Le Fonds pour la prévention du crime et les services aux victimes finance quinze projets

Quinze projets communautaires axés sur la prévention du crime et les services aux victimes reçoivent 297 241 $ grâce au Fonds pour la prévention du crime et les services aux victimes (le Fonds).

Objets des projets retenus : développement du leadership chez les jeunes; formations sur les traumatismes et la guérison; ateliers de musique et de danse; ateliers sur la santé mentale; activités et ateliers culturels destinés aux femmes marginalisées; ateliers sur les valeurs traditionnelles; programmes pour lutter contre la violence familiale et les mauvais traitements; soutien aux personnes souffrant d’un déficit de l’attention; activités saines à l’intention des enfants, des familles et des jeunes.

Les organismes ont adapté leurs plans afin de poursuivre leurs activités dans le territoire malgré les restrictions en vigueur à cause de la COVID-19. Les responsables de projets subventionnés cet automne ont en effet modulé leur prestation et demandé une prolongation afin de pouvoir continuer à offrir à la population des moyens de prévenir le crime et des services aux victimes. 

Le conseil d’administration du Fonds a accordé 242 535 $ à des projets voués à la prévention du crime et 54 706 $ à des projets visant à offrir des services et du soutien aux victimes d’actes criminels. La prochaine date limite de dépôt des demandes est le 18 août 2020, à 23 h 59. Il précise que la pandémie de COVID-19 entraîne l’obligation d’adapter certains des services offerts aux victimes, et qu’il faut faire preuve de créativité pour mener à bien les projets en cette période sans pareil.

Notre gouvernement est déterminé à soutenir les organismes du Yukon qui s’attaquent aux causes fondamentales du comportement criminel et soutiennent les victimes d’actes criminels perpétrés dans notre territoire. Ils jouent un rôle fondamental dans l’amélioration de la sécurité de la collectivité. Grâce à des programmes de formation novateurs, nous pourrons rehausser la santé et la sécurité des Yukonnais.

Mme Tracy-Anne McPhee, ministre de la Justice

Nous continuons de recevoir des projets novateurs de grande qualité de toutes les régions du Yukon, et les membres du conseil d’administration sont fiers de soutenir les solutions avancées par les organismes locaux pour remédier aux problèmes liés à la criminalité et à la victimisation. Nous sommes impressionnés par la souplesse et la créativité dont font preuve les demandeurs en cette période particulièrement intense, et nous encourageons toutes les collectivités à proposer cet automne des projets qui tiennent compte des nouvelles réalités.

Mme Lareina Twardochleb, présidente du conseil d’administration du Fonds pour la prévention du crime et les services aux victimes

En bref 
  • Funding recipients include: Champagne and Aishihik First Nations; Dawson City Arts Society; Heart of Riverdale Community Centre Society; Kluane First Nation; Learning Disabilities of Yukon; North Klondyke Highway Music Society; Second Opinion Society; Teslin Tlingit Council; Yukon Women's Transition Home Society; BYTE – Empowering Youth Society; Gwaandak Theatre Society; Skookum Jim Friendship Centre; Tr'ondëk Hwëch'in; and Village of Teslin. 

  • The Crime Prevention and Victim Services Trust provides funding twice a year to projects that are intended to reduce crime, prevent gender-based violence, prevent violence against women and children, address the root causes of crime and provide services and information for victims of crime or provide information about crime prevention and victimization.

  • Funding applications are accepted from municipal and First Nations governments, non-profit organizations and school councils or boards. Eligible costs may include wages or honoraria, promotional materials and printing, as well as materials or rental costs.

  • The Trust has supported Yukon community groups since 1998. Proposals are reviewed by the Crime Prevention and Victim Services Trust Board of Trustees, which includes community members and representatives from the Government of Yukon, First Nations governments, women’s organizations and the RCMP.

Complément d’information 

Bénéficiaires du Fonds pour la prévention du crime et les services aux victimes – 2019–2020

Les Premières nations de Champagne et d’Aishihik ont obtenu 25 000 $ pour financer leur projet Trauma and Conflict Resolution Program. D’une durée de cinq jours, ce camp, qui se déroule au lac Kluane, consiste à donner des formations sur les traumatismes, la résolution de conflits, la régulation et la résilience, et à organiser des cercles de suivi. Grâce aux techniques de guérison tant traditionnelles que modernes, aux formations sur les traumatismes, la capacité d’adaptation, la résolution de conflits, la libération de traumatismes et la cérémonie, les participants seront plus aptes à prendre de bonnes décisions pour leur mieux-être, la qualité de leurs rapports avec autrui et la collectivité.

Les Premières nations de Champagne et d’Aishihik, ont reçu 58 542 $ pour le projet Youth Outreach Program. Ce projet vise à rendre les jeunes plus autonomes, à proposer des programmes adaptés aux facteurs de risque, à présenter des ateliers, à réduire les préjudices, à organiser des cercles, à enseigner la dynamique de la vie, à faire venir des conférenciers et des éducateurs, à offrir du soutien individualisé, à tenir des programmes gérés par les jeunes, à créer des réseaux de sécurité, à planifier la danse du printemps pour les jeunes et à les aider à acquérir un sentiment d’appartenance.

La Dawson City Arts Society a reçu 6 000 $ pour mettre sur pied le programme Youth Art Enrichment, un programme d’enrichissement des jeunes par l’art. Organisé à Dawson, ce camp artistique de six jours est destiné aux jeunes. Par l’intermédiaire d’ateliers et d’autres activités de groupe, les organisateurs souhaitaient rendre les jeunes plus autonomes et leur faire découvrir de nouveaux métiers. Malheureusement, malgré une organisation et une planification hors pair, l’activité a été annulée à cause de la COVID-19.

Le centre communautaire Heart of Riverdale a obtenu 29 595 $ pour Hip Hop at the Heart, un programme de production musicale et d’enregistrement gratuit et à accès libre. S’adressant aux jeunes de 12 ans et plus, ce programme amène les jeunes à collaborer, dans le respect, au sein d’un groupe composé d’hommes et de femmes dans le but de réaliser des projets étoffés. Sous la direction d’un animateur chevronné, les jeunes créent des liens positifs, s’identifient à un modèle et renforcent leur résilience. 

La Première nation de Kluane a obtenu 25 707 $ pour le projet Trauma Healing and Support Workshop Series, une série d’ateliers de soutien et de guérison pour les personnes ayant des blessures traumatiques. Le projet vise à favoriser le traitement des traumatismes vécus par la collectivité, les familles et les personnes en offrant des ateliers dans la nature axés sur la résilience, l’autogestion de la santé et le renouement avec la terre.

La Learning Disabilities Association of Yukon (LDAY) a reçu 9 600 $ pour le projet Attention Regulation Support, un projet de soutien aux personnes souffrant du trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA et TDAH). L’association compte offrir du soutien personnalisé et intervenir auprès des personnes souffrant du TDAH pour les aider à développer leur maîtrise d’eux et leur capacité de concentration. Les coordonnateurs créeront et présenteront des ateliers destinés aux éducateurs, aux parents et aux adultes en général; ils encadreront et conseilleront les personnes pour qu’elles améliorent leur maîtrise d’elles-mêmes et ils formeront des groupes de soutien par tranches d’âge.

La North Klondyke Highway Music Society a reçu 11 158 $ pour le Youth Fiddle and Jigging Community Tour de Dawson. Grâce au financement, l’association organisera des ateliers de violon et de danse adaptés aux jeunes et aux familles, des danses en famille, des démonstrations de danse et des activités à Old Crow, Mayo, Pelly Crossing et Dawson. De fait, tous les citoyens, peu importe leur âge, auront accès à un environnement favorable, où les jeunes, notamment, apprendront à se connaître, bénéficieront d’un bon soutien et communiqueront avec leurs pairs.

La Second Opinion Society a reçu 18 919 $ pour Mental Health Awareness and Self Care, un projet d’autogestion de la santé et de sensibilisation à la santé mentale. Les 24 ateliers ont été présentés par des animateurs spécialisés en santé mentale. Les participants avaient accès à diverses options pour se sensibiliser à la santé mentale et pour apprendre des techniques d’autogestion afin de traiter les traumatismes émotionnels.

Le Conseil des Tlingits de Teslin a obtenu 27 009 $ pour son projet Weaving Culture Through Justice, qui consiste à présenter, pendant six semaines, un programme sur le tressage de l’écorce de cèdre à Teslin et à Whitehorse. Chaque semaine, des Aînés organiseront un atelier d’une journée sur l’histoire des clans, les lois interdisant les potlatchs, les lois traditionnelles des Tlingits, les emblèmes des clans, les histoires et légendes tlingites, l’art du tambourin et du chant. 

La Yukon Women's Transition Home Society a reçu 16 300 $ pour son projet de justice sociale Women's Social Justice Group, qui consiste à réunir toutes les deux semaines un groupe de femmes victimes de violence et de mauvais traitements. Dans un lieu sûr, elles participeront à des activités sur le bien-être, l’art et l’autogestion de la santé, y compris les thérapies axées sur la terre. Elles apprendront à assurer leur sécurité et celle de leurs enfants, et elles découvriront les causes et les dynamiques de l’abus et de la violence familiale et certains des pires mythes qui entourent la violence.

La BYTE – Empowering Youth Society a reçu 20 005 $ pour son projet Stand Up, Speak Out!, qui consiste à rassembler pendant trois jours des jeunes venant de quatre différentes localités du Yukon qui ont été choisies en raison d’un taux élevé de criminalité chez les jeunes. Les ateliers, conçus et présentés par des jeunes, seront axés sur la prévention de la criminalité chez les jeunes. L’association aura recours à une approche fondée sur les solutions pour favoriser la création de liens solides entre les jeunes et leur donner l’occasion d’être des meneurs. 

Le Gwaandak Theatre a obtenu 10 980 $ pour son projet Awaken Festival. Le premier festival à être présenté par le Gwaandak Theatre s’est déroulé sur des plateformes en ligne en mai 2020 à cause de la pandémie de COVID-19. Il s’agit d’une manifestation culturelle communautaire s’adressant aux femmes autochtones et marginalisées, à toutes les femmes et personnes qui s’identifient à la féminité, ainsi qu’à d’autres groupes marginalisés, où sont à l’honneur leurs histoires et leur développement artistique. Au programme de ce festival virtuel : formations, spectacles et activités faisant appel à la collectivité, comme le Creators Lab (labo des créateurs), la Masterclass (classe des maîtres), les récits de jeunes et les ateliers d’écriture destinés aux jeunes, l’Indigi-Queer Cabaret (cabaret queer autochtone), les récits autour d’un café et les tables rondes.

Le Skookum Jim Friendship Centre a obtenu 10 780 $ pour son projet Strong Moms, Safe Kids, qui consiste en un programme gratuit s’étendant sur 10 semaines offert à un groupe fermé composé de mères et de leurs enfants qui ont vécu des relations intimes violentes; d’enfants qui ont été témoins de violence à la maison; de mères et d’enfants qui vivent à l’écart de leur agresseur et de familles de cultures diverses. Ce programme est adapté à la région nordique du Yukon, en raison des taux élevés d’agressions, de crimes sexuels et de crimes violents. Il vise à combler la lacune actuelle en matière de prévention de la violence familiale et de la guérison après une telle violence, surtout chez les enfants qui ont été témoins de violence familiale à la maison.

Les Tr’ondëk Hwëch’in ont reçu 13 100 $ pour leur projet de camp First Fish, qui a eu lieu l’automne dernier durant la montaison du saumon, dans le village de Moosehide, près de Dawson. Ce faisant, les jeunes, réunis dans la nature pendant une semaine, se sont familiarisés avec la pêche au saumon, la transformation et la conservation de cette ressource, avec les langues, les remèdes et les aliments traditionnels, de même qu’avec la justice traditionnelle et son application dans un contexte de modernité. Des membres et des Aînés des Tr’ondëk Hwëch’in ont aussi contribué sous la forme de conseils, d’enseignements, de récits et d’histoires. 

Le Village de Teslin a reçu 14 547 $ pour son programme Teslin Summer, qui vise à garder les jeunes occupés durant l’été en leur proposant des activités récréatives intéressantes, soit des camps d’été et des ateliers offerts de juillet à septembre. Il peut s’agir d’activités physiques, de séances d’épanouissement personnel, de camps dans la nature, le tout en fournissant aux jeunes des collations santé pour promouvoir une saine nutrition. Il a fallu revoir les plans initiaux à cause des restrictions liées à la COVID-19 en matière de déplacements et de distanciation physique. Le Village de Teslin a adapté les plans de sorte qu’un programme de rechange a pu être proposé aux jeunes.

Renseignements 

Matthew Cameron
Communications
Conseil des ministres
867-393-7136
matthew.cameron@gov.yk.ca  

Fiona Azizaj
Communications
Justice
867-667-8148
fiona.azizaj@gov.yk.ca

Numéro du communiqué: 
20-207