Possibilité d’aménagement à l’angle de la 5e Avenue et de la rue Rogers à Whitehorse

Fidèle à son engagement d’accroître l’offre de logements sur le territoire pour que l’ensemble de la population yukonnaise ait un endroit où elle peut se sentir chez elle, le gouvernement du Yukon a publié une demande de propositions pour l’aménagement d’un terrain de 2,12 hectares à l’angle de la 5e Avenue et de la rue Rogers dans le centre-ville de Whitehorse.

Les promoteurs immobiliers du secteur privé trouveront là une occasion unique de revitaliser ce secteur et de créer des logements dont le centre-ville de Whitehorse a grand besoin.

Les retombées sociales positives, comme la création de logements abordables, l’accessibilité des logements et la participation des Premières Nations à différentes phases du projet, seront prises en considération dans l’examen des propositions reçues.

L’aménagement à réaliser s’inscrit dans le cadre du plan directeur de la Ville de Whitehorse, qui prévoit des utilisations mixtes, résidentielles et commerciales afin d’assurer la continuité des activités au centre-ville et d’en accroître la vitalité.

La demande de proposition sera ouverte pendant huit semaines.

Le terrain situé à l’intersection de la 5e Avenue et de la rue Rogers à Whitehorse offre à la communauté des promoteurs du Yukon l’occasion de faire preuve de vision et d’apporter au centre-ville des solutions de logement qui font cruellement défaut. Je me réjouis à l’idée de voir la création de nouveaux logements pour les Yukonnais et les Yukonnaises, d’assister au renforcement des capacités de notre secteur de la construction et de voir naître des retombées économiques et d’emploi, y compris pour les Premières Nations.

Ranj Pillai, premier ministre et ministre responsable de la Société d’habitation du Yukon

Un grand terrain comme celui-ci au cœur de Whitehorse, assorti d’un financement souple, représente une excellente occasion pour les promoteurs. Situé à quelques pas de divers services et à proximité du transport en commun, il représente également une occasion de revitaliser le centre-ville et d’augmenter le nombre de logements pour les résidents et résidentes de Whitehorse.

John Streicker, ministre de l’Énergie, des Mines et des Ressources

En bref 
  • L’aménagement du lot situé à l’intersection de la 5e Avenue et de la rue Rogers exigera l’exécution de travaux préparatoires, notamment la démolition en toute sécurité des bâtiments se trouvant sur le site, le déplacement des lignes électriques et la construction d’un talus de remblai pour atténuer le risque de glissements de terrain dans l’escarpement adjacent.

  • Après les glissements de terrain du printemps 2022, d’autres travaux géotechniques ont été réalisés le long de l’escarpement, ce qui a retardé le lancement du processus de demande de propositions.

  • L’évaluation de l’escarpement au bout terrain visé sur la 5e Avenue, qui est maintenant terminée, confirme que le site peut être aménagé après la mise en œuvre de mesures d’atténuation des risques de glissement de terrain.

  • La valeur marchande actuelle du terrain est estimée à 3 930 000 $. Cette valeur tient compte du fait que l’acheteur assume les coûts de l’aménagement d’un talus de remblai, de la démolition des bâtiments et du déplacement des lignes électriques (entre autres conditions).

  • Le site a fait l’objet de travaux d’assainissement importants. Le promoteur devra respecter les conditions du permis de remise en état fondée sur une évaluation des risques délivré par le ministère de l’Environnement pour le terrain.

  • Le terrain est zoné commercial à usage mixte, ce qui permet d’envisager diverses d’utilisations commerciales et résidentielles. L’aménagement de logements multiples, d’établissements de soins en hébergement, de logements avec services de soutien et de services d’hébergement temporaire y est autorisé.

  • La hauteur maximale permise pour les bâtiments varie de 15 à 25 mètres sur l’ensemble du site. La Ville de Whitehorse revoit actuellement son plan directeur. Bien qu’il n’y ait aucune garantie que la hauteur maximale autorisée sera augmentée à la suite de cette révision, la version préliminaire du plan directeur propose actuellement des hauteurs de bâtiments allant jusqu’à 30 m au centre-ville, y compris sur cette parcelle.

  • Le soumissionnaire retenu aura la possibilité d’établir un calendrier de paiement modulable en fonction de son engagement à garantir que le projet aura des retombées sociales pour la collectivité.

Renseignements 

Renée Francoeur
Communications
Conseil des ministres
867-334-9194
[email protected]
 


Jesse Devost
Communications
Énergie, Mines et Ressources
867-332-1177
[email protected]
 


Josh Long
Communications 
Société d’habitation du Yukon
867-446-3354
[email protected]

 

Numéro du communiqué: 
23-064