5 juin 2020 : le gouvernement du Yukon fait le point sur la COVID-19

Le gouvernement du Yukon informe le public des dernières mesures prises pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

Cas de COVID-19

En date d’aujourd’hui, le 5 juin, à 14h, le nombre de personnes ayant contracté la maladie dans le territoire s’élève toujours à onze. Ces onze personnes se sont maintenant rétablies. Le territoire ne compte actuellement aucun autre cas confirmé et 1 201 personnes ont été testées. Il n’y a aucun nouveau cas depuis le 20 avril.

Lignes directrices à jour pour les services vitaux et essentiels

Les lignes directrices du gouvernement du Yukon pour les services vitaux et essentiels ont été mises à jour cette semaine pour clarifier les mesures touchant les travailleurs qui fournissent ces services dans le territoire d’ici le 1er juillet 2020. Après cette date, les restrictions seront assouplies pour les travailleurs des services vitaux et essentiels arrivant au Yukon en provenance de la Colombie-Britannique.

Le document à jour précise que la consigne des rassemblements limités à 10 personnes ne s’applique pas aux milieux de travail et que les personnes qui doivent entretenir des infrastructures ou y faire des réparations urgentes sont des travailleurs essentiels, tout comme le sont les juges, témoins et autres personnes nécessaires au maintien de la règle de droit. Le document indique également que les personnes qui arrivent au Yukon en provenance de l’extérieur du territoire pour travailler doivent adopter les mêmes mesures dans toutes les régions du Yukon – qu’il s’agisse de Whitehorse ou des localités rurales.

Les lignes directrices à jour entrent immédiatement en vigueur et s’appliquent uniquement à l’étape actuelle de notre approche à la pandémie. Le document pourrait être modifié davantage lorsque nous passerons à l’étape 2 du plan pour lever les restrictions liées à la COVID-19.

Mise à jour d’Une voie à suivre : Le plan du Yukon pour lever les restrictions liées à la COVID-19

À la suite de l’annonce du passage prévu à l’étape 2 le 1er juillet, le plan du Yukon pour lever les restrictions liées à la COVID-19 a été mis à jour pour inclure des dates précises et un nouveau calendrier. Vous pouvez consulter la version la plus récente du plan à https://yukon.ca/fr/covid-19. Le plan sera mis à jour périodiquement au fur et à mesure que nous passons aux prochaines étapes.

Services religieux

À partir du dimanche 7 juin, les lieux de culte pourront ouvrir. Les responsables des services et les participants doivent adopter des mesures pour respecter la distance physique et, si nécessaire, adapter la nature des services.

Par exemple, la capacité d’accueil à l’intérieur des lieux devra être réduite à un tiers de la capacité du bâtiment jusqu’à un maximum de 50 personnes, y compris celles qui organisent et dirigent le service.

Les responsables doivent aussi accroître la fréquence du nettoyage et de la désinfection des aires communes et des surfaces fréquemment touchées, comme les chaises, bancs, mains courantes d’escaliers, interrupteurs et objets cérémonials. Les organisateurs doivent établir un plan opérationnel qu’ils devront présenter sur demande. Il n’est pas nécessaire de le faire approuver. Les lignes directrices pour les services religieux sont publiées sur le site Yukon.ca.

Ressources en santé mentale

Le Yukon offre une gamme de ressources en santé mentale. La liste des ressources est publiée au https://yukon.ca/fr/sante-mentale-mieux-etre.

Ces ressources sont fournies par le gouvernement du Yukon, les gouvernements des Premières nations, le gouvernement fédéral et des ONG. La majorité des services de soutien demeurent disponibles durant la pandémie de la COVID-19. Certains services ont été modifiés afin de respecter les ordonnances et les recommandations du médecin hygiéniste en chef.

La liste n’est pas exhaustive. Les services offerts changeront selon l’étape du plan de gestion de la pandémie dans laquelle on se trouve, y compris les étapes pour lever les restrictions.

Les ressources ont été organisées par population afin de faciliter la tâche des fournisseurs de soins de santé, des ONG et des personnes qui offrent des services de santé et de mieux-être. Assurez-vous de choisir la bonne ressource.

Accéder au service de traitement des dépendances aux opioïdes pendant la pandémie

Des services et du soutien sont accessibles aux personnes qui aimeraient discuter de leur dépendance aux opioïdes ou obtenir un traitement, en particulier en raison du stress accru engendré par la COVID-19. La communauté médicale est préoccupée par l’insuffisance de l’approvisionnement en produits sûrs. Cette pénurie pourrait porter certaines personnes à rechercher des traitements par crainte de ne pas avoir accès aux drogues qu’elles utilisent habituellement ou que ces drogues ne soient pas sûres. En outre, certaines personnes pourraient consommer plus qu’à la normale comme mécanisme d’adaptation durant cette période.

Le traitement des dépendances aux opioïdes comprend la distribution de suboxone ou de méthadone. On encourage les personnes qui sont incertaines du traitement approprié pour elles à venir discuter avec un clinicien des options qui leur sont offertes et des différentes méthodes de traitement.

La Clinique de traitement de la dépendance aux opioïdes est située dans la clinique de prise en charge au 210, rue Elliott. Il s’agit en temps normal de services sans rendez-vous, mais étant donné la pandémie, nous demandons aux personnes d’appeler à l’avance et de prendre rendez-vous. La clinique est ouverte du lundi au mercredi, de 9 h à midi et de 13 h à 16 h. Le numéro de téléphone est le 867‑668‑2552. Des ressources de réduction des méfaits et des trousses de naloxone dont disponibles à la clinique.

Renseignements 

Aisha Montgomery
Communications
Services aux collectivités
867-456-6580
[email protected]

Pat Living
Communications
Santé et Affaires sociales
867-335-1531
[email protected]

Numéro du communiqué: 
20-164