Parc territorial Kusawa

Pour s’y rendre

Accessible par le chemin du lac Kusawa, sur la route de l’Alaska. 

Cliquez ici pour télécharger une carte du parc à l’échelle 1:100 000.

Installations

Les terrains de camping Takhini River et Kusawa Lake sont situés dans les limites du parc, le long du chemin du lac Kusawa, à respectivement 15 et 23 km de l’intersection avec la route de l’Alaska.

Au sujet du parc

Le parc territorial Kusawa se distingue par son passé culturel et son histoire naturelle uniques. Il est sillonné d’anciennes pistes servant aux déplacements des Autochtones et recèle des traces de leurs activités traditionnelles datant de milliers d’années, qui se poursuivent encore aujourd’hui. Quantité de liens familiaux se sont tissés sur ce territoire et il fait l’objet de nombreux récits d’une riche valeur culturelle. Un relief très diversifié, des particularités hydrographiques et une richesse faunique remarquable viennent s’ajouter à cet ensemble pour faire du parc un réel joyau. En tutchone du Sud, le lac est baptisé Nekhu˛ Män, qui signifie « lieu de traversée en radeau »; en tlingit, on l’appelle Kùsawu.â, qui veut dire « lac étroit ». Le parc chevauche les territoires traditionnels des Premières nations de Champagne et de Aishihik, des Kwanlin Dün et de Carcross/Tagish.

Il y a une station météorologique au lac Kusawa. On peut en consulter les données ici (en anglais).

Objectifs

  • Protéger à perpétuité une zone naturelle d’importance territoriale et d’une grande signification culturelle pour les trois Premières nations, qui comprend des parties des écorégions des hautes terres de Stikine-Yukon, de la chaîne Ruby et des lacs du Sud du Yukon présentant d’importantes caractéristiques physiques et biologiques, ainsi que des sites ayant une valeur archéologique, historique et culturelle.
  • Reconnaître et protéger l’utilisation traditionnelle et le partage de la zone par les Premières nations de Carcross/Tagish, des Kwanlin Dün et de Champagne et de Aishihik.
  • Reconnaître l’utilisation actuelle de la zone par les Premières nations de Carcross/Tagish, des Kwanlin Dün et de Champagne et de Aishihik, ainsi que d’autres résidents du Yukon.
  • Reconnaître et honorer l’histoire, le patrimoine et la culture des trois Premières nations dans la zone par la création et l’exploitation du parc.
  • Encourager le public à mieux connaître et utiliser les ressources naturelles, historiques et culturelles du parc, à les apprécier et à en jouir, tout en les préservant pour les générations futures.
  • Reconnaître les utilisations récréatives actuelles du parc ainsi que la possibilité d’autres usages, y compris l’écotourisme et le tourisme culturel des Premières nations.
  • Fournir aux Premières nations de Carcross/Tagish, des Kwanlin Dün et de Champagne et de Aishihik des possibilités de développement économique liées à la participation à la mise en valeur, à l’exploitation et à la gestion du parc.

Plan de gestion

La création d’un parc d’une superficie de 3 081 km2 dans le sud-ouest du Yukon était prévue dans les ententes définitives des Premières nations locales. Le processus se poursuit en vue de son exploitation. Les terres se trouvant à l’intérieur de ses limites ont été déclarées inaliénables en ce qui concerne les activités d’exploration minières, pétrolières et gazières et sont protégées en vertu de la Loi sur les parcs et la désignation foncière depuis 2016.

En janvier 2016, un comité directeur a présenté un plan de gestion du parc (en anglais) aux quatre gouvernements concernés – le gouvernement du Yukon et ceux des Premières nations de Carcross/Tagish, des Kwanlin Dün et de Champagne et de Aishihik – qui l’ont étudié conjointement. Le plan en est maintenant à la dernière étape devant mener à son approbation définitive. Pour en savoir plus sur le processus de planification, consultez le site Web du comité directeur chargé d’élaborer le plan de gestion du parc Kusawa (en anglais).