Le gouvernement du Yukon améliore la sécurité des élèves par la mise en œuvre intégrale du Plan d’action pour des écoles sûres

Le gouvernement du Yukon a pleinement mis en œuvre les 23 mesures du Plan d’action pour des écoles sûres, dont le but est d’améliorer la sécurité et le bien-être des élèves.

Tout en rappelant que la sécurité des élèves à l’école est un travail constant, le Plan d’action pour des écoles sûres établit des mesures visant à créer des environnements sécuritaires et bienveillants et à faire des milieux d’éducation des endroits où règnent la transparence, la responsabilisation, le respect des victimes, la collaboration et la réconciliation.

Depuis le lancement du Plan d’action en février 2022, un travail transformateur a été entrepris pour combler certaines lacunes dans les politiques et améliorer la sécurité et la surveillance dans toutes les écoles du territoire et tous les ministères.

Voici les progrès majeurs réalisés dans la dernière année :

  • mise en place de nouvelles politiques et procédures pour prévenir les préjudices causés par des adultes et intervenir le cas échéant – cela comprend notamment l’instauration de lignes directrices pour l’échange d’information et le signalement d’incidents à la GRC (mesures 1 et 6);
  • application des mesures 2, 3, 11, 18 et 20, qui visent à améliorer les directives ministérielles et la capacité de leadership dans l’ensemble de l’organisation afin d’améliorer la coordination et la gestion des interventions en cas d’incidents critiques;
  • élaboration de plans détaillés de soutien aux victimes (mesure 4);
  • nouvel accord conjoint entre les ministères de l’Éducation et de la Santé et des Affaires sociales au sujet des opérations et des communications interministérielles lorsque la sécurité d’un enfant est menacée ou risque de l’être (mesure 7);
  • nouvelles procédures et directives ministérielles – y compris sur l’échange d’information avec la GRC dans les limites des lois applicables – pour répondre aux situations où des employés font l’objet d’une enquête criminelle ou sont accusés ou déclarés coupables de conduite criminelle (mesure 8);
  • achèvement de la formation et mise en place des nouvelles exigences pour tout le personnel scolaire en ce qui concerne la prévention des préjudices causés par des adultes et les interventions le cas échéant (mesures 10, 13 et 14);
  • mise en œuvre de nouvelles pratiques d’intégration pour tout le personnel scolaire et administratif (mesure 12);
  • élaboration de procédures pour consolider la collecte, la mise à jour et l’archivage des documents concernant l’affectation des adultes auprès des élèves lors d’activités scolaires (mesure 15);
  • mise en place d’une procédure de suivi continu des politiques, procédures et pratiques exemplaires des milieux éducatifs à risque accru (mesure 17);
  • mise au point définitive d’un Code de valeurs et d’éthique des fonctionnaires du gouvernement du Yukon (mesure 21);
  • mise au point définitive d’une nouvelle politique de communication à l’échelle gouvernementale, qui définit les rôles et les responsabilités de la fonction publique en ce qui concerne la gestion des communications internes et externes liées aux incidents critiques et aux urgences (mesure 22);
  • mise à jour d’une directive d’affectation temporaire pour offrir aux employés des occasions de perfectionnement et encourager les échanges et le réseautage entre les ministères (mesure 23).

Le gouvernement du Yukon a adopté une approche pangouvernementale pour mettre en œuvre le Plan d’action pour des écoles sûres, ce qui nécessitait notamment une collaboration étroite entre les ministères de l’Éducation, de la Justice et de la Santé et des Affaires sociales, la Commission de la fonction publique, la Direction de la condition féminine et de l’équité des genres et le Conseil exécutif. Le gouvernement du Yukon a aussi collaboré étroitement avec la GRC, et continuera de travailler avec toutes les parties prenantes pour protéger les élèves à l’école.

Malgré les progrès qu’a permis le Plan d’action pour assurer la sécurité des élèves, le gouvernement du Yukon reste ferme dans sa détermination à poursuivre ses efforts pour améliorer, mettre en œuvre et rendre fonctionnelles les stratégies visant à protéger les élèves.

Notre gouvernement reconnaît l’importance de la participation communautaire pour créer des écoles sûres, et nous voulons demeurer un leader actif à cet égard. Bien que nous ayons mené à terme les engagements du Plan d’action pour des écoles sûres, nos efforts pour mettre à l’avant-plan la sécurité et le bien-être des élèves, des familles et du personnel ne s’arrêtent pas là. En effet, nous allons continuer d’apporter des révisions au plan, ainsi que des améliorations et des mesures correctives, en plus de poursuivre notre travail avec les collectivités pour faire des écoles des milieux sûrs, favorables et accueillants pour tous.

Ranj Pillai, premier ministre

La santé, la sécurité et le bien-être des élèves sont – et seront toujours – la grande priorité des écoles yukonnaises. La mise en œuvre du Plan d’action pour des écoles sûres a débouché sur d’importantes améliorations à l’égard des politiques et des procédures gouvernementales qui protègent les élèves dans leurs milieux scolaires. Nos progrès dans ce domaine nous motivent à poursuivre notre collaboration avec nos partenaires afin d’induire de profonds changements et de donner les capacités nécessaires au système d’éducation pour que la sécurité et le bien-être des élèves, des familles et du personnel y soient une priorité.

Jeanie McLean, ministre de l’Éducation

En bref 
  • Le Plan d’action pour des écoles sûres, initialement préparé pour donner suite au rapport d’examen indépendant sur la situation survenue à l’École élémentaire de Hidden Valley, a mis en branle des transformations pangouvernementales pour accroître la sécurité des élèves dans les écoles du territoire et amélioré la capacité du gouvernement à intervenir efficacement en cas d’incidents critiques ou graves.

  • Le Plan d’action contient 23 engagements en lien avec les sept recommandations du rapport d’examen indépendant.

  • Le comité chargé d’assurer le suivi en ce qui a trait au Plan d’action se compose des sous-ministres de l’Éducation, de la Justice, de la Santé et des Affaires sociales, de la Commission de la fonction publique, de la Direction de la condition féminine et de l’équité des genres et du Conseil exécutif.

  • En juillet 2022, le gouvernement du Yukon a fait le point sur les progrès réalisés depuis février 2022 relativement au Plan d’action pour des écoles sûres.

  • En novembre 2022, le gouvernement du Yukon a accepté le principe de toutes les recommandations du rapport d’examen du Bureau du défenseur de l’enfance et de la jeunesse intitulé Responding to Sexualized Abuse in Yukon Schools: Review of Policies and Governmental Response. Le gouvernement fournira au Bureau un rapport de ses progrès avant le 12 octobre 2023.

Renseignements 

Renée Francoeur
Communications
Conseil des ministres
867-334-9194
[email protected]
 
Eilidh Fraser
Communications
Conseil exécutif
867-336-0068
[email protected]

Sophie Best
Communications
Ministère de l’Éducation
867-332-6225
[email protected]

Numéro du communiqué: 
23-237