Espèces aquatiques envahissantes

  • Qu’est-ce qu’une espèce aquatique envahissante?
  • Contribuer à la lutte contre les espèces aquatiques envahissantes
  • Signaler une espèce aquatique envahissante
  1. Qu’est-ce qu’une espèce aquatique envahissante?

    Les espèces aquatiques envahissantes peuvent nuire aux espèces indigènes en altérant les écosystèmes naturels et en y introduisant des maladies. Leur présence peut avoir des conséquences négatives sur la pêche, le tourisme, la santé et les activités récréatives. Selon le Yukon Invasive Species Council, une espèce envahissante est :

    « un organisme (plante, champignon ou bactérie) qui a été introduit dans un écosystème et qui nuit à l’économie, à l’environnement ou à la santé. Le terme « envahissant » est réservé aux espèces les plus agressives, soit celles qui se reproduisent rapidement et qui modifient de façon importante les milieux où elles s’établissent. »

    Comment les espèces aquatiques envahissantes se propagent-elles?

    Les humains contribuent à la propagation des espèces aquatiques envahissantes lorsqu’ils :

    • déversent illégalement le contenu de leur aquarium;
    • se déplacent d’un endroit à un autre : les organismes aquatiques peuvent s’accrocher aux embarcations, au matériel de pêche et aux chaussures, et les humains les transportent involontairement d’un endroit à un autre.

    Y a-t-il des espèces aquatiques envahissantes au Yukon?

    • La majorité des lacs et des cours d’eau du Yukon semblent exempts d’espèces envahissantes.
    • Certaines espèces de poissons ont été introduites dans les eaux du Yukon, mais elles ne sont pas considérées comme envahissantes. Parmi elles, la truite arc-en-ciel, l’épinoche, l’omble chevalier et le poisson rouge.

    Quelles espèces aquatiques envahissantes faut-il savoir reconnaître?

    Moules zébrées et quagga

    Les moules zébrées et les moules quagga se fixent à la coque des embarcations et aux infrastructures sous-marines, et peuvent causer des dommages de plusieurs millions de dollars. Les moules adultes peuvent survivre plusieurs semaines hors de l’eau et être transportées d’un plan d’eau à un autre.

    Identifier les moules zébrées et quagga

    Les moules zébrées et quagga :

    • sont de petite taille (3 cm tout au plus);
    • ont la forme d’une pale d’hélice;
    • ont une coquille jaune ou brunâtre;
    • peuvent avoir de pâles zébrures;
    • forment des grappes denses et s’ancrent fermement aux objets solides.

    Algue didymo

    L’algue didymo est présente au Yukon. Elle est considérée comme une espèce envahissante dans d’autres régions du Canada, mais pourrait être indigène au Yukon. D’autres recherches permettront d’élucider cette question.

    Les algues didymo peuvent former de grands tapis glissants sur le lit des cours d’eau. Ces tapis peuvent faire du tort aux organismes aquatiques et dégrader les conditions de pêche en altérant l’écosystème naturel et en perturbant l’habitat de croissance des poissons. Lorsque le niveau des cours d’eau est bas, les algues ressemblent à du papier hygiénique.

    Cette vidéo YouTube produite par New Zealand Fish and Game explique comment se forment les grandes proliférations d’algues didymo.

    Identifier l’algue didymo

    L’algue didymo :

    • est de couleur jaune brunâtre à blanche et forme des amas ou des cordons (elle n’est ni verte, ni brun foncé, ni noire, ni transparente);
    • a une texture rugueuse, comme de la ouate mouillée qu’on aurait déchirée (elle n’a pas une texture visqueuse et ne se désintègre pas lorsqu’on la manipule);
    • pousse en amas sur les roches et les plantes, ou flotte sur l’eau (elle n’est pas enracinée).

    Renseignements supplémentaires sur les espèces aquatiques envahissantes au Yukon

    Rapports sur les espèces aquatiques envahissantes au Yukon

  2. Contribuer à la lutte contre les espèces aquatiques envahissantes

    Pour lutter contre la propagation des espèces aquatiques envahissantes, la première chose à faire est de ne pas transporter l’eau, les poissons, les plantes ou les autres formes de vie aquatique d’un plan d’eau à un autre. Si vous naviguez ou pêchez dans les eaux du Yukon, vous devriez suivre les lignes directrices « Inspecter - Vider - Nettoyer » pour freiner la propagation des espèces aquatiques envahissantes. Il en va de même pour toute autre utilisation des eaux du Yukon.

    Remarque : Il est illégal d’introduire des organismes aquatiques vivants dans les eaux du Yukon ou de transférer de tels organismes d’un plan d’eau à un autre sans permis. Par organisme, on entend notamment les poissons vivants, les œufs de poisson naturels, les écrevisses, les sangsues et les plantes aquatiques.

    Lignes directrices « Inspecter – Vider – Nettoyer »

    Avant de quitter les lieux, inspectez votre matériel et retirez-en la boue, les herbes et toute forme de vie aquatique.

    La boue et les herbes peuvent procurer un milieu frais et humide aux espèces envahissantes, et leur permettre de survivre plus longtemps.

    Avant de quitter les lieux, videz l’eau de l’embarcation, des pompes, des glacières et des seaux.

    Sans eau, les espèces aquatiques envahissantes auront plus de mal à survivre et à s’implanter dans un autre plan d’eau.

    Nettoyez l’embarcation et le matériel

    Faites sécher l’embarcation et le matériel avant de vous rendre dans un autre plan d’eau. Il faut jusqu’à 5 jours pour sécher une embarcation et son matériel à l’air libre. S’il est impossible de faire sécher l’embarcation et le matériel avant de vous rendre dans un autre plan d’eau, voici ce que vous devez faire :

    • lavez à haute pression l’embarcation et la remorque;
    • placez les petits objets, comme les chaussures, les bottes-pantalons et les moulinets, dans un sac au congélateur toute la nuit ou jusqu’à ce qu’ils soient entièrement gelés;
    • faites tremper le matériel de pêche dans de l’eau très chaude pendant 30 minutes.

    Choisissez votre matériel judicieusement

    • Il est préférable de choisir des bottes-pantalons à semelles cloutées ou en caoutchouc. Les semelles en feutre ou faites d’un autre matériau poreux emprisonnent l’humidité et contribuent à la propagation des espèces aquatiques envahissantes.
    • L’algue didymo, également connue sous le nom de « morve des rochers », peut vivre plusieurs semaines sur les semelles en feutre.
    • Il est recommandé de placer les bottes-pantalons à semelles en feutre au congélateur toute la nuit ou jusqu’à ce qu’elles soient entièrement gelées.

    Signaler une espèce aquatique envahissante

    Contribuez à la lutte contre les espèces aquatiques envahissantes en signalant leur présence. Si vous pensez avoir vu une espèce aquatique envahissante, écrivez à fisheries@gov.yk.ca ou téléphonez au 1-800-661-0408, poste 5721.

    Voir « Signaler une espèce aquatique envahissante » pour plus de détails.

  3. Signaler une espèce aquatique envahissante

    Si vous pensez avoir vu une espèce aquatique envahissante :

    • signalez-la à la Section des pêches en téléphonant au 1-800-661-0408, poste 5721 ou en écrivant à fisheries@gov.yk.ca;
    • si cela est possible, prenez une photo de l’organisme, prélevez-en un petit échantillon que vous déposerez dans un sac en plastique pour qu’il soit analysé et notez l’endroit exact où vous l’avez trouvé;
    • prévenez la propagation en suivant les lignes directrices « Inspecter – Vider – Nettoyer »;
    • si vous trouvez un organisme que vous croyez être une espèce envahissante après avoir quitté un lieu, jetez-le dans une poubelle et non dans les égouts.

Renseignements 

Pour de plus amples renseignements sur les espèces aquatiques envahissantes au Yukon, écrivez à fisheries@gov.yk.ca ou téléphonez au 867-667-5721, ou sans frais au Yukon au 1-800-661-0408, poste 5721.