Apprenez-en davantage sur les opioïdes

  • Que sont les opioïdes?
  • Pour quelles raisons les gens se voient-ils prescrire des opioïdes?
  • Pourquoi le fentanyl suscite-t-il des inquiétudes?
  • Effets possibles des opioïdes
  • Consommation d’opioïdes pendant la grossesse
  • Obtenir de l’aide

Les décès liés aux opioïdes constituent un important sujet de préoccupation et un problème de santé et de sécurité publiques au Yukon.


  1. Que sont les opioïdes?

    Les opioïdes sont une famille de médicaments destinés à traiter la douleur. Ils peuvent être obtenus sur ordonnance, ou achetés illégalement dans la rue. En font notamment partie :

    • la codéine;
    • le fentanyl;
    • la morphine;
    • l’oxycodone;
    • la diacétylmorphine.

    La plupart des méfaits qui touchent les consommateurs de drogues sont attribuables au fentanyl. Cela s’explique par le fait que ce dernier peut être mêlé à d’autres substances, et n’est détectable ni au goût ni à l’odeur, ce qui accroît le risque de surdose. Le fentanyl est :

    • de la taille d’un grain de sel;
    • extrêmement puissant;
    • susceptible d’entraîner des dommages au cerveau, voire même de vous tuer.

  2. Pour quelles raisons les gens se voient-ils prescrire des opioïdes?

    Les médecins et les dentistes peuvent prescrire des opioïdes pour des maux tels que :

    • douleur aiguë modérée à intense de courte durée;
    • douleur chronique à long terme;
    • diarrhées modérées à graves;
    • toux modérée à grave.

    Les médicaments opioïdes sur ordonnance sont disponibles sous les formes suivantes :

    • sirops;
    • comprimés;
    • capsules;
    • vaporisateurs nasaux;
    • timbres transdermiques;
    • suppositoires;
    • liquides pour injection.

    Si l’on vous a prescrit un médicament opioïde :

    • vous devriez vous en tenir strictement à l’ordonnance;
    • vous ne devriez jamais laisser quelqu’un d’autre l’utiliser;
    • vous devriez consulter votre médecin avant de le prendre avec de l’alcool ou des benzodiazépines;
    • vous ne devriez le prendre avec d’autres médicaments que sur ordonnance.

    Gardez vos médicaments dans un endroit sûr

    Pour aider à éviter l’utilisation problématique par d’autres personnes :

    • vous ne devriez jamais partager vos médicaments avec qui que ce soit – c’est illégal, et cela risque de causer beaucoup de tort à l’autre personne, voire même de provoquer son décès;
    • gardez le compte des pilules restantes dans l’emballage;
    • rangez les opioïdes dans un endroit sûr, hors de la portée des enfants, des adolescents et des animaux domestiques.

    S’il vous reste des médicaments, ou si vous avez en votre possession des médicaments périmés

    Rapportez les médicaments restants ou périmés à une pharmacie. Celle-ci pourra les éliminer en toute sécurité.


  3. Pourquoi le fentanyl suscite-t-il des inquiétudes?

    Les surdoses associées au fentanyl sont en hausse partout au Canada.

    Qu’est-ce que le fentanyl?

    • Le fentanyl est un narcotique opioïde synthétique.
    • C’est un médicament sur ordonnance principalement utilisé chez les cancéreux qui éprouvent des douleurs intenses.

    À quel point le fentanyl est-il toxique?

    • Ce médicament est environ 50 à 100 fois plus toxique que la morphine.
    • Soyez conscient que l’héroïne, la cocaïne, l’oxycodone et d’autres drogues peuvent être « coupées » (dilution ou ajout) avec du fentanyl en poudre, liquide ou en pilule.

    Manipulez le fentanyl avec précautions

    Soyez prudent si vous avez à manipuler du fentanyl; ce dernier peut être absorbé par les muqueuses. Si vous avez du fentanyl sur les mains, évitez donc de toucher :

    • vos yeux;
    • votre nez;
    • votre bouche.

    Fentanyl sur ordonnance

    Le fentanyl prescrit par votre médecin ne pose aucun danger si vous l’utilisez conformément aux directives de ce dernier. Soyez prudent si vous consommez également d’autres substances susceptibles de nuire à la respiration, comme :

    • l’alcool;
    • les benzodiazépines (le librium et le valium, par exemple);
    • d’autres médicaments non prescrits.

    Vous pouvez télécharger et partager ce document au sujet du fentanyl.


  4. Effets possibles des opioïdes

    Les opioïdes peuvent s’avérer problématiques, car ils sont susceptibles d’engendrer l’euphorie, une impression d’être sur un high. Vous pourriez croire qu’une personne aux prises avec un problème d’opioïdes ne consomme que des drogues produites ou obtenues illégalement comme :

    • de l’héroïne;
    • du fentanyl.

    Mais l’utilisation problématique des opioïdes comprend aussi les opioïdes sur ordonnance :

    • pris en quantité supérieure à celle prescrite;
    • pris au mauvais moment;
    • pris sous une forme différente de celle prescrite;
    • prescrits à une autre personne.

    Trouble lié à l’usage de substances ou dépendance

    Si vous êtes atteint d’un trouble ou d’une dépendance, vous éprouvez une envie irrépressible de consommer la drogue en question. Vous continuerez de l’utiliser en dépit de ses effets néfastes. La drogue devient l’objet de vos :

    • sentiments;
    • pensées;
    • activités.

    Effets d’un trouble lié à l’utilisation des opioïdes

    Un trouble lié à l’utilisation des opioïdes modifie votre corps et votre cerveau de façons qui peuvent rendre difficile d’en cesser la consommation. Cela s’explique par le fait que le corps s’habitue à recevoir une certaine dose de la drogue. Si vous cessez d’en consommer ou abaissez rapidement votre dose, vous éprouverez probablement des symptômes de sevrage. Vous pourriez aussi souffrir d’une hyperalgésie provoquée par les opioïdes – un accroissement de la douleur –; il vous sera alors particulièrement difficile d’arrêter de les utiliser.

    Symptômes de sevrage

    Les effets physiques du sevrage pourraient comprendre :

    • frissons;
    • diarrhée;
    • insomnie;
    • sudation;
    • courbatures;
    • nervosité;
    • douleur généralisée ou accrue;
    • irritabilité et agitation;
    • nouvelle douleur au niveau d’une blessure déjà guérie;
    • nausées;
    • maux d’estomac.

    La gravité du sevrage et sa durée dépendent de :

    • la quantité de drogue que vous avez consommée;
    • l’opioïde dont il s’agissait;
    • la durée pendant laquelle vous avez consommé la drogue.

    Traitement

    Le traitement des troubles liés à l’usage de substances pourrait comprendre :

    • fournitures de réduction des dommages et information pratique;
    • counseling et soutien;
    • détoxification (gestion du sevrage);
    • traitement médicamenteux.

    Le traitement médicamenteux implique la prise d’un médicament opioïde d’ordonnance comme :

    • un traitement par agonistes opioïdes reposant sur la buprénorphine;
    • la méthadone.

    Ces médicaments sont prescrits pour éviter le sevrage et réduire les envies impérieuses. Un traitement par agonistes opioïdes peut vous aider à stabiliser votre vie et réduire les méfaits associés à la consommation de drogues.


  5. Consommation d’opioïdes pendant la grossesse

    Les femmes qui utilisent régulièrement des opioïdes, y compris les opioïdes sur ordonnance, sont plus susceptibles d’accoucher prématurément. Le bébé risque aussi de naître avec des symptômes de sevrage engageant le pronostic vital. Heureusement, le traitement par agonistes opioïdes est souvent considéré comme une option sécuritaire pour les femmes enceintes. Ce traitement s’est révélé éliminer ou réduire de beaucoup l’utilisation d’opioïdes non médicaux, menant à de meilleurs résultats tant pour la mère que pour l’enfant. Apprenez-en davantage sur le traitement des troubles liés à l’utilisation des opioïdes durant la grossesse (en anglais).


  6. Obtenir de l’aide

    Obtenez de l’aide pour un trouble lié à l’utilisation des opioïdes

    Vous pouvez obtenir de l’aide pour un trouble lié à l’utilisation des opioïdes. Communiquez avec la clinique de traitement de la dépendance aux opioïdes. Vous n’avez pas besoin d’une recommandation par un professionnel de la santé, mais téléphonez pour prendre rendez-vous.
    Téléphone : 867-668-2552
    En personne : 210, rue Elliott, à Whitehorse. Notre clinique est ouverte du lundi au mercredi, de 9 h à 16 h.

    Obtenez de l’aide pour un trouble lié à l’usage de substances

    Notre bureau à Whitehorse est ouvert de 8 h à 16 h 30.

    Téléphone : 867-456-3838
    Sans frais : 1-866-456-3838


Renseignements 

Si vous avez des questions, téléphonez-nous. Notre bureau est ouvert de 8 h à 16 h 30.

Téléphone : 867-456-3838
Sans frais : 1-866-456-3838

Pour communiquer avec le Centre de gestion du sevrage, composez le 867-667-8473 ou (sans frais) le 1-866-456-3838, entre 16 h 30 et 8 h.