Financement pour la recherche et l’innovation en agriculture

Partenariat canadien pour l’agriculture

Le programme Recherche et innovation favorise la recherche pour faire avancer l’agriculture au Yukon, notamment en :

  • favorisant l’élaboration et le maintien des programmes de recherche et des programmes pilotes en agriculture nordique au Yukon;
  • finançant les projets de recherche ou les projets pilotes de petite envergure;
  • parrainant la participation aux projets et activités de recherche circumpolaire, comme la Circumpolar Agricultural Conference, qui ont des retombées positives directes pour le secteur agricole du Yukon.

Les projets prioritaires sont mentionnés dans le Plan de recherche agricole du Yukon 2018-2023.

Activités admissibles

  • Activités liées au programme de recherche agricole :
    • conception;
    • préparation;
    • mise en œuvre et maintien;
    • achat d’équipement (enregistreur de données, stations météorologiques, sondes à neutrons), d’outils, de matériel et de fournitures de recherche.
  • Recherche sur tous les aspects d’une exploitation agricole :
    • gestion;
    • production;
    • transformation;
    • marketing;
    • techniques de conservation;
    • nouvelles technologies;
    • financement.
  • Collaborations sur des projets de recherche liés à l’agriculture et à la transformation agroalimentaire en région nordique et circumpolaire en partenariat avec des :
    • universités;
    • collèges;
    • acteurs du secteur;
    • organismes fédéraux.
  • Déplacements dans le but de :
    • recueillir des informations;
    • créer des réseaux sur l’agriculture circumpolaire avec d’autres régions nordiques et pays circumpolaires.
  • Déplacements pour assister et participer à des rendez-vous sur l’agriculture nordique et circumpolaire :
    • réunions;
    • ateliers;
    • séminaires;
    • conférences;
    • participation à des projets de recherche et à des échanges pédagogiques sur l’agriculture circumpolaire.

Demandeurs admissibles

  • Producteurs.
  • Transformateurs.
  • Associations de producteurs ou de transformateurs.
  • Organismes agricoles à but non lucratif.
  • Administrations publiques.

Coûts admissibles

Producteurs ou transformateurs

Admissibles à un financement de 50 % des coûts jusqu’à concurrence de 5 000 $ par projet, pour :

  • des études préliminaires;
  • des analyses documentaires.

Associations de producteurs ou de transformateurs

Admissibles à un financement correspondant à 80 % des coûts :

  • du matériel;
  • des fournitures;
  • des tests
  • des outils;
  • de l’équipement.

Admissibles également à un financement pouvant aller jusqu’à 50 % des coûts réels de main-d’œuvre, jusqu’à concurrence de 25 000 $ par projet.

Organismes agricoles à but non lucratif et administrations publiques

Les projets de recherche prioritaires peuvent recevoir un financement correspondant à 100 % des coûts :

  • du matériel;
  • des fournitures;
  • des essais;
  • des outils;
  • de l’équipement.

Peuvent aussi recevoir un financement correspondant à 80 % des coûts réels de main-d’œuvre, jusqu’à concurrence de 150 000 $ par projet.

Financement pour les frais de déplacement

Les frais de déplacement sont remboursés selon les barèmes en vigueur au gouvernement du Yukon.

Producteurs, transformateurs et associations de producteurs ou de transformateurs

  • Jusqu’à 60 % des coûts du projet.

Organismes agricoles à but non lucratif et administrations publiques

  • 100 % des coûts du projet.

Les organismes à but non lucratif et les administrations publiques qui parrainent des demandes de financement correspondant à 100 % des coûts devront :

  • annoncer le projet aux participants admissibles;
  • sélectionner des délégués selon des critères prédéterminés.

Frais de déplacement admissibles

  • Transport.
  • Hébergement.
  • Inscription.
  • Repas.
  • Frais accessoires.

Before you apply

Remplissez :

Nous vous encourageons à faire passer en revue votre demande par un gestionnaire de programme. Écrivez à agriculture@gov.yk.ca ou téléphonez au 867-667-5838 pour prendre rendez-vous.

Demande de financement

  1. Réunissez vos documents dûment remplis.
  2. Déposez votre demande. Les demandes sont généralement examinées une fois par mois. La date limite de dépôt des demandes est le premier vendredi de chaque mois.
    En personne : bureau 320, édifice Elijah-Smith, 300, rue Main, Whitehorse. Nous sommes ouverts du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30.
    Par courriel : agriculture@gov.yk.ca
    Par la poste :
    Gouvernement du Yukon
    Direction de l’agriculture (K-320A)
    C.P. 2703
    Whitehorse (Yukon)  Y1A 2C6

Recevoir les résultats

La plupart des demandes sont examinées par un comité d’évaluation des projets, qui se rencontre une fois par mois. Le gestionnaire du programme pourrait en examiner quelques-unes. Une fois la décision prise, nous vous contacterons dans les deux semaines précédant la date limite. Si votre demande est approuvée, contactez-nous ou consultez le Guide des programmes pour le Yukon pour en savoir plus sur la marche à suivre.

Évaluation du projet terminé

Nous vous verserons votre dernier paiement lorsque vous aurez soumis :

Pour les activités telles que les conférences ou les ateliers, il faut joindre les commentaires des participants.

Les résultats du projet, hormis les aspects financiers, seront rendus publics.

En savoir plus sur les programmes de financement agricole

Ce programme est l’un des nombreux programmes offerts dans le cadre du Partenariat canadien pour l’agriculture. Voir les autres programmes de financement.

Partenariat canadien pour l’agriculture

Le Partenariat canadien pour l’agriculture est une entente bilatérale entre le gouvernement fédéral et les gouvernements des provinces et territoires qui prévoit un investissement de trois milliards de dollars sur cinq ans afin de renforcer le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Il offre du financement pour aider la filière agricole yukonnaise à :

  • améliorer la compétitivité, la productivité et la rentabilité;
  • accroître la durabilité environnementale;
  • élargir les marchés intérieurs et extérieurs;
  • améliorer l’anticipation et l’atténuation des risques ainsi que les interventions à leur égard.