Paysage du Yukon

Pathways : Faciliter le travail du personnel de Voirie et Travaux publics par la consultation et la mobilisation des Premières Nations

Partout au gouvernement du Yukon, de nouvelles unités et de nouveaux postes sont créés pour consolider les relations avec les gouvernements des Premières Nations ou améliorer les services à la clientèle pour les Premières Nations. Sharina Kennedy gère la Section des relations avec les Premières Nations de la Division des services généraux du ministère de la Voirie et des Travaux publics.



Que fait votre Section?

Les cadres savent que le gouvernement du Yukon a besoin d’une plus grande aide organisationnelle et stratégique pour avancer sur le chemin de la réconciliation et nouer des relations positives avec les gouvernements et les communautés autochtones. La Section des relations avec les Premières Nations est l’une des deux sections de Voirie et Travaux publics collaborant avec le personnel à l’atteinte de ces buts importants.

Notre travail s’articule autour de quatre domaines stratégiques :

  1. Conclusion d’ententes de partenariat et application de la Politique d’approvisionnement visant les Premières nations du Yukon;
  2. Mobilisation et consultation des partenaires et des parties intéressées autochtones;
  3. Accroissement de la représentation autochtone dans la fonction publique du Yukon par différentes initiatives, comme le programme primé de formation pour les jeunes Autochtones;
  4. Éducation et sensibilisation du personnel à la réconciliation.
Tricia Johnson-Drapeau, conseillère principale, Sharina Kennedy, gestionnaire, Arianna Porter, coordonnatrice du programme de formation


Pouvez-vous donner des exemples de votre travail?

Nous cherchons sans cesse des occasions de collaborer avec nos partenaires et les communautés des Premières Nations. Notre but : concrétiser les priorités communes, innover ensemble et favoriser la réconciliation.

Par exemple, pour accroître la visibilité des langues autochtones à Beaver Creek, nous avons collaboré avec la Première Nation de White River pour créer des panneaux de signalisation en haut tanana et en tutchone du Nord, et la population est très heureuse des résultats.

Nous avons aussi divisé notre plan d’immobilisations quinquennal par territoire traditionnel et avons rencontré chacune des 14 Premières Nations du Yukon pour le passer en revue. Ces échanges en personne ont permis de dégager des possibilités de partenariats et ont souvent donné lieu à des discussions plus générales sur les programmes, projets et activités du gouvernement sur les territoires traditionnels des Premières Nations. La Section fait ensuite le pont avec d’autres secteurs d’activité du gouvernement pour résoudre les problèmes et transmettre l’information.



Paysage du Yukon
Lire d’autres articles du magazine Pathways
Lire d’autres articles du magazine Pathways

Nous voulons connaître votre opinion