Le gouvernement du Yukon commémore les vétérans en novembre

Le gouvernement du Yukon commémore les vétérans en novembre, à l’occasion de la Semaine des vétérans, de la Journée nationale des vétérans autochtones et du jour du Souvenir.

La Semaine des vétérans, qui a lieu du 5 au 11 novembre cette année, souligne le dévouement et le service de ceux et celles qui se sont enrôlés dans les forces armées. Au cours de la Semaine des vétérans, le gouvernement du Yukon rend hommage à plus de 300 vétérans qui ont choisi le Yukon comme lieu de résidence.

La Journée nationale des vétérans autochtones, qui a pour but de saluer les innombrables contributions des soldats et des vétérans des Premières Nations, des Inuits et des Métis, a quant à elle lieu le 8 novembre. Des vétérans autochtones comme Charlie Isaac et George Walters, citoyens des Trʼondëk Hwëchʼin, ont servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils ont dû surmonter de nombreux obstacles, notamment s’adapter aux différences culturelles, parcourir de grandes distances pour s’enrôler et recevoir un traitement inégal par rapport aux autres vétérans à leur retour chez eux.

Au Canada ou à Terre-Neuve, parmi ceux et celles qui se sont enrôlés pendant la Première Guerre mondiale, une personne sur trois était autochtone, ce qui représente environ 4 000 soldats autochtones. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les Forces armées canadiennes comptaient plus de 8 000 soldats autochtones.

Le jour du Souvenir, à la 11e heure du 11e jour du 11e mois, la population s’unit pour honorer et remercier de leurs sacrifices ceux et celles qui ont servi dans les forces armées et qui continuent à le faire.

Cette année marque également le 75e anniversaire des missions de maintien de la paix de l’Organisation des Nations Unies. Le Canada entretient une longue tradition de participation au maintien de la paix sur la scène internationale, avec plus de 125 000 membres des Forces armées canadiennes qui ont participé à des opérations de maintien de la paix dans de nombreux pays au fil des ans.

Chaque année, la Légion royale canadienne organise la Campagne du coquelicot et recueille des dons qui vont directement aux vétérans et à leur famille. Les Yukonnais et les Yukonnaises sont encouragés à faire un don, s’ils le peuvent, et à porter un coquelicot en signe de soutien à la communauté des Forces armées canadiennes.

Le drapeau du coquelicot de la Légion flottera sur l’édifice Jim-Smith à Whitehorse de l’aube au crépuscule, du 27 octobre au 11 novembre, pour rendre hommage aux membres des Forces armées canadiennes et de la Gendarmerie royale du Canada qui ont servi pour défendre les valeurs et les libertés canadiennes.

Pour marquer le jour du Souvenir, les Yukonnaises et les Yukonnais sont invités à porter un coquelicot, à assister à une cérémonie du jour du Souvenir, à observer deux minutes de silence à 11 heures le 11 novembre, à passer du temps avec des vétérans du coin, à faire des recherches sur les contributions uniques des Autochtones, des Canadiens d’origine asiatique, des Noirs et des femmes ayant servi, et à réfléchir aux sacrifices et aux contributions de ceux et celles qui ont servi le Canada en temps de paix et de conflit.

À l’occasion de la Semaine des vétérans, de la Journée nationale des vétérans autochtones et du jour du Souvenir, le gouvernement du Yukon remercie les nombreux membres et vétérans dévoués des Forces armées canadiennes, qui font de grands sacrifices pour protéger et défendre la sécurité et les valeurs du Canada, au pays et à l’étranger. Nous exprimons également notre reconnaissance aux membres des familles des militaires – partenaires, enfants, parents et proches – qui sacrifient vaillamment du temps avec leurs proches. J’encourage vivement les Yukonnais et les Yukonnaises à honorer ceux et celles qui ont servi, qui ont été blessés physiquement ou mentalement et qui ont fait le sacrifice ultime, et à se souvenir d’eux. « N’oublions jamais » est un rappel poignant des horreurs inimaginables que la guerre peut engendrer. Au milieu de la guerre que mène la Russie en Ukraine et du conflit au Moyen-Orient, il est plus important que jamais de garder ces mots en tête.

Ranj Pillai, premier ministre

« Nous nous souviendrons d’eux. » C’est le moment de l’année où nous nous réunissons en tant que communauté pour honorer et commémorer ceux et celles qui ont tant sacrifié pour nos libertés. Le sacrifice peut prendre plusieurs formes. De nombreux membres des Forces armées canadiennes ont quitté leur pays et fait le sacrifice ultime pour ne jamais revenir, tandis que d’autres sont revenus avec des cicatrices visibles et invisibles. Nous nous souviendrons de ceux et celles qui ne sont pas rentrés chez eux comme de ceux et celles qui sont revenus. Pendant cette période, nous réfléchissons au passé et aux horreurs de la guerre. Le coquelicot nous rappelle de ne jamais oublier notre passé et d’en être fiers. Quoi que vous fassiez, prenez un moment à la 11e heure du 11e jour du 11e mois et dites-vous : « Nous nous souviendrons d’eux ».

Joseph R. Mewett, président de la Légion (filiale 254)

En bref 
  • Au Yukon, il y a la filiale 254 de la Légion de Whitehorse et la filiale 1 de la Légion de Dawson.

  • La Légion a été créée par des vétérans, avec pour objectif principal de servir les autres vétérans.

  • En novembre, les gens portent le coquelicot sur leur cœur en guise de symbole du souvenir.

  • La phrase « N’oublions jamais », tirée du poème « Recessional » de Rudyard Kipling de 1897, rappelle l’effet dévastateur de la Première Guerre mondiale et est devenue depuis une expression utilisée pour commémorer ceux et celles qui ont servi et qui servent actuellement.

Renseignements 

Renée Francoeur
Communications
Conseil des ministres
867-334-9194
renee.francoeur@yukon.ca

 

Numéro du communiqué: 
23-474