Dernière mise à jour

Jeudi 28 mai 2020 – 9 h 55

Information à l’intention des personnes qui entrent au Yukon

Arrêté ministériel sur les mesures de contrôle aux frontières

Un nouvel arrêté ministériel pris en vertu de la Loi sur les mesures civiles d’urgence, visant à renforcer les contrôles aux frontières du Yukon pendant la pandémie de COVID-19 est entrée en vigueur.

Le document précise qui peut entrer au Yukon et dans quelles circonstances, et impose aux personnes qui arrivent à la frontière de présenter leurs pièces d’identité et tous les documents nécessaires, y compris leur plan d’isolement volontaire détaillé.

L’accès à notre territoire est permis aux personnes en mesure de prouver aux agents frontaliers qu’elles :

  • résident au Yukon;
  • ont de la famille qui réside au Yukon (pour les non-résidents) et qu’elles habiteront chez cette famille pendant leur séjour dans le territoire;
  • fournissent des services vitaux ou essentiels;
  • passent par le Yukon pour se rendre dans un État, une province ou un territoire voisin (dans un délai de 24 h);
  • exercent un droit accordé aux Autochtones ou issu des traités (durant la durée nécessaire pour exercer ce droit).

Télécharger le document d'information à l’intention des personnes qui entrent au Yukon.

Renseignements: 

Des questions concernant les frontières et l’application de la loi? Téléphonez 1-877-374-0425 (sans frais) ou envoyez un courriel à covid19enforcement@gov.yk.ca

Information à l’intention des personnes qui entrent au Yukon

Le médecin hygiéniste en chef du Yukon a ordonné que quiconque entre au Yukon doit s’isoler pendant 14 jours.

À noter : Pour leur part, les travailleurs des services vitaux et essentiels doivent respecter, dans la mesure du possible les ordonnances du médecin hygiéniste en chef. Les résidents d’Atlin, Lower Post, Fraser, Jade City, Fireside et Pleasant Camp sont exemptés de la période d’isolement de 14 jours s’ils n’ont pas voyagé à l’extérieur du Yukon ou de leur localité au cours des 14 derniers jours.

Résidents du Yukon qui reviennent dans le territoire
  • Dès votre retour à la maison, vous devez vous isoler pendant 14 jours.
  • Ne vous arrêtez pas en chemin si ce n’est pas nécessaire. Demandez à un ami ou un voisin de déposer votre épicerie et autres provisions à votre porte.

Pour savoir comment vous isoler en toute sécurité.

Si vous n’avez nulle part où vous isoler, écrivez à covid19info@gov.yk.ca.

Non-résidents qui passent par le Yukon pour se rendre en Alaska, aux T.N.-O. ou ailleurs
  • Vous devez avoir quitté le Yukon dans les 24 heures après votre entrée.
  • Évitez de vous arrêter dans les collectivités rurales.
  • Arrêtez-vous seulement si c’est nécessaire. Si vous devez faire le plein, payez à la pompe; si vous devez dormir à l’hôtel, isolez-vous dans votre chambre.
  • Si vous développez des symptômes de la COVID-19 durant le voyage, arrêtez-vous et appelez le 811. 
Cartes routières pour les personnes qui transitent par le Yukon

Ces cartes (en anglais) indiquent les itinéraires obligatoires à suivre.

Travailleurs des services vitaux ou essentiels qui entrent ou retournent au Yukon pour le travail

Les travailleurs des services essentiels qui entrent dans le territoire doivent respecter la période d’isolement volontaire de 14 jours sans exception.

Les travailleurs des services vitaux qui doivent se déplacer dans le territoire ou dans la région transfrontalière entre Yukon et la Colombie-Britannique (comme définie dans l’arrêté ministériel sur la protection de la santé dans le cadre des mesures civiles d’urgence) doivent, dans la mesure du possible, respecter l’exigence d’auto-isolement. Si cela est impossible, ils doivent alors suivre les recommandations du médecin hygiéniste en chef :

  • Ne pas se rendre à l’extérieur du Yukon à moins que ce soit nécessaire pour la prestation d’un service vital.
  • Vérifier tous les jours la présence de signes et de symptômes de la maladie, notamment en prenant sa température quotidiennement.
  • Suivre les protocoles de prévention et de contrôle des infections, dont une rigoureuse hygiène des mains.
  • Respecter l’ordonnance interdisant les rassemblements de plus de 10 personnes.
  • Au travail, éviter les contacts rapprochés avec les collègues et garder une distance de deux mètres entre chaque personne lors des déplacements au travail et entre les quarts, y compris dans les véhicules.
  • Ne pas partager d’effets personnels (ex. appareils électroniques, équipement de protection individuelle, ustensiles, aliments, cigarettes et dispositifs de vapotage).
  • Éviter autant que possible les rencontres en personne avec les gens qui ne vivent pas sous le même toit que soi.
  • S’isoler à la maison lorsqu’il n’est pas nécessaire de se rendre au lieu de travail.
  • Aviser ses supérieurs ainsi que le personnel du 811 ou son professionnel de la santé en cas de contact avec une personne atteinte de la COVID-19, et se mettre en isolement si un professionnel de la santé le recommande.
  • Éviter les rassemblements et les contacts avec d’autres personnes dans la mesure du possible, et appliquer scrupuleusement les règles d’hygiène des mains et de distance physique en cas de déplacement à l’extérieur du Yukon.
  • Appeler la ligne 811 pour obtenir de l’information sur le dépistage et pour demander à passer un test avant de retourner au travail si le travailleur ou une personne vivant sous le même toit présente des symptômes de la COVID-19.
  • Si un travailleur qui ne s’est pas rendu à l’extérieur du Yukon ou un travailleur qui a terminé sa période d’isolement volontaire de 14 jours est disponible, il doit offrir le service vital à la place du travailleur qui n’a pas été en isolement volontaire pendant 14 jours.

Pour connaître les dernières nouvelles.
Envoyez vos questions à covid19info@gov.yk.ca

Les ordonnances du médecin hygiéniste en chef ont maintenant force exécutoire en vertu de la Loi sur les mesures civiles d’urgence. Quiconque contrevient à une ordonnance est passible d’une amende pouvant atteindre 500 $ par jour et d’une peine d’emprisonnement maximale de six mois.

Quelles ordonnances ont été émises?
  • L’exigence d’auto-isolement de 14 jours s’applique aux personnes qui arrivent au Yukon, mais pas à celles qui ne font que passer par le territoire pour se rendre en Alaska, aux Territoires du Nord-Ouest ou ailleurs.
  • Les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits.
  • Tous les bars sont fermés.
  • Les restaurants ne peuvent servir que des repas à emporter.
  • Les services de soins personnels sont fermés (ex. services de massothérapie et salons de coiffure, de tatouage, de manucure et de pédicure).
  • Les établissements de soins de longue durée sont fermés aux visiteurs et aux bénévoles, sauf si un membre de leur famille est en fin de vie ou souffre d’une maladie grave, qu’il ait voyagé ou non.
  • Les cliniques dentaires sont fermées, sauf pour les traitements urgents.
  • Les écoles seront fermées jusqu’à la fin de l’année scolaire 2019-2020.
  • Les installations de loisirs sont fermées aux visiteurs, à quelques exceptions près.
  • L’Hôpital général de Whitehorse a suspendu les chirurgies non urgentes et les services courants.
  • Les bibliothèques publiques sont fermées.
Quelles recommandations ont été émises?
  • Il est vivement recommandé de ne sortir que pour des déplacements essentiels. Il faut éviter les déplacements non essentiels à l’intérieur du Yukon (notamment dans les collectivités rurales) ainsi qu’à l’extérieur du territoire.
  • Si possible, les familles ou les tuteurs doivent garder leurs enfants à la maison.
  • Considérés comme des services essentiels, les services de garderie devraient rester en activité aussi longtemps que possible.
  • Les services de garderie offrent un soutien social, notamment aux enfants et aux familles vulnérables et aux parents et tuteurs qui fournissent eux-mêmes des services essentiels à la sécurité des Yukonnais.
  • Les personnes qui peuvent le faire devraient travailler à la maison.
  • Il ne faut pas se rendre à l’hôpital pour des services ou des traitements non urgents. Les hôpitaux continueront cependant à assurer les soins d’urgence.
  • Les Yukonnais qui sont à l’extérieur du territoire devraient rentrer le plus tôt possible.
  • Il faut respecter les consignes de distance physique et les mesures d’hygiène rigoureuses.

Le médecin hygiéniste en chef du Yukon a ordonné que quiconque entre au Yukon doit s’isoler pendant 14 jours.

À noter : Pour leur part, les travailleurs des services vitaux et essentiels doivent respecter, dans la mesure du possible les ordonnances du médecin hygiéniste en chef. Les résidents d’Atlin, Lower Post, Fraser, Jade City, Fireside et Pleasant Camp sont exemptés de la période d’isolement de 14 jours s’ils n’ont pas voyagé à l’extérieur du Yukon ou de leur localité au cours des 14 derniers jours.

  • Dès votre retour à la maison, vous devez vous isoler pendant 14 jours.
  • Ne vous arrêtez pas en chemin si ce n’est pas nécessaire. Demandez à un ami ou un voisin de déposer votre épicerie et autres provisions à votre porte.

Pour savoir comment vous isoler en toute sécurité.

Si vous n’avez nulle part où vous isoler, écrivez à covid19info@gov.yk.ca.

  • Vous devez avoir quitté le Yukon dans les 24 heures après votre entrée.
  • Évitez de vous arrêter dans les collectivités rurales.
  • Arrêtez-vous seulement si c’est nécessaire. Si vous devez faire le plein, payez à la pompe; si vous devez dormir à l’hôtel, isolez-vous dans votre chambre.
  • Si vous développez des symptômes de la COVID-19 durant le voyage, arrêtez-vous et appelez le 811. 

Ces cartes (en anglais) indiquent les itinéraires obligatoires à suivre.

Les travailleurs des services essentiels qui entrent dans le territoire doivent respecter la période d’isolement volontaire de 14 jours sans exception.

Les travailleurs des services vitaux qui doivent se déplacer dans le territoire ou dans la région transfrontalière entre Yukon et la Colombie-Britannique (comme définie dans l’arrêté ministériel sur la protection de la santé dans le cadre des mesures civiles d’urgence) doivent, dans la mesure du possible, respecter l’exigence d’auto-isolement. Si cela est impossible, ils doivent alors suivre les recommandations du médecin hygiéniste en chef :

  • Ne pas se rendre à l’extérieur du Yukon à moins que ce soit nécessaire pour la prestation d’un service vital.
  • Vérifier tous les jours la présence de signes et de symptômes de la maladie, notamment en prenant sa température quotidiennement.
  • Suivre les protocoles de prévention et de contrôle des infections, dont une rigoureuse hygiène des mains.
  • Respecter l’ordonnance interdisant les rassemblements de plus de 10 personnes.
  • Au travail, éviter les contacts rapprochés avec les collègues et garder une distance de deux mètres entre chaque personne lors des déplacements au travail et entre les quarts, y compris dans les véhicules.
  • Ne pas partager d’effets personnels (ex. appareils électroniques, équipement de protection individuelle, ustensiles, aliments, cigarettes et dispositifs de vapotage).
  • Éviter autant que possible les rencontres en personne avec les gens qui ne vivent pas sous le même toit que soi.
  • S’isoler à la maison lorsqu’il n’est pas nécessaire de se rendre au lieu de travail.
  • Aviser ses supérieurs ainsi que le personnel du 811 ou son professionnel de la santé en cas de contact avec une personne atteinte de la COVID-19, et se mettre en isolement si un professionnel de la santé le recommande.
  • Éviter les rassemblements et les contacts avec d’autres personnes dans la mesure du possible, et appliquer scrupuleusement les règles d’hygiène des mains et de distance physique en cas de déplacement à l’extérieur du Yukon.
  • Appeler la ligne 811 pour obtenir de l’information sur le dépistage et pour demander à passer un test avant de retourner au travail si le travailleur ou une personne vivant sous le même toit présente des symptômes de la COVID-19.
  • Si un travailleur qui ne s’est pas rendu à l’extérieur du Yukon ou un travailleur qui a terminé sa période d’isolement volontaire de 14 jours est disponible, il doit offrir le service vital à la place du travailleur qui n’a pas été en isolement volontaire pendant 14 jours.

Pour connaître les dernières nouvelles.
Envoyez vos questions à covid19info@gov.yk.ca

Les ordonnances du médecin hygiéniste en chef ont maintenant force exécutoire en vertu de la Loi sur les mesures civiles d’urgence. Quiconque contrevient à une ordonnance est passible d’une amende pouvant atteindre 500 $ par jour et d’une peine d’emprisonnement maximale de six mois.

  • L’exigence d’auto-isolement de 14 jours s’applique aux personnes qui arrivent au Yukon, mais pas à celles qui ne font que passer par le territoire pour se rendre en Alaska, aux Territoires du Nord-Ouest ou ailleurs.
  • Les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits.
  • Tous les bars sont fermés.
  • Les restaurants ne peuvent servir que des repas à emporter.
  • Les services de soins personnels sont fermés (ex. services de massothérapie et salons de coiffure, de tatouage, de manucure et de pédicure).
  • Les établissements de soins de longue durée sont fermés aux visiteurs et aux bénévoles, sauf si un membre de leur famille est en fin de vie ou souffre d’une maladie grave, qu’il ait voyagé ou non.
  • Les cliniques dentaires sont fermées, sauf pour les traitements urgents.
  • Les écoles seront fermées jusqu’à la fin de l’année scolaire 2019-2020.
  • Les installations de loisirs sont fermées aux visiteurs, à quelques exceptions près.
  • L’Hôpital général de Whitehorse a suspendu les chirurgies non urgentes et les services courants.
  • Les bibliothèques publiques sont fermées.

  • Il est vivement recommandé de ne sortir que pour des déplacements essentiels. Il faut éviter les déplacements non essentiels à l’intérieur du Yukon (notamment dans les collectivités rurales) ainsi qu’à l’extérieur du territoire.
  • Si possible, les familles ou les tuteurs doivent garder leurs enfants à la maison.
  • Considérés comme des services essentiels, les services de garderie devraient rester en activité aussi longtemps que possible.
  • Les services de garderie offrent un soutien social, notamment aux enfants et aux familles vulnérables et aux parents et tuteurs qui fournissent eux-mêmes des services essentiels à la sécurité des Yukonnais.
  • Les personnes qui peuvent le faire devraient travailler à la maison.
  • Il ne faut pas se rendre à l’hôpital pour des services ou des traitements non urgents. Les hôpitaux continueront cependant à assurer les soins d’urgence.
  • Les Yukonnais qui sont à l’extérieur du territoire devraient rentrer le plus tôt possible.
  • Il faut respecter les consignes de distance physique et les mesures d’hygiène rigoureuses.