Le gouvernement du Yukon prend des mesures pour assurer la salubrité de l’eau dans toutes les écoles

Le gouvernement du Yukon est soucieux de garantir la sécurité et le bien-être de l’ensemble des élèves et du personnel des écoles yukonnaises. Après une réévaluation des résultats des analyses de la plomberie effectuées en 2018-2019, il a été déterminé que 30 écoles doivent faire l’objet d’analyses plus poussées et être éventuellement assainies en raison d’une mise à jour des Recommandations pour la qualité de l’eau potable au Canada.

Pour remédier à la situation, le ministère de l’Éducation met en place un plan complet d’analyse et d’assainissement de l’eau. Au cours des 2 à 3 prochains mois, une réévaluation sera effectuée dans toutes les écoles visées pour veiller au respect des nouvelles recommandations. Tout appareil de plomberie ne satisfaisant pas aux nouvelles normes sera corrigé ou remplacé. L’objectif est de terminer tous les travaux nécessaires avant le début de la prochaine année scolaire. Cet échéancier permettra de limiter les perturbations et de respecter notre engagement à l’égard de la salubrité de nos établissements scolaires.

Les parents et les tuteurs ont été informés de ces travaux. À partir de cette semaine, toute plomberie acheminant de l’eau aux fontaines et comportant un taux de plomb ne respectant pas les recommandations fédérales sera désactivée. Le ministère de l’Éducation veillera à l’approvisionnement continu des écoles en eau potable salubre.

Comme toujours, la santé et la sécurité de nos élèves et de notre personnel sont notre plus grande priorité. Nous travaillons avec nos partenaires pour nous assurer que toutes les écoles du Yukon ont accès à de l’eau potable qui satisfait aux normes établies par Santé Canada. J’aimerais féliciter les élèves de l’École Del-Van-Gorder pour leur initiative et leur curiosité scientifique. L’analyse de l’eau de leur école a non seulement été une occasion d’apprentissage, mais aussi un rappel essentiel de l’importance de faire preuve de vigilance quant à la salubrité de l’eau.

Jeanie McLean, ministre de l’Éducation

Je tiens à rassurer les familles yukonnaises : la plomberie analysée dont les taux de plomb sont légèrement au-dessus des normes nationales ne pose aucun risque à court terme pour la santé. Ces normes sont fixées en fonction de la quantité de plomb absorbée au cours de toute une vie. Comme les enfants boivent l’eau de différentes sources, ils ne pourraient pas absorber suffisamment de plomb en buvant de temps à autre à ces fontaines pour que cela nuise à leur santé ou à leur développement.
 

Dʳ Sudit Ranade, médecin hygiéniste en chef du Yukon

En bref 
  • Le plan d’analyse et d’assainissement de l’eau a été revu et approuvé par le médecin hygiéniste en chef du Yukon et le Service d’hygiène du milieu.

  • Les taux élevés de plomb à l’École Del-Van-Gorder, à Faro, ont été relevés par 2 élèves de l’école, qui ont testé l’eau pour un projet d’expo-sciences.

  • En 2018, dans le cadre d’une initiative proactive de santé et de sécurité, le gouvernement du Yukon a analysé la plomberie de toutes les écoles construites avant 1990, puisque les matériaux utilisés à cette époque sont susceptibles de contenir du plomb. Cette analyse, qui s’est étendue en 2019 à toutes les écoles restantes, reposait sur les normes d’alors, et toute la plomberie dont le taux de plomb dépassait les recommandations fédérales a été remplacée. Santé Canada a depuis mis à jour les Recommandations pour la qualité de l’eau potable au Canada, abaissant la concentration maximale admissible pour le plomb, qui est passée de 0,020 mg/l à 0,005 mg/l. À partir de ces nouvelles normes, le gouvernement du Yukon a entrepris de réévaluer les résultats des analyses de 2018-2019. Cette réévaluation a permis de constater que d’autres analyses et assainissements pourraient être requis pour satisfaire aux nouveaux critères, plus stricts.

  • Les principales sources de plomb dans l’eau potable sont la tuyauterie, les robinets et la plomberie. Les tuyaux utilisés pour acheminer l’eau peuvent contenir du plomb. En outre, les appareils de plomberie, la soudure et les raccords de tuyauterie fabriqués avant 1986 peuvent aussi être des sources de plomb.

Renseignements 

Laura Seeley
Communications
Conseil des ministres
867-332-7627
[email protected]

Michael Edwards
Communications
Éducation
867-471-0902
[email protected]

Numéro du communiqué: 
24-214