Souris sylvestre

North American Deermouse.
 

Nom

  • Nom commun : Souris sylvestre
  • Incluant : Souris de Keen (Peromyscus keeni)
  • Nom scientifique : Peromyscus maniculatus
  • Ordre : Rongeurs
  • Famille : Cricétidés

Également appelée

Souris du soir

Observation

  • Pour voir des souris sylvestres, vous devrez vous aventurer dans la forêt tard le soir, et être silencieux. Elles préfèrent les habitats secs, et aiment courir le long des troncs d’arbre.
  • Vous apercevrez peut-être des signes de leur présence comme des excréments sur le tapis forestier, ou un nid en forme de balle faite de grandes herbes, coincé dans une souche.

Description

  • Fourrure de couleur gris foncé ou brun.
  • Pattes, menton et ventre blancs.
  • Longue queue, foncée sur le dessus et pâle au-dessous.

En bref

  • Longueur : 10 cm
  • Poids : 20 g
  • Longévité : de 4 à 8 ans
  • Prédateurs : oiseaux de proie, belettes pygmées, hermines
  • Habitat : forêt boréale

Statut de conservation

Qu’est-ce qu’un statut de conservation? (en anglais)

  • Yukon : S5 (stabilité démontrée)
  • Mondial : G5 (stabilité démontrée)

Estimation de la population au Yukon

Non déterminée.

Comportement

Les souris sylvestres sont des animaux nocturnes. Elles passent la journée dans des terriers ou des nids faits de plantes construits dans les arbres. Elles passent une bonne partie de leur vie sur le sol sec des forêts, à ramasser des graines et du matériel pour construire leur nid, qu’elles entreposent en prévision de l’hiver. Il leur arrive toutefois de grimper dans les arbres à la recherche de bourgeons. Bien que les souris sylvestres n’hibernent pas, elles échappent au froid de l’hiver en tombant en léthargie : elles réduisent leur métabolisme et leur température corporelle et cessent de bouger pendant de courtes périodes.

Alimentation

Graines, graminées, herbes non graminéennes, champignons, insectes.

Distribution

North American deermouse distribution map.
 

Sons et observation

Deermouse tracks.
Trace de souris sylvestre, pattes avant : 0,8 x 0,8 cm, pattes arrière : 1 x 0,8 cm.

La souris sylvestre et l’humain

  • La présence de souris sylvestre n’est souvent remarquée que lorsque ces dernières envahissent les maisons et les bâtiments; elles déchiquettent la bourrure des matelas et laissent des excréments sur les comptoirs de cuisine.
  • Les souris sylvestres se distinguent des souris communes par leur capacité à survivre dans les températures extrêmes de l’hiver sans avoir à recourir aux constructions humaines comme abris, bien qu’elles en profitent lorsque possible.
  • Les souris sylvestres peuvent transmettre aux humains une grave maladie appelée « hantavirus ». Par conséquent, dès que vous voyez des excréments de souris dans votre maison ou votre roulotte, contactez votre Centre de santé pour connaître les précautions à prendre en les nettoyant.