Lancement d’un programme d’hébergement supervisé pour femmes en partenariat avec le Conseil des Premières Nations du Yukon

Communiqué conjoint du gouvernement du Yukon et de Connective.

Le gouvernement du Yukon a approuvé le financement d’un nouveau programme d’hébergement dans la communauté. Dans le cadre de ce programme, jusqu’à 8 femmes ayant des démêlés avec la justice pourront vivre sous supervision continue (24 h sur 24, 7 jours sur 7) dans des logements communautaires et avoir accès à divers programmes. Il s’agit du 1er service du genre dans le Nord. Le gouvernement du Yukon s’est associé avec la Connective Support Society (précédemment la Société John Howard) pour offrir ce programme qui facilitera la réinsertion dans la société de femmes incarcérées.

Connective pilotera le programme, en partenariat avec le Conseil des Premières Nations du Yukon. L’organisme s’apprête à recruter et à former le personnel qui accueillera les 1res participantes. Le programme utilisera et gérera de façon indépendante l’ancien immeuble Takhini Haven, qui se trouve sur la propriété du Centre correctionnel de Whitehorse.

Depuis près de 3 ans, Connective mène, avec succès, le projet SHARP un programme d’hébergement supervisé avec services pour les hommes du Yukon ayant eu des démêlés avec la justice. Les 2 programmes partagent donc les mêmes objectifs et le nouveau programme offrira à sa clientèle (les femmes en liberté sous caution, en sursis, en liberté surveillée ou profitant d’une permission de sortir) un endroit sûr et des services de soutien. Si elles le souhaitent, les participantes pourront aussi accéder à des programmes et services culturellement adaptés pour les amener à travailler sur les facteurs qui les ont amenées devant la justice. L’offre d’hébergement supervisé et de programmes favorisant la réinsertion réduit le risque de récidive criminelle.

 

Ce programme d’hébergement communautaire supervisé offre une option adaptée aux femmes concernées, c’est-à-dire l’accès au logement et à des services axés sur leur réalité. Pouvoir revenir dans la société et réussir ce retour après avoir été en milieu carcéral est essentiel au bien-être général de tous et de toutes. Notre gouvernement est fier de s’associer à Connective pour donner vie à ce service centré sur la personne et unique en son genre dans le Nord. Le gouvernement du Yukon remplit également son engagement à soutenir l’équité entre les genres et à mettre fin à la violence.

Tracy-Anne McPhee, ministre de la Justice

Lorsque nous avons lancé le programme SHARP au début de 2020, nous pouvions compter sur 90 ans d’histoire et d’expérience en services centrés sur la personne acquis en Colombie-Britannique. Le nouveau projet annoncé aujourd’hui, après plus de 2 ans d’expérience locale, s’ajoute à 4 autres programmes réunissant plus de 100 personnes employées ici, et s’appuie sur un solide partenariat avec le Conseil des Premières Nations du Yukon. C’est avec humilité et gratitude que nous accueillons cette nouvelle occasion d’étendre nos services sur le territoire afin de mieux servir les gens qui connaissent des difficultés et de donner aux femmes en liberté sous condition la possibilité de retourner vivre chez elles.

Mark Miller, directeur général de Connective

Le Conseil des Premières Nations du Yukon travaille à améliorer la situation des Autochtones et veille à ce que le soutien offert soit respectueux de nos cultures. Le Conseil est très heureux d’élargir son partenariat avec Connective afin d’apporter ce soutien adapté et sécurisant aux femmes qui participeront au programme à Takhini Haven.

Peter Johnston, grand chef du Conseil des Premières Nations du Yukon

En bref 
  • L’installation proposera des logements sûrs et du soutien aux femmes en liberté sous caution ou en processus de réinsertion dans leur collectivité.

  • Les participantes n’auront pas besoin d’être sous haute surveillance, mais seront soumises à un certain degré de supervision qui facilitera leur réhabilitation et leur retour dans la société.

  • Connective s'occupe aussi du programme SHARP, un équivalent offert aux hommes à Whitehorse.

Renseignements 

Renée Francoeur
Communications
Conseil des ministres
867-334-9194
[email protected]

 

Jasmine Doll
Communications
Ministère de la Justice
[email protected]

 

Liz Vick
Communications
Connective
[email protected]

Numéro du communiqué: 
23-047