Signaler l’observation d’une espèce rare au Yukon

  • Comment signaler une espèce préoccupante
  • Quelles espèces animales devrais-je signaler?
  • Quelles espèces de plantes devrais-je signaler?
  1. Comment signaler une espèce préoccupante

    Le Centre de données sur la préservation des espèces du Yukon (CDPE) assure le suivi de plus de 230 espèces de plantes et d’animaux. Nous versons dans notre base de données les signalements reçus dans le cadre d’initiatives scientifiques citoyennes. Vous pouvez soumettre vos observations :

    • à iNaturalist.ca pour toutes les espèces;
    • à eBird pour les espèces d’oiseaux;
    • au CDPE pour toutes les espèces.

    Vos observations contribuent à l’effort de conservation de la biodiversité. De nombreux organismes et chercheurs utilisent notre banque de données pour la gestion, la protection et l’étude du patrimoine naturel du Yukon.

    iNaturalist

    Vous pouvez utiliser le site Web ou l’application iNaturalist.ca pour signaler une espèce préoccupante. iNaturalist collige les observations d’espèces faites au Canada par le public, les naturalistes et les biologistes.

    Les utilisateurs peuvent télécharger des guides électroniques gratuits offrant des informations sur plus de mille espèces, et partager leurs observations et photographies d’espèces.

    Le CDPE a publié sur iNaturalist.ca un projet et un guide visant les espèces rares et en péril du Yukon. L’utilisation du site est gratuite et il est facile d’y faire des signalements d’observation d’espèces. Il suffit de prendre une photo et de la téléverser. Nous serons alors avertis de votre signalement et pourrons l’ajouter à notre banque de données.

    1. Créez un compte sur iNaturalist.ca (gratuit).
    2. Téléchargez l’application iNaturalist pour appareils ioS ou Android (gratuite).
    3. Téléchargez le guide des espèces menacées du Yukon (en anglais) Yukon Species of Conservation Concern Guide (gratuit).
    4. Consignez, partagez et soumettez vos observations d’espèces du Yukon au moyen de votre appareil mobile.

    Pour en savoir plus sur l’utilisation d’iNaturalist, consultez le site Web ou communiquez avec nous, par courriel, à yukoncdc@gov.yk.ca ou, par téléphone, au 867-667-3684 ou (sans frais au Yukon) au 1-800-661-0408, poste 3684.

    eBird

     

    eBird est le plus vaste projet de science citoyenne du monde dans le domaine de la biodiversité. Plus de 100 millions d’observations d’oiseaux y sont rapportées chaque année. L’application gratuite vous permet de recueillir des données hors ligne, partout dans le monde. C’est dans cette banque de données que nous puisons nos informations sur les espèces d’oiseaux.

    1. Créez un compte à eBird (gratuit). Sélectionnez l’onglet « Mon eBird » pour démarrer.
    2. Téléchargez l’application mobile eBird pour signaler vos observations en tout lieu.
    3. Soumettez vos observations d’oiseaux au moyen de l’application ou du site Web. Utilisez l’onglet « Soumettre » dans le site Web.

    Cliquez ici pour en savoir plus sur la manière de soumettre les observations d’oiseaux dans eBird, ou communiquez avec nous, par courriel, à yukoncdc@gov.yk.ca ou, par téléphone, au 867-667-3684 ou (sans frais au Yukon) au 1-800-661-0408, poste 3684.

     

    Formulaire d’observation d’une espèce

    1. Remplissez un formulaire d’observation sur le terrain – animal ou un formulaire d’observation sur le terrain – plante.
    2. Faites-nous parvenir le formulaire.
      En personne : 10 Burns Road, Whitehorse. Heures d’ouverture : Du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30.
      Par courriel : yukoncdc@gov.yk.ca
      Par la poste :
      Gouvernement du Yukon
      Centre de données sur la préservation des espèces du Yukon (V-5N)
      B.P. 2703
      Whitehorse (Yukon)  Y1A 2C6

    Vous pouvez aussi employer votre propre méthode de signalement, en vous servant des formulaires pour avoir une idée du type d’informations que nous recueillons.

  2. Quelles espèces animales devrais-je signaler?

    Consultez les fiches d’information indiquées à la fin de la liste de chaque catégorie d’espèces pour vous renseigner sur l’habitat, la répartition, la cote de conservation et les traits caractéristiques des espèces. Vous pouvez aussi consulter la liste de toutes les espèces que vous pouvez signaler (en anglais).

    Amphibiens

     

    Mammifères

     

    Oiseaux

    • Crécerelle d’Amérique (Falco sparverius)
    • Hirondelle de rivage (Riparia riparia)
    • Hirondelle rustique (Hirundo rustica)
    • Paruline à poitrine baie (Dendroica castanea)
    • Guillemot à miroir (Cepphus grylle)
    • Sterne arctique (Chlidonias niger)
    • Paruline noir et blanc (Mniotilta varia)
    • Viréo à tête bleue (Vireo solitarius)
    • Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica)
    • Bruant de Brewer (Spizella breweri)
    • Bécasseau roussâtre (Tryngites subruficollis)
    • Paruline du Canada (Wilsonia canadensis)
    • Paruline tigrée (Dendroica tigrina)
    • Eider à duvet (Somateria mollissima)
    • Engoulevent d’Amérique (Chordeilis minor)
    • Cormoran à aigrettes (Phalacrocorax auritus)
    • Moucherolle phébi (Sayornis phoebe)
    • Bergeronnette de Béringie (Motacilla tschutschensis)
    • Mésange lapone (Poecile cincta)
    • Arlequin plongeur (Histrionicus histrionicus)
    • Harle couronné (Lophodytes cucullatus)
    • Bruant de Le Conte (Ammodramus leconteii)
    • Bécassin à long bec (Limnodromus scolopaceus)
    • Paruline à tête cendrée (Dendroica magnolia)
    • Paruline triste (Oporornis philadelphia)
    • Hirondelle à ailes hérissées (Stelgidopteryx serripennis)
    • Pie-grièche grise (Lanius excubitor)
    • Moucherolle à côtés olive (Contopus cooperi)
    • Paruline couronnée (Seiurus aurocapilla)
    • Labbe parasite (Stercorarius parasiticus)
    • Faucon pèlerin (Falco peregrinus)
    • Viréo de Philadelphie (Vireo philadelphicus)
    • Grèbe à bec bigarré (Podilymbus podiceps)
    • Grand pic (Dryocopus pileatus)
    • Phalarope à bec large (Phalaropus fulicarius)
    • Viréo aux yeux rouges (Vireo olivaceus)
    • Phalarope à bec étroit (Phalaropus lobatus)
    • Fuligule à tête rouge (Aythya americana)
    • Cardinal à poitrine rose (Pheucticus ludovicianus)
    • Tournepierre à collier (Arenaria interpres)
    • Quiscale rouilleux (Euphagus carolinus)
    • Grue du Canada (Grus canadensis)
    • Tétras à queue fine (Tympanuchus phasianellus)
    • Bécassin roux (Limnodromus griseus)
    • Hibou des marais (Asio flammeus)
    • Bruant de Smith (Calcarius pictus)
    • Buse de Swainson (Buteo swainsoni)
    • Chevalier errant (Tringa incana)
    • Tangara à tête rouge (Piranga ludoviciana)
    • Courlis corlieu (Numenius phaeopus)
    • Grue blanche (Grus americana)
    • Phalarope de Wilson (Phalaropus tricolor)
    • Troglodyte des forêts (Troglodytes troglodytes)
    • Moucherolle à ventre jaune (Empidonax flaviventris)
    • Informations détaillées sur les espèces d’oiseaux à signaler (en anglais)

     

    Invertébrés

    Coléoptères

    • Cicindèle à marge verte (Cicindela limbalis)
    • Cicindèle à ligne oblique (Cicindela tranquebarica)
    • Variable Tiger Beetle (Cylindera terricola)

    Mollusques bivalves

    • Anodonte du Yukon (Anodonta beringiana)

    Papillons et papillons de nuit

    • Arctic Tiger Moth (Acerbia alpina)
    • Chalcedon Checkerspot (Euphydryas chalcedona)
    • Grande vanesse (Nymphalis l-album)
    • Kluane Tiger Moth (Arctia brachyptera)
    • Kononenko’s Dodia (Dodia kononenkoi)
    • Lafontaine’s Tiger Moth (Neoarctia lafontainei)
    • Petite vanesse (Aglais milberti)
    • Nebulous Tiger Moth (Pararctia subnebulosa)
    • Pointe-orangée de Sara (Anthocharis sara)
    • Philip’s Tiger Moth (Grammia philipiana)
    • Rockslide Tiger Moth (Holoarctia sordida)
    • Straight-lined Dodia (Dodia verticalis)

    Libellules

  3. Quelles espèces de plantes devrais-je signaler?

    Consultez notre liste complète des plantes à signaler (en anglais). Ce document comprend des renseignements sur l’habitat, la répartition, la cote de conservation et les traits caractéristiques des espèces.

    • Douglasie d’Alaska (Douglasia alaskana)
    • Botryche d’Alaska (Botrychium alaskense)
    • Stellaire d’Alaska (Stellaria alaskana)
    • Corisperme à tige rouge (Corispermum ochotense)
    • Aphragme d’Eschscholtz (Aphragmus eschscholtzianus)
    • Swertie vivace (Swertia perennis)
    • Léwisie naine (Lewisia pygmaea)
    • Claytonie à gros rhizome (Claytonia megarhiza)
    • Athyrie alpestre américaine (Athyrium alpestre)
    • Salicorne rouge (Salicornia borealis)
    • Pied-d’alouette arctique (Delphinium brachycentrum)
    • Carex à bec entier (Carex holostoma)
    • Saxifrage du littoral arctique (Saxifraga rivularis)
    • Arméria de Sibérie (Armeria maritima)
    • Carex des sables (Carex sabulosa)
    • Gesse maritime (Lathyrus japonicus)
    • Iris d’Alaska (Iris setosa)
    • Oseille de Béringie (Rumex beringensis)
    • Potamot à feuilles obtuses (Potamogeton obtusifolius)
    • Malaxis des tourbières (Malaxis paludosa)
    • Vergerette jaunâtre (Erigeron ochroleucus)
    • Drave de Caswell (Draba caswellii)
    • Drave de la chaîne Côtière (Draba ruaxes)
    • Chimaphile à ombelles (Chimaphila umbellata)
    • Vélar à feuilles étroites (Erysimum angustatum)
    • Drave à feuillage dense (Draba densifolia)
    • Renouée de Douglas (Polygonum douglasii)
    • Carex des terrains secs (Carex xerantica)
    • Carex oligosperme (Carex oligosperma)
    • Ronce à feuilles pédatifides (Rubus pedatus)
    • Hippuride à quatre feuilles (Hippuris tetraphylla)
    • Doradille verte (Asplenium viride)
    • Pissenlit du Grand Nord (Taraxacum hyparcticum)
    • Zannichellie des marais (Zannichellia palustris)
    • Carex des tourbières (Carex heleonastes)
    • Carex continental (Carex interior)
    • Drave de la Klaza (Draba bruce-bennettii)
    • Drave du parc Kluane (Draba kluanei)
    • Oseille de Laponie (Rumex lapponicus)
    • Aster foliacé (Symphyotrichum foliaceum)
    • Chardon multifeuille (Cirsium foliosum)
    • Botryche à feuille couchée (Botrychium multifidum)
    • Saule de McCalla (Salix maccalliana)
    • Carex compact (Carex sychnocephala)
    • Isoète maritime (Isoetes maritima)
    • Stellaire faux-dicrane (Stellaria dicranoides)
    • Oxytrope de Mertens (Oxytropis mertensiana)
    • Muhlenbergie du Mexique (Muhlenbergia mexicana)
    • Séneçon du mont Sheldon (Senecio sheldonensis)
    • Vergerette de Muir (Erigeron muirii)
    • Drave de Mulligan (Draba mulliganii)
    • Oxytrope de Murray (Oxytropis arctica var. murrayii)
    • Drave de Murray (Draba murrayi)
    • Botryche linéaire (Botrychium lineare)
    • Phégoptère du hêtre (Phegopteris connectilis)
    • Violette néphrophylle (Viola nephrophylla)
    • Alisma commun (Alisma trivial)
    • Cynoglosse boréale (Andersonglossum boreale)
    • Claytonie des monts Ogilvie (Claytonia ogilviensis)
    • Koelérie d’Asie (Koeleria asiatica)
    • Matteuccie fougère-à-l’autruche (Matteuccia struthiopteris)
    • Comandre pâle (Comandra umbellata)
    • Corisperme à fruit ailé (Corispermum pallasii)
    • Arnica de Parry (Arnica parryi)
    • Immortelle blanche (Anaphalis margaritacea)
    • Pariétaire de Pennsylvanie (Parietaria pensylvanica)
    • Pissenlit couleur chair (Taraxacum carneocoloratum)
    • Pâturin polaire (Poa pseudoabbreviata)
    • Drave de Porsild (Draba porsildii)
    • Smélowskie de Jurtzev (Smelowskia porsildii)
    • Danthonie à épi (Danthonia spicata)
    • Carex des prairies (Carex prairea)
    • Suéda couché (Suaeda calceoliformis)*
    • Nymphéa tétragonal (Nymphaea tetragona)
    • Botryche de Virginie (Botrypus virginianus)
    • Saule de Raup (Salix raupii)
    • Aster à rayons courts (Symphyotrichum ciliatum)
    • Scirpe roux (Blysmopsis rufa)
    • Arroche de Suckley (Atriplex dioica)
    • Arabette des eaux salées (Arabidopsis salsuginea)
    • Carex de Sartwell (Carex sartwellii)
    • Plantain maritime (Plantago maritima)
    • Violette de Selkirk (Viola selkirkii)
    • Potentille des moutons (Potentilla ovina)
    • Éritriche à grandes fleurs (Eritrichium splendens)
    • Trisète de Sibérie (Trisetum sibiricum)
    • Polypode de Sibérie (Polypodium sibiricum)
    • Armoise laciniée (Artemisia laciniata)
    • Gentiane délicate (Comastoma tenellum)
    • Naïade flexible (Najas flexilis)
    • Arabette à lobes arqués (Boechera drepanoloba)
    • Muhlenbergie agglomérée (Muhlenbergia glomerata)
    • Saxifrage en épi (Micranthes spicata)
    • Isoète à spores épineuses (Isoetes echinospora)
    • Ruppie spiralée (Ruppia cirrhosa)
    • Drave à pétales étroits (Draba stenopetala)
    • Potamot à feuilles raides (Potamogeton strictifolius)
    • Laitue bisannuelle (Lactuca biennis)
    • Castilléjie fauve (Castilleja miniata var. fulva)
    • Benoîte à trois fleurs (Geum triflorum)
    • Violette à deux fleurs (Viola biflora ssp biflora)
    • Puccinellie de Vahl (Puccinellia vahliana)
    • Pavot de Walpole (Papaver walpolei)
    • Subulaire aquatique (Subularia aquatica ssp. americana)
    • Montie des sources (Montia fontana)
    • Tillée aquatique (Crassula aquatica)
    • Saule sphénophylle (Salix sphenophylla)
    • Cassiope de Mertens (Cassiope mertensiana)
    • Silène de Williams (Silene williamsii)
    • Drave des vents (Draba ventosa)
    • Ansérine laineuse (Krascheninnikovia lanata)
    • Cypripède jaune (Cypripedium parviflorum)
    • Orthocarpe jaune (Orthocarpus luteus)
    • Carex jaune (Carex flava)
    • Potamot de l’Ienisseï (Potamogeton subsibiricus)
    • Aster du Yukon (Symphyotrichum yukonense)
    • Drave du Yukon (Draba yukonensis)
    • Sténote de MacLean (Nestotus macleanii)
    • Podistère du Yukon (Podistera yukonensis)