Remise en état d’un ancien site minier : une collaboration couronnée de succès

                                                                                                                                 

Communiqué commun du gouvernement du Yukon et du Conseil des Ta’an Kwäch’än

Le gouvernement du Yukon et le Conseil des Ta’an Kwäch’än, avec le soutien de Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada, ont achevé un projet de 4 ans consistant à remettre en état un site contaminé près du chemin Horse Creek, dans le territoire traditionnel du Conseil des Ta’an Kwäch’än. Ces travaux collaboratifs ont permis une réduction importante de l’impact environnemental dans le secteur.

Le projet, achevé en 2023, s’est mérité un Brownie Award (en anglais), un prix canadien qui salue les efforts des constructeurs, des innovateurs et des visionnaires travaillent à la remise en état de sites contaminés. Pour avoir contribué à la compétitivité et au développement durable d’une collectivité, l’équipe a remporté le prix pour le meilleur petit projet dans la catégorie « Reach Out ».

Les travaux, réalisés entre 2019 et 2023, consistaient à :

  • mener une évaluation environnementale du site afin de déterminer les niveaux de contamination;
  • dresser un plan de remise en état en vue d’enlever les débris en surface, les structures et les matériaux dangereux;
  • instaurer un programme à long terme offrant aux citoyennes et citoyens du Conseil des Ta’an Kwäch’än des occasions de formation pour qu’ils puissent assurer la gestion et la mise hors service des puits de surveillance du site.

Le site du chemin Horse Creek présentait plusieurs problèmes, dont la contamination du sol et de l’eau, et la présence de débris à la surface ainsi que de structures qu’il a fallu enlever et transporter vers des installations autorisées, au Yukon et ailleurs.

Les travaux de remise en état ont commencé pendant la pandémie de COVID-19. Ils se sont terminés en juillet 2022, juste avant qu’un barrage de castors cède sur le lac Mud, à proximité du site.

La rupture du barrage a libéré plus de 1 million de tonnes d’eau plusieurs kilomètres en amont, charriant des milliers de tonnes de débris organiques d’un bout à l’autre du site. Les résultats de la surveillance et de l’échantillonnage de l’eau souterraine indiquent que les travaux de remise en état ont bel et bien éliminé la contamination par les hydrocarbures, diminuant ainsi le risque que l’inondation répande davantage les déchets et les contaminants de surface. Par ailleurs, le débordement a éliminé des routes et des zones défrichées : le site a retrouvé un aspect naturel, comme si la nature s’était restaurée d’elle-même.

Ce projet a permis la réalisation d’un but commun : « la protection de notre environnement naturel pour des générations à venir ».

La remise en état de ce site contaminé, par la collaboration et le partenariat, est un autre pas de notre gouvernement vers la réconciliation. Nettoyer des sites contaminés, ce n’est pas chose facile, mais ce sont des projets importants qui nous permettent de protéger notre santé, nos terres, notre eau et notre air. En décontaminant nos terres, nous réduisons les risques environnementaux et assurons un milieu plus sain aux générations futures. Je suis fier du travail accompli.

Nils Clarke, ministre de l’Environnement

Ce projet est un exemple extraordinaire de bonne intendance environnementale, qui démontre notre volonté commune de préserver et de restaurer les terres du Yukon. Je félicite toutes les personnes qui ont contribué à cette immense réalisation. Nous avons montré qu’ensemble, nous pouvons remettre nos terres en état et protéger notre territoire pour les années à venir.

John Streicker, ministre de l’Énergie, des Mines et des Ressources

Traditionnellement, ce site était un lieu de récolte pour nos citoyennes et citoyens. Vu l’ampleur de la contamination révélée après l’abandon du site, celui-ci est devenu une priorité pour notre communauté. Grâce à l’immense soutien de nos partenaires, nous avons montré que lorsque nous partageons la même détermination en vue de rétablir nos terres, de grandes avancées sont possibles. Par chance, notre mère la Terre a aussi fait son œuvre lorsque le barrage de castors du lac Mud a cédé et que l’eau a contribué à nettoyer le site. Cela montre que la nature elle-même continue de voir à l’harmonie sur nos terres visées par règlement et notre territoire traditionnel.

Amanda Leas, chef du Conseil des Ta’an Kwäch’än

En bref 
  • Fondés en 2001 par l’Institut urbain du Canada, les Brownie Awards saluent l’innovation de professionnelles et professionnels qui travaillent à la restauration de sites contaminés, sous-utilisés et sous-aménagés en les rendant propres à des projets résidentiels et commerciaux productifs pouvant contribuer au développement de collectivités saines partout au Canada.

Complément d’information 
  • Le site se trouve à proximité du chemin Horse Creek, à environ 35 kilomètres au nord de Whitehorse, sur les terres visées par un règlement du Conseil des Ta’an Kwäch’än. Il s’agissait anciennement d’une mine de placer.
  • Les terres qui l’entourent étaient traditionnellement utilisées par les citoyennes et citoyens du Conseil des Ta’an Kwäch’än pour la récolte de nourriture et de plantes médicinales.
  • En 2017, le propriétaire et exploitant du site est décédé, et le gouvernement du Yukon s’est engagé à le décontaminer, avec l’aide financière du gouvernement du Canada.
  • Le projet a commencé en 2019 par une évaluation environnementale qui a confirmé que le sol et les eaux souterraines contenaient des concentrations élevées d’hydrocarbures et de métaux.
  • En 2019, il y a eu démolition des bâtiments, enlèvement des déchets et des débris, excavation et enlèvement du sol contaminé en surface, et paysagement et végétalisation du site.
  • Le programme de surveillance à long terme s’est déroulé de 2020 à 2022.
  • Au nom du gouvernement du Yukon et du Conseil des Ta’an Kwäch’än, SLR Consulting a soumis le projet aux prix Brownie Awards 2023.
Renseignements 

Laura Seeley
Communications
Conseil des ministres
867-332-7627
[email protected]

 
Mara De La Rosa
Communications
Environnement
867-456-5565
[email protected] 


Janet Smellie
Communications
Conseil des Ta’an Kwäch’än
867-668-3613, poste 204
[email protected] 

Numéro du communiqué: 
24-254