mentale

Si vous souffrez d’une maladie mentale, il est extrêmement important de penser aux risques associés au cannabis. Le cannabis peut :

  • produire une psychose temporaire, dont la paranoïa et des hallucinations;
  • engendrer la schizophrénie si vous êtes à risque ou avez des antécédents familiaux de cette maladie.

Cannabis synthétique

Les produits de cannabis synthétiques, comme le K2 ou le spice, peuvent causer de sérieux problèmes de santé, et même la mort. Si vous consommez du cannabis, consommez seulement des produits naturels.

Les jeunes et le cannabis

Nous vous encourageons à parler à vos enfants du cannabis. En leur fournissant de l’information factuelle sur les effets du cannabis, vous les aiderez à prendre de meilleures décisions. Puisque la consommation du cannabis est maintenant légale, il est encore plus important d’aborder le sujet.

L’intervention précoce peut contribuer à prévenir la consommation chez les mineurs et à protéger la santé et le développement de votre enfant. Le document Parler cannabis – savoir discuter avec son ado peut vous aider à engager une conversation avec votre enfant.

Les alliés des jeunes (y compris les enseignants et les entraîneurs) peuvent utiliser Parler pot avec les jeunes – un guide de communication sur le cannabis pour les alliés de jeunes, un outil pour favoriser les conversations sur le cannabis. Le dialogue sûr, impartial, éclairé et dépourvu de jugement constitue la meilleure façon de joindre les jeunes.

Renseignements

Apprenez-en plus sur la consommation du cannabis au Yukon.

Renseignements: 

Si vous avez des questions ou avez besoin d’aide, téléphonez sans frais à partir du Yukon au 1‑866‑456‑3838 ou par courriel à cannabis@gov.yk.ca.