Déclaration du premier ministre Ranj Pillai à l’occasion de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

Le premier ministre Ranj Pillai a fait la déclaration suivante :

« Demain, le 30 septembre, nous célébrerons la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation et la Journée du chandail orange, en souvenir des enfants qui ne sont jamais rentrés chez eux après avoir été placés dans des pensionnats, ainsi que des personnes survivantes de ces établissements et de leurs communautés, qui subissent encore aujourd’hui les séquelles de cette sombre période de l’histoire. C’est l’occasion d’honorer les personnes survivantes des pensionnats et de rendre hommage aux enfants qui n’ont jamais pu retourner chez eux. L’année 2023 marque une première dans la célébration de cette journée en tant que jour férié au Yukon.

« La Journée nationale de la vérité et de la réconciliation est encore plus difficile à vivre lorsque nous repensons aux informations révélées par le groupe de travail sur les enfants disparus des pensionnats du Yukon, qui a fouillé le site du pensionnat Chooutla à Carcross. Cette semaine, le gouvernement du Yukon a mis en berne le drapeau des survivants afin d’exprimer le chagrin que nous ressentons en pensant à ces enfants, à leur famille et à leurs communautés. Leurs souffrances pèsent lourd aujourd’hui encore.

« Toute la population du Yukon est unie pour soutenir les familles, les personnes et les communautés qui sont profondément touchées par ces informations.

« J’aimerais remercier le groupe de travail sur les enfants disparus des pensionnats du Yukon d’avoir accompli cette lourde tâche au nom de tous les Yukonnais et de toutes les Yukonnaises. Leur quête de réponses apportera, je l’espère, un sentiment de paix à certaines familles ainsi que de la compréhension et de l’empathie au reste de notre population.

« Notre gouvernement continuera à travailler en collaboration avec le gouvernement du Canada, les Premières Nations du Yukon et le Conseil des Premières Nations du Yukon pour soutenir le groupe de travail sur les enfants disparus des pensionnats. Le gouvernement du Yukon a mis sur pied un groupe de travail interministériel pour soutenir le comité dans son important travail.

« J’aimerais saluer le mouvement Walking Warriors for the Lost Children qui a entamé son périple à Dawson le 24 septembre et qui arrivera à Whitehorse pour le rassemblement communautaire du Conseil des Premières Nations du Yukon qui se tiendra demain au Centre culturel des Kwanlin Dün.

« L’héritage des pensionnats est un fardeau que nous devons porter ensemble, en tant que population, dans la solidarité, l’unité et la compassion, et notre gouvernement demeure déterminé à poursuivre la démarche vers la réconciliation. Nous continuons à travailler avec les Premières Nations du Yukon pour donner suite aux appels à l’action de la Commission de vérité et de réconciliation et pour mettre en œuvre la Stratégie du Yukon sur les femmes, les filles et les personnes bispirituelles+ autochtones disparues et assassinées afin que la quête de réconciliation se poursuive.

« J’invite les Yukonnais et les Yukonnaises à veiller les uns sur les autres, à prendre le temps d’apprendre et de guérir et à s’appuyer sur la force de notre population. De nombreuses Premières Nations organisent des feux cérémoniels ou des rassemblements communautaires. De son côté, le gouvernement du Yukon a augmenté le nombre de rendez-vous de counselling à accès rapide pour toute la population du territoire. Les gens peuvent appeler le 867-456-3838 et obtenir un rendez-vous dans les 24 heures. Des services de soutien sont disponibles pour les personnes en difficulté.

« C’est le moment de réfléchir au douloureux héritage des pensionnats, mais aussi à la force et à la résilience des Premières Nations du Yukon et des communautés autochtones de tout le Canada. »

Renseignements 

Renée Francoeur
Communications
Conseil des ministres
867-334-9194
[email protected]

 

Numéro du communiqué: 
23-397