Paysage du Yukon

Pathways : Concevoir un système de santé et de services sociaux inclusif et respectueux de la culture

Candace Parsons est autochtone. Elle affirme avoir vu des amies et amis et des membres de sa famille changer leur apparence et leur façon de parler pour accéder au système de santé et de services sociaux.

Candice est directrice de la sécurité culturelle au ministère de la Santé et des Affaires sociales du gouvernement du Yukon.



« L’intégration de la sécurité culturelle et de l’humilité au système de santé et de services sociaux reflète ce que souhaitent bon nombre de membres des Premières Nations ayant commenté le rapport La population d’abord. »

En mars 2023, le gouvernement du Yukon a créé une équipe de sécurité culturelle ayant le mandat d’améliorer les soins de santé offerts aux Autochtones. L’équipe devait se consacrer à la recommandation 4.1 du rapport La population d’abord.
 

Publié au printemps 2020, ce rapport est une feuille de route pour aider le gouvernement à créer un système de santé et de services sociaux qui répond mieux aux besoins de la population du Yukon, d’après un examen approfondi des soins de santé et des services sociaux.
 

Le rapport compte 76 recommandations pour aider le gouvernement à transformer le système actuel afin de l’améliorer.

« Je suis impatiente d’élaborer des outils et des ressources pour les travailleuses et travailleurs du système et de créer des milieux où les Premières Nations, les Inuit et les Métis sentiront que leur identité culturelle est reconnue, respectée et honorée », dit Candace.
 

Il s’agit d’une première étape importante. Mais pour un réel progrès, il faut procéder à un changement systémique afin de réduire les inégalités en santé et d’instaurer un système exempt de racisme et de discrimination.
 

L’équipe de sécurité culturelle se consacre à trois volets : formation, préparation des cadres et motivation des élèves et des jeunes autochtones et des Premières Nations à entreprendre une carrière en santé et en services sociaux.



Formation en sécurité culturelle

Le premier volet porte sur la préparation d’une formation obligatoire sur l’humilité et la sécurité culturelle, et sur la formation continue des fournisseurs de soins de santé et de services sociaux, des gestionnaires et des dirigeantes et dirigeants.
 

Candace mentionne que son équipe veut créer une formation de base à l’intention de l’ensemble des fournisseurs de soins de santé et de services sociaux, avec des formations sur mesure pour les Premières Nations du Yukon.

Les formations sur mesure serviront à enseigner au personnel de la santé et des services sociaux les protocoles culturels, les traditions et les valeurs du territoire traditionnel où il se trouve.
 

« Une personne qui travaille à Haines Junction suivra la formation sur les protocoles culturels, les traditions et les valeurs des Premières Nations de Champagne et d’Aishihik. Elle pourra par la suite intégrer les pratiques culturelles de ces Premières Nations à sa pratique. »



Préparation des cadres

Le deuxième volet se penche sur le niveau de préparation des cadres dans le système de santé et de services sociaux.
 
Candace explique qu’il s’agit d’élaborer des outils et des ressources permettant d’intégrer les pratiques de sécurité culturelle au système pour améliorer l’accès aux services en tout temps.

« Nous devons déterminer les ressources à élaborer pour aider les cadres et les fournisseurs de soins de santé à changer leur pratique pour inclure la sécurité culturelle et l’humilité afin de créer des milieux de travail accueillant et respectueux de la culture ».



Motiver les élèves et les jeunes autochtones et des Premières Nations du Yukon à entreprendre une carrière en santé et en services sociaux

Le dernier volet est tourné vers l’avenir et l’incitation des élèves et des jeunes autochtones et des Premières Nations à opter pour une carrière en santé.
 

Pour Candace, il s’agit de rendre le système plus inclusif pour les élèves et de leur donner la chance d’explorer les possibilités de carrière dans les domaines de la santé et des services sociaux.
 

Selon elle, l’intégration d’un plus grand nombre d’élèves et de jeunes dans le système contribuera à changer la culture de façon naturelle, en intégrant davantage la culture et les traditions autochtones.

Elle ajoute : « Je trouve ce volet particulièrement stimulant lorsque je pense aux personnes qui peuvent fournir des services à leur propre communauté, ou donner des soins aux Aînées et Aînés et aux membres de leur famille. Nous devons changer notre façon de penser; il ne s’agit plus d’apporter les services aux communautés, mais de bâtir localement la capacité à travailler dans le système. »



Formation des fournisseurs de soins de santé et de services sociaux

L’équipe nouvellement formée va de l’avant avec l’intégration de la sécurité culturelle et de l’humilité dans le système de santé et de services sociaux.
 
Candace explique qu’à mesure que l’équipe élabore du matériel, la formation s’inspirera du travail du Conseil des Premières Nations du Yukon (orientation culturelle pour les Premières Nations du Yukon et trousses des protocoles culturels) et du site Web Tracer la voie.

Le travail de l’équipe de sécurité culturelle ne fait que commencer, mais il aura certainement des effets positifs sur les Premières Nations et les Autochtones recevant des soins de santé et des services sociaux et travaillant dans le système.



Paysage du Yukon
Lire d’autres articles du magazine Pathways
Lire d’autres articles du magazine Pathways

Nous voulons connaître votre opinion