Le ministère de l’Éducation collabore avec le défenseur de l’enfance et de la jeunesse à l’examen de la sécurité et du soutien à l’École élémentaire de Hidden Valley

Le ministère de l’Éducation travaille avec le Bureau du défenseur de l’enfance et de la jeunesse du Yukon à un examen de ses politiques, protocoles et mesures en réponse aux accusations de 2019 et aux récentes allégations de violence sexuelle par un ancien membre du personnel de l’École élémentaire de Hidden Valley.

Le défenseur de l’enfance et de la jeunesse examine les politiques, les protocoles et les mesures prises après que des allégations ont été formulées, et détermine si les mesures prises respectent les protocoles établis. Le défenseur fournira des conseils pour promouvoir la sécurité et garantir que des processus appropriés sont en place pour les intérêts et le bien-être des élèves.

L’examen est guidé par un mandat officiel qui en précise les objectifs, la portée et la méthodologie. Peuvent contribuer à l’examen, entre autres, des familles, des conseillers scolaires, des éducateurs, des représentants et du personnel des ministères de l’Éducation et de la Santé et des Affaires sociales, de la GRC, des Premières nations du Yukon, de l’Association des enseignants et des enseignantes du Yukon et de la Direction de l’éducation des Premières nations du Yukon.

L’examen devrait être terminé d’ici la fin de l’automne 2021 et un rapport public final et des recommandations devraient être terminés au début de 2022.

Rien n’est plus important que le bien-être, la sécurité et la protection des élèves de nos écoles. Tout comme le défenseur de l’enfance et de la jeunesse, nous avons à cœur de veiller à ce que les politiques et les mesures de soutien en place dans les écoles du Yukon assurent adéquatement la sécurité de nos enfants. Tout au long de cet examen, nous collaborerons avec le Bureau du défenseur de l’enfance et de la jeunesse pour nous assurer de leur efficacité. Il s’agit d’une étape importante dans la détermination des actions qui peuvent être entreprises pour mieux protéger les élèves. Nous continuerons d’appuyer nos communautés scolaires et veillerons à ce qu’elles aient accès au soutien dont elles ont besoin.

Jeanie McLean, ministre de l’Éducation

La volonté du ministère de l’Éducation de coopérer avec nous à cet examen est un pas en avant encourageant dans ce qui a été une affaire complexe et douloureuse pour les élèves et leurs familles. En travaillant aux côtés du Ministère, notre intention est de porter nos efforts sur le bien-être des enfants.

Annette King, Défenseure de l’enfance et de la jeunesse du Yukon

Renseignements 

Renée Francoeur
Communications
Conseil des ministres
867-334-9194
[email protected]

Kyle Nightingale
Communications
Éducation
867-667-5701
[email protected]

 

 

Numéro du communiqué: 
21-381