Renseignements à jour

4 août 2020

COVID-19 – Levée des restrictions : Le Yukon est à l’étape 3 depuis le 1er août. Voir les mises à jour vidéo sur la COVID-19. Questions non médicales : covid19info@gov.yk.ca ou 1-877-374-0425.  Questions médicales : 811 ou utilisez l’outil d’auto-évaluation

Restrictions frontalières pendant la pandémie de COVID-19

Dernière mise à jour : 4 août 2020 – 14 h

Nombre total de voyageurs 31 940
Plaintes en vertu de la Loi 504
Accusations portées en vertu de la Loi 6

La Loi renvoie à la Loi sur les mesures civiles d’urgence

Télécharger le document d'information à l’intention des personnes qui entrent au Yukon

Mise à jour du 1er juillet 2020 sur les déplacements pour les Canadiens

À partir du 1er juillet, vous pouvez entrer au Yukon si vous remplissez l’une des conditions suivantes :

  • vous êtes citoyen canadien;
  • vous êtes un résident permanent du Canada;
  • vous êtes un ressortissant étranger à qui l’Agence des services frontaliers du Canada a accordé le droit d’entrée au pays;
  • vous détenez un permis d’études valide;
  • vous détenez un permis de travail valide.

Les agents d’application de la loi décideront qui peut entrer au Yukon en fonction des informations qui leur seront fournies par les voyageurs.

Personnes qui doivent s’auto-isoler au Yukon

En situation d’éclosion, nous pouvons modifier ou éliminer ces exceptions aux mesures d’isolement.

Personnes n’ayant pas besoin de s’isoler en arrivant au Yukon 

  • Les travailleurs fournissant des services essentiels
  • ​Les résidents du Yukon, de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut pourvu qu’ils :
    • puissent prouver qu’ils sont résidents d’un de ces quatre endroits en moyen d’une pièce d’identité valide;
    • remplissent une déclaration indiquant qu’ils n’ont pas voyagé à l’extérieur du Yukon, de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut dans les 14 jours précédant leur arrivée au Yukon.

Les enfants mineurs qui voyagent avec leurs parents n’ont pas besoin de fournir une preuve de résidence. 

Personne devant s’isoler à Whitehorse

  • Tous les Canadiens n’habitant pas au Yukon, en Colombie-Britannique, dans les Territoires du Nord-Ouest ou au Nunavut; ce critère doit être respecté même si la personne a été dans l’une de ces 4 régions pendant 14 jours ou plus.
  • Les Yukonnais habitant à Whitehorse et ayant voyagé à l’extérieur du Yukon, de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest ou du Nunavut.
  • Les résidents de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest ou du Nunavut qui ont voyagé à l’extérieur de ces 3 régions et du Yukon dans les 14 jours précédant leur arrivée au Yukon.
  • Les résidents de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest ou du Nunavut qui sont arrivés au Yukon par avion et dont le vol a fait une escale en dehors de ces 4 régions.

Si vous êtes un Yukonnais vivant dans une collectivité à l’extérieur de Whitehorse

Les Yukonnais qui habitent à l’extérieur de Whitehorse et qui ont voyagé à l’extérieur du Yukon, de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest ou du Nunavut peuvent s’isoler dans leur localité.

Si vous devez vous isoler, vous pourriez demander un plan alternatif d’isolement volontaire.

Où puis-je m’isoler à Whitehorse

Vous êtes responsable des frais relatifs à votre isolement volontaire. Vous ne pouvez pas vous isoler dans un terrain de camping du gouvernement du Yukon, mais vous pouvez le faire dans un hôtel ou un endroit semblable. Vous pouvez nous envoyer un courriel et nous vous aiderons à établir votre plan d’isolement volontaire : covid19info@gov.yk.ca.

Déplacements non essentiels au Yukon ou passant par le Yukon

Les frontières du Yukon ne sont pas ouvertes aux touristes de l’extérieur du Canada. Les Américains en transit de l’Alaska ou vers cet État doivent quitter le territoire dans les 24 heures.

Informations requises pour se rendre au Yukon

Lorsque vous arrivez au point de contrôle, vous devrez fournir les renseignements suivants :

  • pièce d’identité valide;
  • votre nom;
  • votre numéro de téléphone cellulaire ou votre numéro de téléphone à la maison;
  • l’adresse de votre domicile ou de l’endroit où vous passerez la période d’isolement volontaire;
  • une déclaration selon laquelle vous n’avez aucun symptôme associé à la COVID-19.

Ces renseignements sont exigés de toute personne qui entre au Yukon.

Preuve de résidence

Les résidents du Yukon, de la C.-B., des T.N.-O. et du Nunavut doivent présenter une preuve de résidence. La liste ci-dessous présente les justificatifs les plus courants, mais d’autres documents pourraient être acceptés par les agents d’application de la loi.

Une pièce d’identité avec photo et adresse, émise par un gouvernement, par exemple :

  • permis de conduire;
  • carte BC Services. 

Tout autre document émis par un gouvernement accompagné d’un des documents suivant :

  • facture récente d’un service public (les factures de téléphonie cellulaire ne sont pas acceptées);
  • convention de location résidentielle;
  • acte hypothécaire, convention de prêt ou compte impôt foncier;
  • attestation de prestations mensuelles d’assistance sociale.

Toutes les pièces d’identité doivent être valides; les pièces d’identité expirées seront refusées.

Personnes qui devront s’isoler

Une fois que vous aurez passé le point de contrôle, vous devez respecter les consignes suivantes :

  • suivre toutes les directives données par les agents d’application de la loi;
  • vous rendre directement à votre domicile ou à un autre endroit approprié;
  • ne pas vous arrêter en chemin pour faire des courses;
  • demander à un ami ou à un membre de la famille de vous apporter ce dont vous avez besoin (nourriture et autres provisions);
  • éviter tout arrêt non essentiel et limiter autant que possible les arrêts essentiels (pour faire le plein d’essence, par exemple);
  • durant les arrêts inévitables, respecter les mesures de distance sanitaire en restant à au moins deux mètres (six pieds) des autres personnes.

Informations sur l’isolement volontaire.

Exceptions à l’isolement volontaire 

Les personnes qui ne sont pas des résidents du Yukon, de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest ou du Nunavut doivent s’isoler pendant 14 jours à leur arrivée à Whitehorse, sauf si :

Nous contacter au sujet de l’isolement volontaire

Vous pouvez nous contacter par téléphone au 1‑877‑374‑0425 tous les jours, entre 7 h 30 et 20 h.

Vous pouvez nous contacter par courriel à covid19info@gov.yk.ca du lundi au vendredi, de 7 h 30 à 20 h.

Si vous :

  •  n’avez pas d’endroit où vous isoler en sécurité;
  • avez besoin d’aide, pour ramasser des médicaments ou des épiceries, par exemple;
  • avez besoin de soins de santé mentale ou de traitements pour l’usage de substances durant votre isolement;
    • envoyez un courriel à covid19info@gov.yk.ca;
    • téléphonez aux Services de soutien d’urgence au 867‑332‑4587.
Questions relatives à l’application de la loi

Pour toute question sur les mesures d’application de la loi ou pour signaler une infraction possible à la Loi sur les mesures civiles d’urgence :

Transit par le Yukon pour se rendre en Alaska, aux T. N.-O. ou ailleurs

La frontière entre les États-Unis et le Canada est fermée à tout déplacement non essentiel. Les Américains peuvent entrer au Canada s’ils :

  • se rendent en Alaska;
  • arrivent de l’Alaska et se rendent ailleurs aux États-Unis.

Les Américains qui traversent le Yukon doivent suivre un itinéraire désigné. Les voyageurs reçoivent une carte de cet itinéraire aux frontières du Yukon. 

Traversée du Yukon

Vous pouvez transiter par le Yukon si vous quittez le territoire dans les 24 heures. Le cas échéant, vous devez faire une déclaration selon laquelle vous n’avez aucun symptôme associé à la COVID-19.

Vous devez aussi :

  • suivre les directives données par les agents d’application de la loi;
  • vous abstenir de séjourner dans les terrains de camping territoriaux;
  • vous arrêter au kiosque d’information situé sur la route de l’Alaska, tout près de Whitehorse;
  • éviter les arrêts dans les localités rurales;
  • éviter les arrêts non essentiels;
  • durant les arrêts essentiels, respecter les mesures de distance sanitaire en restant à au moins deux mètres (six pieds) des autres personnes;
  • rester en confinement dans votre chambre si vous logez à l’hôtel;
  • payer à la pompe si vous vous arrêtez pour mettre de l’essence;
  • appeler le 811 si vous développez des symptômes associés à la COVID-19 (toux, fièvre ou difficulté à respirer) après avoir fait une déclaration au poste de contrôle.

Déplacements en Alaska

L’État de l’Alaska a mis en place des directives en matière de déplacement pendant la pandémie de COVID-19.

Déplacements aux Territoires du Nord-Ouest

Avant de vous y rendre, prenez lisez la page Web Voyageurs arrivant aux TNO.

Restrictions aux frontières entre le Yukon et l’Alaska

Par mesure de précaution, l’Agence des services frontaliers du Canada et les services de douane américains restreignent temporairement tous les passages non essentiels de la frontière de manière à limiter la propagation de la COVID-19. Cliquez ici pour en savoir plus sur les déplacements essentiels.

Personnes autorisées à entrer dans le territoire ou à en sortir

Bien que le médecin hygiéniste en chef ait recommandé d’éviter tout déplacement non essentiel en provenance ou en partance du Yukon, tout le monde peut sortir du territoire. Pour rentrer au Yukon, vous devez prouver aux agents d’application de la loi que vous respectez l’un des critères suivants :

  • vous résidez au Yukon;
  • vous avez de la famille qui réside au Yukon (dans le cas des non-résidents), chez qui vous séjournerez pendant votre visite;
  • vous fournissez des services vitaux ou essentiels;
  • vous passez par le Yukon pour vous rendre dans un État, une province ou un territoire limitrophe (dans un délai de 24 h);
  • vous exercez un droit accordé aux Autochtones ou issu de traités pendant le temps nécessaire pour l’exercice de ce droit.
Plan d’isolement volontaire : définition

Vous devez avoir un plan d’isolement volontaire si vous n’êtes pas un résident :

  • du Yukon;
  • de la Colombie-Britannique;
  • des Territoires du Nord-Ouest;
  • du Nunavut.

On vous demandera de remplir une déclaration à votre arrivée au Yukon. Un plan d’isolement volontaire doit contenir :

  • l’adresse au Yukon où vous comptez passer votre période d’isolement volontaire de 14 jours;
  • les coordonnées de tous les endroits où vous comptez vous trouver après la période d’isolement volontaire;
  • vos coordonnées personnelles.

Informations sur l’isolement volontaire.

Arrêtés ministériels pris en vertu de la Loi sur les mesures civiles d’urgence

Tous les arrêtés ministériels pris conformément à la Loi sur les mesures d’urgence se trouvent sur la page Modifications législatives relatives à la COVID-19.

Différence entre arrêté ministériel et recommandation

Les arrêtés ministériels ont été adoptés en vertu de la Loi sur les mesures civiles d’urgence. Ils font donc partie de la loi et vous êtes tenu de les respecter. Si vous ne le faites pas, vous êtes passible d’une amende ou d’une peine d’emprisonnement.

Les recommandations sont des conseils importants que le médecin hygiéniste en chef du Yukon donne à la population pour assurer la santé et la sécurité publiques. Les recommandations ne sont pas obligatoires.

En savoir plus sur les arrêtés ministériels et les recommandations au Yukon.

Mesures prises pour éviter les voyages à destination du Yukon pour des raisons non essentielles

Nous avons imposé des restrictions pour que les gens n’entrent pas au Yukon pour des raisons non essentielles, comme pour faire du tourisme ou s’adonner à des activités récréatives. Nous collaborons avec les aéroports et les compagnies aériennes pour que les passagers soient informés des restrictions de voyage en vigueur avant de prendre l’avion.

Rôle des agents d’application de la loi

Les agents d’application de la Loi sur les mesures civiles d’urgence sont chargés de faire respecter tous les arrêtés ministériels pris en vertu de cette loi. Ils :

  • sont postés aux points d’entrée du territoire où il n’y a pas d’agents des services frontaliers du Canada;
  • sont chargés de recueillir les coordonnées de toutes les personnes qui passent par le territoire ou qui rentrent chez elles au Yukon, des informations sur leur plan d’isolement volontaire de 14 jours et leur déclaration selon laquelle ils ne présentent aucun symptôme de la COVID-19;
  • ont le pouvoir de mener des enquêtes et de porter des accusations contre toute personne qui contrevient à un arrêté ministériel pris en vertu de la Loi.
Signalement d’une personne qui contrevient à un arrêté ministériel pris en vertu de la Loi sur les mesures civiles d’urgence

Pour signaler une infraction possible à un arrêté ministériel, vous pouvez envoyer un courriel à covid19enforcement@gov.yk.ca ou téléphoner à la ligne d’information au 1‑877‑374‑0425.

Veuillez donner des précisions sur la plainte. Le dossier sera confié à un enquêteur qui communiquera avec vous au besoin.

Infraction à la Loi sur les mesures d’urgence

Si l’examen d’une plainte montre qu’une infraction a été commise, un agent territorial d’application de la loi fera un suivi. L’approche privilégiée par le gouvernement du Yukon est de sensibiliser la population et de l’amener à respecter la Loi de son plein gré avant de porter des accusations.

Quand contacter la GRC?

En cas d’urgence ou de situation dangereuse requérant l’intervention immédiate de la police, appelez le 911. 

En cas de possible infraction à la Loi, écrivez à covid19enforcement@gov.yk.ca. Ne contactez pas la GRC.

 

Où se trouvent les agents?

Les postes de contrôle ont été mis en place s’assurer que tous les voyageurs reçoivent les informations nécessaires pour :

éviter la propagation de la COVID-19;
assurer leur protection et celle de la population.

Frontière Yukon–Colombie-Britannique : horaire des points de contrôle

Toute personne entrant au Yukon depuis la Colombie-Britannique doit s’arrêter au poste de pesage de Watson Lake ou à l’intersection de la route 37. Des agents d’application de la loi sont sur place en permanence aux deux endroits.

Aéroport international Erik-Neilson

Des agents d’application de la Loi sur les mesures civiles d’urgence sont postés à l’aéroport de Whitehorse, à l’arrivée des vols.

Autres frontières

Les agents d’application de la Loi sur les mesures civiles d’urgence coordonnent également l’exécution de ces mesures avec l’Agence canadienne des services frontaliers, ainsi qu’avec des fonctionnaires des Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.), pour les postes frontaliers suivants :

Fraser, Colombie-Britannique, à la frontière;
Pleasant Camp, Colombie-Britannique, à la frontière;
Beaver Creek, Yukon, à la frontière;
Route Dempster, à la frontière entre le Yukon et les T.N.-O.

Obtention d’un autocollant de visiteur

Depuis le 20 juillet 2020, tous les automobilistes immatriculés à l’extérieur du territoire peuvent obtenir un autocollant pour indiquer que leur véhicule est autorisé à circuler au Yukon. Les autocollants ne sont remis que dans certaines situations. Personnes pouvant se procurer un autocollant.

À partir du 1er juillet, vous pouvez entrer au Yukon si vous remplissez l’une des conditions suivantes :

  • vous êtes citoyen canadien;
  • vous êtes un résident permanent du Canada;
  • vous êtes un ressortissant étranger à qui l’Agence des services frontaliers du Canada a accordé le droit d’entrée au pays;
  • vous détenez un permis d’études valide;
  • vous détenez un permis de travail valide.

Les agents d’application de la loi décideront qui peut entrer au Yukon en fonction des informations qui leur seront fournies par les voyageurs.

En situation d’éclosion, nous pouvons modifier ou éliminer ces exceptions aux mesures d’isolement.

Personnes n’ayant pas besoin de s’isoler en arrivant au Yukon 

  • Les travailleurs fournissant des services essentiels
  • ​Les résidents du Yukon, de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut pourvu qu’ils :
    • puissent prouver qu’ils sont résidents d’un de ces quatre endroits en moyen d’une pièce d’identité valide;
    • remplissent une déclaration indiquant qu’ils n’ont pas voyagé à l’extérieur du Yukon, de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut dans les 14 jours précédant leur arrivée au Yukon.

Les enfants mineurs qui voyagent avec leurs parents n’ont pas besoin de fournir une preuve de résidence. 

Personne devant s’isoler à Whitehorse

  • Tous les Canadiens n’habitant pas au Yukon, en Colombie-Britannique, dans les Territoires du Nord-Ouest ou au Nunavut; ce critère doit être respecté même si la personne a été dans l’une de ces 4 régions pendant 14 jours ou plus.
  • Les Yukonnais habitant à Whitehorse et ayant voyagé à l’extérieur du Yukon, de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest ou du Nunavut.
  • Les résidents de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest ou du Nunavut qui ont voyagé à l’extérieur de ces 3 régions et du Yukon dans les 14 jours précédant leur arrivée au Yukon.
  • Les résidents de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest ou du Nunavut qui sont arrivés au Yukon par avion et dont le vol a fait une escale en dehors de ces 4 régions.

Si vous êtes un Yukonnais vivant dans une collectivité à l’extérieur de Whitehorse

Les Yukonnais qui habitent à l’extérieur de Whitehorse et qui ont voyagé à l’extérieur du Yukon, de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest ou du Nunavut peuvent s’isoler dans leur localité.

Si vous devez vous isoler, vous pourriez demander un plan alternatif d’isolement volontaire.

Où puis-je m’isoler à Whitehorse

Vous êtes responsable des frais relatifs à votre isolement volontaire. Vous ne pouvez pas vous isoler dans un terrain de camping du gouvernement du Yukon, mais vous pouvez le faire dans un hôtel ou un endroit semblable. Vous pouvez nous envoyer un courriel et nous vous aiderons à établir votre plan d’isolement volontaire : covid19info@gov.yk.ca.

Les frontières du Yukon ne sont pas ouvertes aux touristes de l’extérieur du Canada. Les Américains en transit de l’Alaska ou vers cet État doivent quitter le territoire dans les 24 heures.

Lorsque vous arrivez au point de contrôle, vous devrez fournir les renseignements suivants :

  • pièce d’identité valide;
  • votre nom;
  • votre numéro de téléphone cellulaire ou votre numéro de téléphone à la maison;
  • l’adresse de votre domicile ou de l’endroit où vous passerez la période d’isolement volontaire;
  • une déclaration selon laquelle vous n’avez aucun symptôme associé à la COVID-19.

Ces renseignements sont exigés de toute personne qui entre au Yukon.

Preuve de résidence

Les résidents du Yukon, de la C.-B., des T.N.-O. et du Nunavut doivent présenter une preuve de résidence. La liste ci-dessous présente les justificatifs les plus courants, mais d’autres documents pourraient être acceptés par les agents d’application de la loi.

Une pièce d’identité avec photo et adresse, émise par un gouvernement, par exemple :

  • permis de conduire;
  • carte BC Services. 

Tout autre document émis par un gouvernement accompagné d’un des documents suivant :

  • facture récente d’un service public (les factures de téléphonie cellulaire ne sont pas acceptées);
  • convention de location résidentielle;
  • acte hypothécaire, convention de prêt ou compte impôt foncier;
  • attestation de prestations mensuelles d’assistance sociale.

Toutes les pièces d’identité doivent être valides; les pièces d’identité expirées seront refusées.

Personnes qui devront s’isoler

Une fois que vous aurez passé le point de contrôle, vous devez respecter les consignes suivantes :

  • suivre toutes les directives données par les agents d’application de la loi;
  • vous rendre directement à votre domicile ou à un autre endroit approprié;
  • ne pas vous arrêter en chemin pour faire des courses;
  • demander à un ami ou à un membre de la famille de vous apporter ce dont vous avez besoin (nourriture et autres provisions);
  • éviter tout arrêt non essentiel et limiter autant que possible les arrêts essentiels (pour faire le plein d’essence, par exemple);
  • durant les arrêts inévitables, respecter les mesures de distance sanitaire en restant à au moins deux mètres (six pieds) des autres personnes.

Informations sur l’isolement volontaire.

Exceptions à l’isolement volontaire 

Les personnes qui ne sont pas des résidents du Yukon, de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest ou du Nunavut doivent s’isoler pendant 14 jours à leur arrivée à Whitehorse, sauf si :

Vous pouvez nous contacter par téléphone au 1‑877‑374‑0425 tous les jours, entre 7 h 30 et 20 h.

Vous pouvez nous contacter par courriel à covid19info@gov.yk.ca du lundi au vendredi, de 7 h 30 à 20 h.

Si vous :

  •  n’avez pas d’endroit où vous isoler en sécurité;
  • avez besoin d’aide, pour ramasser des médicaments ou des épiceries, par exemple;
  • avez besoin de soins de santé mentale ou de traitements pour l’usage de substances durant votre isolement;
    • envoyez un courriel à covid19info@gov.yk.ca;
    • téléphonez aux Services de soutien d’urgence au 867‑332‑4587.

Pour toute question sur les mesures d’application de la loi ou pour signaler une infraction possible à la Loi sur les mesures civiles d’urgence :

La frontière entre les États-Unis et le Canada est fermée à tout déplacement non essentiel. Les Américains peuvent entrer au Canada s’ils :

  • se rendent en Alaska;
  • arrivent de l’Alaska et se rendent ailleurs aux États-Unis.

Les Américains qui traversent le Yukon doivent suivre un itinéraire désigné. Les voyageurs reçoivent une carte de cet itinéraire aux frontières du Yukon. 

Traversée du Yukon

Vous pouvez transiter par le Yukon si vous quittez le territoire dans les 24 heures. Le cas échéant, vous devez faire une déclaration selon laquelle vous n’avez aucun symptôme associé à la COVID-19.

Vous devez aussi :

  • suivre les directives données par les agents d’application de la loi;
  • vous abstenir de séjourner dans les terrains de camping territoriaux;
  • vous arrêter au kiosque d’information situé sur la route de l’Alaska, tout près de Whitehorse;
  • éviter les arrêts dans les localités rurales;
  • éviter les arrêts non essentiels;
  • durant les arrêts essentiels, respecter les mesures de distance sanitaire en restant à au moins deux mètres (six pieds) des autres personnes;
  • rester en confinement dans votre chambre si vous logez à l’hôtel;
  • payer à la pompe si vous vous arrêtez pour mettre de l’essence;
  • appeler le 811 si vous développez des symptômes associés à la COVID-19 (toux, fièvre ou difficulté à respirer) après avoir fait une déclaration au poste de contrôle.

Déplacements en Alaska

L’État de l’Alaska a mis en place des directives en matière de déplacement pendant la pandémie de COVID-19.

Déplacements aux Territoires du Nord-Ouest

Avant de vous y rendre, prenez lisez la page Web Voyageurs arrivant aux TNO.

Par mesure de précaution, l’Agence des services frontaliers du Canada et les services de douane américains restreignent temporairement tous les passages non essentiels de la frontière de manière à limiter la propagation de la COVID-19. Cliquez ici pour en savoir plus sur les déplacements essentiels.

Bien que le médecin hygiéniste en chef ait recommandé d’éviter tout déplacement non essentiel en provenance ou en partance du Yukon, tout le monde peut sortir du territoire. Pour rentrer au Yukon, vous devez prouver aux agents d’application de la loi que vous respectez l’un des critères suivants :

  • vous résidez au Yukon;
  • vous avez de la famille qui réside au Yukon (dans le cas des non-résidents), chez qui vous séjournerez pendant votre visite;
  • vous fournissez des services vitaux ou essentiels;
  • vous passez par le Yukon pour vous rendre dans un État, une province ou un territoire limitrophe (dans un délai de 24 h);
  • vous exercez un droit accordé aux Autochtones ou issu de traités pendant le temps nécessaire pour l’exercice de ce droit.

Vous devez avoir un plan d’isolement volontaire si vous n’êtes pas un résident :

  • du Yukon;
  • de la Colombie-Britannique;
  • des Territoires du Nord-Ouest;
  • du Nunavut.

On vous demandera de remplir une déclaration à votre arrivée au Yukon. Un plan d’isolement volontaire doit contenir :

  • l’adresse au Yukon où vous comptez passer votre période d’isolement volontaire de 14 jours;
  • les coordonnées de tous les endroits où vous comptez vous trouver après la période d’isolement volontaire;
  • vos coordonnées personnelles.

Informations sur l’isolement volontaire.

Tous les arrêtés ministériels pris conformément à la Loi sur les mesures d’urgence se trouvent sur la page Modifications législatives relatives à la COVID-19.

Les arrêtés ministériels ont été adoptés en vertu de la Loi sur les mesures civiles d’urgence. Ils font donc partie de la loi et vous êtes tenu de les respecter. Si vous ne le faites pas, vous êtes passible d’une amende ou d’une peine d’emprisonnement.

Les recommandations sont des conseils importants que le médecin hygiéniste en chef du Yukon donne à la population pour assurer la santé et la sécurité publiques. Les recommandations ne sont pas obligatoires.

En savoir plus sur les arrêtés ministériels et les recommandations au Yukon.

Nous avons imposé des restrictions pour que les gens n’entrent pas au Yukon pour des raisons non essentielles, comme pour faire du tourisme ou s’adonner à des activités récréatives. Nous collaborons avec les aéroports et les compagnies aériennes pour que les passagers soient informés des restrictions de voyage en vigueur avant de prendre l’avion.

Les agents d’application de la Loi sur les mesures civiles d’urgence sont chargés de faire respecter tous les arrêtés ministériels pris en vertu de cette loi. Ils :

  • sont postés aux points d’entrée du territoire où il n’y a pas d’agents des services frontaliers du Canada;
  • sont chargés de recueillir les coordonnées de toutes les personnes qui passent par le territoire ou qui rentrent chez elles au Yukon, des informations sur leur plan d’isolement volontaire de 14 jours et leur déclaration selon laquelle ils ne présentent aucun symptôme de la COVID-19;
  • ont le pouvoir de mener des enquêtes et de porter des accusations contre toute personne qui contrevient à un arrêté ministériel pris en vertu de la Loi.

Pour signaler une infraction possible à un arrêté ministériel, vous pouvez envoyer un courriel à covid19enforcement@gov.yk.ca ou téléphoner à la ligne d’information au 1‑877‑374‑0425.

Veuillez donner des précisions sur la plainte. Le dossier sera confié à un enquêteur qui communiquera avec vous au besoin.

Si l’examen d’une plainte montre qu’une infraction a été commise, un agent territorial d’application de la loi fera un suivi. L’approche privilégiée par le gouvernement du Yukon est de sensibiliser la population et de l’amener à respecter la Loi de son plein gré avant de porter des accusations.

En cas d’urgence ou de situation dangereuse requérant l’intervention immédiate de la police, appelez le 911. 

En cas de possible infraction à la Loi, écrivez à covid19enforcement@gov.yk.ca. Ne contactez pas la GRC.

 

Les postes de contrôle ont été mis en place s’assurer que tous les voyageurs reçoivent les informations nécessaires pour :

éviter la propagation de la COVID-19;
assurer leur protection et celle de la population.

Frontière Yukon–Colombie-Britannique : horaire des points de contrôle

Toute personne entrant au Yukon depuis la Colombie-Britannique doit s’arrêter au poste de pesage de Watson Lake ou à l’intersection de la route 37. Des agents d’application de la loi sont sur place en permanence aux deux endroits.

Aéroport international Erik-Neilson

Des agents d’application de la Loi sur les mesures civiles d’urgence sont postés à l’aéroport de Whitehorse, à l’arrivée des vols.

Autres frontières

Les agents d’application de la Loi sur les mesures civiles d’urgence coordonnent également l’exécution de ces mesures avec l’Agence canadienne des services frontaliers, ainsi qu’avec des fonctionnaires des Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.), pour les postes frontaliers suivants :

Fraser, Colombie-Britannique, à la frontière;
Pleasant Camp, Colombie-Britannique, à la frontière;
Beaver Creek, Yukon, à la frontière;
Route Dempster, à la frontière entre le Yukon et les T.N.-O.

Depuis le 20 juillet 2020, tous les automobilistes immatriculés à l’extérieur du territoire peuvent obtenir un autocollant pour indiquer que leur véhicule est autorisé à circuler au Yukon. Les autocollants ne sont remis que dans certaines situations. Personnes pouvant se procurer un autocollant.