Lignes directrices concernant les soins dentaires urgents et les traitements d’urgences dentaires

Les dentistes et les professionnels des soins dentaires sont plus exposés à la COVID-19 que d’autres professions. C’est pourquoi, sur recommandation du médecin hygiéniste en chef du Yukon, le gouvernement territorial a ordonné de limiter les soins dentaires aux procédures d’urgence.

Cette restriction s’accompagne également de risques. Les soins urgents, s’ils ne sont pas prodigués, peuvent constituer un fardeau pour les ressources de soins de santé et mettre la santé des patients en péril.

Par conséquent, le 19 mai 2020, le ministre des Services aux collectivités a autorisé les dentistes, également sur recommandation du médecin hygiéniste en chef du Yukon, à effectuer des traitements urgents, notamment les soins orthodontiques des patients existants.

Lire l’autorisation ministérielle pour permettre l’offre de soins dentaires et de traitements orthodontiques urgents.

Ces lignes directrices viennent s’ajouter au jugement clinique approprié et orienter la prise de décisions quant à l’offre de soins dentaires urgents ou au traitement d’urgences dentaires.

Définitions

Traitements d’urgences dentaires

  • Les traitements d’urgences dentaires comprennent les traumatismes orofaciaux, les infections importantes, les saignements prolongés, la douleur ne pouvant pas être calmée au moyen de médicaments en vente libre, ou la gestion d’une pathologie maligne connue ou très risquée.

Soins dentaires urgents

Les soins dentaires urgents se concentrent sur la gestion de pathologies requérant des soins immédiats afin de soulager la douleur et qui, si elles ne sont pas traitées, peuvent nuire gravement à la santé bucco-dentaire du patient, par exemple :

  • forte douleur attribuable à une inflammation pulpaire;
  • péricoronarite ou douleur attribuable aux dents de sagesse;
  • ostéite postopératoire, changements de pansements pour le traitement d’alvéolites;
  • abcès ou infection bactérienne localisée entraînant une douleur et un gonflement à un endroit précis;
  • fracture dentaire entraînant une douleur ou une lésion des tissus mous;
  • traumatisme dentaire accompagné d’une extraction ou d’une luxation;
  • traitement dentaire requis avant une intervention médicale indispensable;
  • scellement définitif de couronne ou de bridge.

Autres soins dentaires urgents :

  • gestion de l’apnée du sommeil;
  • importantes caries dentaires ou mauvaises réparations entraînant ou pouvant entraîner la douleur;
  • retrait de points de suture;
  • réglage de prothèses dentaires pour des patients en radiothérapie ou en oncologie;
  • réglage ou réparation de prothèses dentaires en cas de dysfonctionnement;
  • remplacement d’obturation temporaire sur ouverture d’accès endodontique chez les patients éprouvant de la douleur ou subissant un traitement d’endodontie avec forte possibilité de fracture;
  • autorisation médicale préalable à une opération chirurgicale;
  • gestion des traitements d’orthodontie en cours.

Soins dentaires non urgents

Voici des exemples de soins dentaires non urgents qui vous aideront à exercer votre jugement professionnel :

  • examen dentaire initial ou périodique et visites de contrôle, y compris les radiographies habituelles;
  • nettoyage et traitements préventifs habituels;
  • extraction de dents asymptomatiques;
  • médecine dentaire restauratrice, notamment le traitement des lésions carieuses asymptomatiques;
  • soins dentaires esthétiques;
  • lésions dentaires périapicales chroniques non douloureuses;
  • implants dentaires.