Questions fréquentes : la COVID-19 au Yukon

Vous trouverez ci-dessous des réponses aux questions souvent posées sur les sujets suivants relativement à la COVID-19 au Yukon. Le point sur la COVID-19 au Yukon

Les coronavirus constituent une grande famille de virus. Certains causent des maladies chez les humains, d’autres chez les animaux.

Les coronavirus humains sont courants et provoquent généralement des maladies bénignes, comme le rhume. Dans de rares cas, les coronavirus infectant les animaux peuvent infecter des personnes. Plus rarement encore, ils peuvent se transmettre par contact étroit de personne à personne.

En savoir plus sur la transmission des maladies entre l’animal et l’humain

La COVID-19 est une nouvelle maladie qui n’avait encore jamais été détectée chez l’humain. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré l’état de pandémie de COVID-19. Le chiffre « 19 » accolé au nom du virus indique l’année de son apparition.

Transmission de la COVID-19 entre les humains et les animaux

Dans plusieurs pays, un petit nombre de chiens et de chats ont été déclarés positifs à la COVID-19, c’est-à-dire qu’on a constaté la présence du virus ou d’anticorps dans leur organisme. Le virus a aussi été détecté chez des tigres et des lions de certains zoos, ainsi que chez des visons d’élevage en Europe. Si certains animaux positifs présentaient des symptômes respiratoires, ceux-ci étaient généralement légers et ne mettaient pas la vie des animaux en danger. Tous ces animaux auraient été infectés après avoir été exposés à des personnes infectées (transmission de l’humain à l’animal).

Le virus de la COVID-19, le SARS-CoV-2, appartient à la même famille que le virus à l’origine de l’éclosion de SRAS de 2003. Les chercheurs étudient des espèces animales connues pour posséder les récepteurs cellulaires des virus de cette famille, comme les chats, les furets et les cochons. En effet, les chats, les hamsters et les furets peuvent être infectés et transmettre le virus à d’autres animaux de la même espèce par contact direct. Les chiens semblent y être moins vulnérables, et aucun cochon, canard, ni oie n’ont été déclarés positifs.

Rien n’indique que les animaux jouent un rôle d’importance dans la propagation de la COVID-19. On recommande aux personnes atteintes de la COVID-19 de prendre des précautions pour éviter de transmettre le virus aux animaux de compagnie, en particulier les chats, les hamsters et les furets. Pour le moment, on ne recommande pas d’effectuer un dépistage chez les animaux, mais des tests pourraient être réalisés dans certains cas exceptionnels. Les vétérinaires doivent consulter le vétérinaire en chef au sujet du dépistage chez les animaux.

Personne atteinte de la COVID-19 qui a été en contact avec des animaux

Il est probable que le virus puisse survivre sur le pelage des animaux comme sur d’autres surfaces. Si vous avez reçu un diagnostic de COVID-19 et que vous avez un animal de compagnie ou d’autres animaux, suivez les recommandations ci-dessous :

  • évitez tout contact étroit avec eux (par exemple, ne les laissez pas vous lécher, s’asseoir sur vous ou dormir dans votre lit);
  • respectez les règles d’hygiène respiratoire : toussez ou éternuez dans un papier-mouchoir ou le creux de votre coude (évitez de tousser ou d’éternuer en direction de vos animaux);
  • demandez à quelqu’un de s’occuper de vos animaux;
  • si personne d’autre ne peut en prendre soin, lavez-vous toujours les mains avant de les toucher ou de les nourrir et après les avoir touchés ou nourris;
  • limitez les contacts de vos animaux avec d’autres personnes et d’autres animaux.

Les animaux d’élevage et la COVID-19

Si vous élevez du bétail, continuez d’appliquer les mêmes protocoles de biosécurité que d’habitude. Veillez toutefois à interdire l’accès de vos installations aux visiteurs ou aux travailleurs susceptibles de revenir d’une région touchée par la COVID-19 ou d’avoir été en contact avec une personne revenant d’une région touchée. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la prévention des maladies à la ferme, les producteurs sont invités à consulter les ressources suivantes :

  • les Normes nationales de biosécurité et principes de biosécurité;
  • le Guide de planification nationale pour la biosécurité à la ferme.

Les aliments et la COVID 19

Rien n’indique que la nourriture pourrait être un vecteur de transmission du virus. Il en va de même pour la viande d’élevage et de gibier du Yukon. Protégez-vous et protégez votre famille lorsque vous servez de la nourriture :

  • respectez les pratiques de salubrité alimentaire;
  • évitez la contamination des aliments crus;
  • évitez de consommer des produits d’origine animale crus ou mal cuits.

Importation d’animaux au Canada

L’Agence de la santé publique du Canada recommande de restreindre ou de reporter l’importation d’animaux provenant de régions touchées par la pandémie. Cette recommandation s’adresse aussi bien aux importateurs qu’aux organismes de protection et aux familles adoptives. Si vous importez des animaux d’une région touchée, il convient de prendre les mesures suivantes :

  • surveillez étroitement les animaux afin de détecter les signes de maladie;
  • communiquez avec un vétérinaire si les animaux tombent malades (appelez-le au préalable pour vous assurer qu’il comprend bien les circonstances).

Tous les animaux entrant au Canada doivent satisfaire aux exigences d’importation fixées par l’Agence canadienne d’inspection des aliments. Cependant, à l’heure actuelle, aucune mesure n’interdit expressément l’importation d’animaux en raison de la pandémie.

Cliniques vétérinaires

Les cliniques vétérinaires sont ouvertes, mais prennent des mesures pour faciliter le respect de la distanciation physique, notamment :  

  • la réduction des heures d’ouverture;
  • la limitation du nombre de clients dans la clinique en même temps;
  • le report des rendez-vous non urgents.

Contactez votre clinique pour connaître les mesures en place.

En savoir plus sur les animaux et la COVID‑19

Qu’est-ce qu’un foyer d’infection?

On entend par « foyer d’infection » un groupe de personnes ayant reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19. Il est possible d’établir un lien direct d’exposition au virus entre chaque personne de ce groupe (ou foyer) : elles ont toutes visité un même endroit au cours d’une période donnée. Un foyer d’infection n’a pas besoin de compter un nombre de cas précis pour être désigné comme tel.

Les personnes qui ressentent un ou plusieurs des symptômes suivants devraient aller passer un test de dépistage :

  • fièvre;
  • frissons;
  • toux;
  • essoufflement;
  • écoulement nasal;
  • maux de gorge;
  • maux de tête;
  • perte du goût ou de l’odorat;
  • fatigue;
  • perte d’appétit;
  • nausées et vomissements;
  • diarrhée;
  • douleurs musculaires.

Si vous pensez avoir la COVID-19, vous pouvez faire l'auto-évaluation en ligne

Informations sur l’isolement.

Dépistage de la COVID-19

Test de dépistage de la COVID-19 : marche à suivre et endroits où le passer.

Résultats des tests

Vous recevrez votre résultat dans les 2 à 5 jours. Vous pouvez le voir en ligne.

Auto-évaluation

Si vous pensez avoir la COVID-19, faites l’auto-évaluation en ligne.

Consultez la page au sujet de la vaccination contre la COVID-19:

  • Prise de rendez-vous
  • Obtention d’une preuve de vaccination contre la COVID-19
  • Où présenter une preuve de vaccination et quand porter un masque

Mesures prises par les centres de santé pour protéger la population

Tous les centres de santé sont ouverts. Si vous devez vous rendre dans l’un d’entre eux, nous vous demandons :

  • de respecter les directives affichées à l’extérieur ou sur la porte d’entrée du centre;
  • si possible, de téléphoner d’abord pour prendre un rendez-vous. 

On vous posera des questions sur les symptômes de la COVID-19 et vos déplacements si :

  • vous vous présentez à un centre de santé;
  • vous téléphonez à un centre de santé.

Si vous avez des symptômes, on vous demandera de vous laver les mains et d’enfiler un masque.

On vous demandera ensuite de passer dans une aire désignée ou, si l’espace est comble, d’attendre dans votre véhicule le temps qu’un membre du personnel infirmier se libère.

Visites ou rendez-vous à l’hôpital

Prenez connaissance des restrictions en vigueur dans les hôpitaux.

Contactez l’hôpital ou le centre de santé de votre région

Trouvez les coordonnées des centres de santé et des hôpitaux du Yukon.

La COVID-19 est une maladie à coronavirus. Les coronavirus sont le plus souvent transmis par une personne infectée :

  • qui projette des gouttelettes en éternuant ou en toussant;
  • qui a un contact personnel étroit et prolongé avec une autre personne (ex. en la touchant ou en lui serrant la main);
  • qui touche un objet qui est retouché par une autre personne qui porte ses mains à sa bouche, à son nez ou à ses yeux avant de se laver les mains.

Qu’est-ce que la transmission communautaire?

On parle de transmission communautaire quand il est impossible de savoir de quelle façon une personne a été infectée (ex. elle n’a pas voyagé récemment et n’a pas été en contact avec un cas confirmé).

Durée de vie du virus sur une surface

On ne sait pas avec certitude combien de temps le virus de la COVID-19 survit sur les surfaces. Des données préliminaires semblent indiquer qu’il puisse survivre sur les surfaces pendant quelques heures ou plusieurs jours, en fonction des conditions.

Pour vous protéger, adoptez de bonnes mesures d’hygiène, et nettoyez et désinfectez régulièrement les surfaces.

Les aliments et la COVID-19

Rien n’indique à l’heure actuelle que la nourriture pourrait être un vecteur de transmission du virus. Il en va de même pour la viande d’élevage et de gibier du Yukon.

Protégez-vous et protégez votre famille lorsque vous servez de la nourriture :

  • respectez les pratiques de salubrité alimentaire.
  • faites cuire les aliments à des températures sûres;
  • évitez la contamination des aliments crus;
  • évitez de consommer des produits d’origine animale crus ou mal cuits.

Trouver du soutien à la santé mentale et au mieux-être pendant la pandémie de COVID-19

N’hésitez pas à avoir recours à ces ressources. Nous vivons une période difficile, et en parler peut nous aider à mieux la vivre

Le programme de remboursement des congés de maladie payés couvre jusqu’à 10 jours de salaire quotidien pour les Yukonnaises et les Yukonnais qui doivent s’absenter du travail en raison de la pandémie de COVID-19.

Remboursement des congés de maladie payés à l’intention des employeurs, des employés et des travailleurs autonomes.

Il y a un plus grand risque de complications graves pour :

  • les personnes qui ne sont pas vaccinées;
  • les personnes de 65 ans et plus;
  • les personnes immunovulnérables;
  • les personnes atteintes d’une maladie sous-jacente.

Procurez-vous des affiches et autres ressources de sensibilisation et de prévention de la propagation de la COVID-19. 

Vaccination

Consultez la page au sujet de la vaccination contre la COVID-19.

Prévention de la propagation de la COVID-19

Pour vous protéger, respectez les 6 mesures de protection et portez le masque.

De plus :

  • évitez tout contact étroit avec une personne malade;
  • nettoyez et désinfectez les objets et les surfaces qui sont à la portée de tous.
  • couvrez-vous la bouche et le nez avec un mouchoir avant de tousser ou d’éternuer, puis jetez-le immédiatement à la poubelle;
  • si vous n’avez pas de mouchoir à portée de main, toussez ou éternuez dans votre coude.

Réduction du risque de complications liées à la COVID-19

Prenez soin de votre santé dès maintenant. Cessez de fumer ou de vapoter et faites-vous vacciner contre la grippe saisonnière, par exemple. Si vous avez une maladie chronique, comme le diabète, veillez à ce qu’elle soit bien prise en charge, avec l’aide de votre médecin.

N’oubliez pas : vous pouvez appeler votre médecin pour vos besoins de santé courants ou pour de nouveaux problèmes de santé. Les cabinets médicaux et les centres de santé sont ouverts. 

Nettoyage à l’eau de Javel ou à l’alcool

Information sur le nettoyage et la désinfection de la maison et du lieu de travail.

Humidificateurs

Les bienfaits de l’utilisation d’un humidificateur dépendent de votre état de santé général. Demandez conseil à votre professionnel de la santé.

Le 18 mars 2020, le médecin hygiéniste en chef du Yukon a déclaré l’état d’urgence sanitaire. Cette déclaration de l’état d’urgence permet au médecin hygiéniste en chef :

  • d’intervenir plus vite face à l’évolution rapide de la situation;
  • de veiller à la santé et à la sécurité de la population du Yukon.

L’état d’urgence demeurera en vigueur jusqu’à nouvel ordre.

Risques pour les nourrissons

Des données récentes semblent indiquer que le risque est faible pour les tout-petits. En effet, très peu d’enfants de moins de 5 ans présentent des symptômes graves, même s’ils ne sont pas immunisés contre la maladie.

Risques pendant la grossesse

À l’heure actuelle, on ignore si les personnes enceintes sont plus à risque d’attraper la COVID-19 que le reste de la population ou si elles sont plus susceptibles de présenter des symptômes graves.

Cependant, pendant la grossesse, le corps subit des changements qui pourraient augmenter le risque de contracter certaines infections. Les femmes atteintes d’une maladie à coronavirus, comme la COVID-19, ou d’une autre infection respiratoire, comme la grippe, sont plus susceptibles de développer des complications graves. Il est toujours important de se protéger contre les maladies pendant une grossesse.

Risques pour les personnes consommatrices de drogues ou d’alcool

Consultez le site Web du Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique (en anglais) pour en savoir plus sur la COVID-19 et la consommation de drogues et d’alcool.

Distanciation physique 

Quand une personne tousse ou éternue, elle expulse par le nez ou la bouche des gouttelettes susceptibles de contenir le virus. Si vous êtes trop près d’une personne ayant la COVID-19, vous pourriez alors être contaminé.

Respecter la distanciation physique, c’est modifier ses habitudes quotidiennes afin de réduire au minimum les contacts étroits avec d’autres personnes :

  • évitez les poignées de main et les accolades;
  • limitez les contacts avec les personnes les plus vulnérables, comme les personnes âgées et les personnes en mauvaise santé.
  • maintenez une distance de 2 mètres (6 pieds) avec toute personne qui n’habite pas avec vous ou qui ne fait pas partie de bulle sociale.

Isolement

Vous devez vous isoler si :

  • le Centre de lutte contre les maladies transmissibles vous l’a recommandé, car vous avez été en contact avec une personne chez qui on a diagnostiqué la COVID-19;
  • vous attendez les résultats d’un test de dépistage de la COVID-19;
  • vous avez la COVID-19.

Les écoles planifient leurs activités en fonction des recommandations sur la santé et la sécurité et des directives détaillées du médecin hygiéniste en chef.  

Information sur les écoles pendant la pandémie de COVID-19.

Personnes qui entrent au Yukon

Pour en savoir plus, visitez la page Information à l’intention des personnes qui entrent au Yukon.

Déplacements au Yukon

Le médecin hygiéniste en chef demande aux personnes qui se rendent dans une localité ou dans une entreprise de respecter les exigences de l’endroit.

COVID-19 : lignes directrices concernant les déplacements au Yukon

Voyages en provenance de l’étranger

Vous devez suivre les mesures fédérales de restriction de voyage relatives à la COVID-19.

Voyages à l’extérieur du Yukon

Si vous envisagez de voyager à l’extérieur du territoire, suivez les règles sanitaires et les lignes directrices de l’endroit que vous visiterez. Il est toujours préférable de respecter les 6 mesures de protection et de porter le masque.

À l’étranger

Si vous envisagez toujours de voyager à l’étranger, bien que ce soit déconseillé, veuillez suivre les recommandations suivantes :

  • prenez connaissance des conseils aux voyageurs avant de partir;
  • informez-vous sur les risques sanitaires à destination;
  • sachez quels sont les risques pour votre sécurité à l’étranger;
  • veillez à ne pas manquer de ressources financières et d’articles de première nécessité, comme des médicaments, au cas où vos plans de voyage changeraient;
  • soyez prêts au cas où la compagnie aérienne modifierait ses horaires de vols.

Si vous voyagez à l’étranger :

  • vous devez vous soumettre aux mesures d’autres pays;
  • il est possible que votre voyage se prolonge au-delà de ce que vous aviez prévu;
  • l’accès à des soins de santé de qualité pourrait être restreint;
  • il est probable que vous ne soyez pas couvert par votre assurance-maladie de voyage en raison de la pandémie.

Aide financière offerte aux Yukonnaises et aux Yukonnais à l’étranger.

En mai 2020, nous avons invité le public à envoyer des questions au sujet de la pandémie de COVID-19 à l’intention du premier ministre, Sandy Silver, et du médecin hygiéniste en chef du Yukon, le Dr Brendan Hanley, afin qu’ils puissent y répondre lors d’une assemblée publique virtuelle organisée le 29 du mois. Par manque de temps, il n’a pas été possible de répondre à toutes les questions pendant l’assemblée. Les réponses aux questions sont maintenant en ligne.

Trouvez les renseignements à jour concernant le port du masque dans tous les lieux publics intérieurs au Yukon.

Masque médical

Les stocks de masques médicaux doivent être remis en priorité aux travailleurs de la santé, qui en ont besoin pour :

  • les interventions médicales;
  • les soins aux personnes infectées.