Signalement des conflits entre humains et animaux sauvages

Un conflit entre humains et animaux sauvages s’entend de tout contact occasionnant des dommages à l’animal ou à l’humain, ou à des biens (bâtiments, équipements, campements, bétail et animaux de compagnie).

Conflits entre humains et animaux sauvages souvent

  • Présence d’ours, de loups, de coyotes, de cougars, de renards et de porcs-épics dans les zones résidentielles.
  • Prédation du bétail et des animaux de compagnie.
  • Dommages aux récoltes et aux clôtures par des wapitis, caribous, orignaux, cerfs, mouflons, chèvres ou bisons.
  • Inondations provoquées par des castors.
  • Animaux sauvages fouillant dans les ordures ménagères, le compost ou les déchets recyclables mal entreposés.
  • Animaux sauvages dans les maisons ou à proximité.
  • Collisions impliquant des véhicules et des animaux sauvages.

Signalement

Si vous vous retrouvez dans ce genre de situation ou si vous en êtes témoin, vous pouvez :

Signalement de bêtes abattues en raison d’un conflit entre humains et animaux sauvages

La prévention est toujours la meilleure stratégie à adopter pour éviter les conflits; mais des incidents sont parfois inévitables.

Vous pouvez abattre un animal sauvage (sauf les caribous, mouflons, chèvres de montagne, cerfs, wapitis ou oiseaux) pour vous défendre et, dans certains cas, pour protéger vos biens. Si vous avez été contraint d’abattre un animal, vous devez en informer un agent de conservation.

Prévention des conflits

La plupart des situations conflictuelles sont attribuables aux humains, souvent parce qu’ils laissent à l’extérieur des produits et autres substances susceptibles d’attirer les animaux. Un animal qui réussit à se procurer de la nourriture facilement – du fait de denrées alimentaires ou d’ordures ménagères mal entreposées – risque fort de revenir ou de se remettre en quête de nourriture ailleurs. Les animaux sauvages qui s’habituent à la nourriture consommée par les humains peuvent devenir dangereux.

Quelles dispositions prendre?

  • Rangez vos ordures, votre compost ou vos déchets recyclables à l’intérieur ou dans des contenants à l’épreuve des ours.
  • Installez vos congélateurs à l’intérieur ou dans un cabanon sécurisé.
  • Conservez la viande sauvage et le poisson séchés à l’intérieur.
  • Bloquez l’accès aux endroits pouvant servir de refuge à un animal (ex. espace vide sous une terrasse).
  • Videz ou enlevez les mangeoires à oiseaux pendant la saison des ours (d’avril à novembre) et ramassez les graines tombées à terre.
  • Nettoyez minutieusement votre barbecue après chaque utilisation.
  • Conservez la nourriture de vos animaux de compagnie et leurs gamelles à l’intérieur.
  • Ramassez les excréments de vos animaux de compagnie et jetez-les à la poubelle.
  • Entreposez l’essence, le diesel et les huiles usées dans des réservoirs étanches placés en lieu sûr.
  • Installez une clôture électrique autour des fumoirs ou des caches à viande pendant leur utilisation et nettoyez-les ensuite avec du javellisant.
  • Installez une clôture électrique autour des poulaillers, des ruchers, des jardins, des enclos à bétail, des bacs à ordures, des niches, des tas de compost, des remises et des campements éloignés ou des cabanes. Pour savoir comment bien concevoir et installer une clôture électrique, consultez le Guide pratique de conception : Clôtures électriques – Pour mieux coexister avec les animaux sauvages.

Actions engagées par le gouvernement pour réduire les conflits entre humains et animaux sauvages

  • Prise en charge adéquate des produits et substances susceptibles d’attirer les animaux dans les parcs, les installations de traitement des déchets, les terrains de camping, les aires de repos, etc.
  • Sensibilisation des résidents et des visiteurs aux mesures à prendre pour éviter ces conflits.
  • Prise en compte des effets des nouveaux aménagements en matière de faune sauvage lors des prises de décisions et de la délivrance de permis.
  • Collaboration avec les entreprises et les particuliers – notamment les personnes qui travaillent ou passent du temps en milieu naturel – pour veiller à ce que les activités réalisées aient pour objectif de réduire les risques de conflits avec les animaux.
Renseignements: 

Si vous avez besoin d’aide pour signaler un conflit entre humains et animaux sauvages, envoyez un courriel à coservices@gov.yk.ca ou composez le numéro de la ligne Info-braconnage : 1-800-661-0525. Vous pouvez également téléphoner à un bureau régional des agents de conservation.

Whitehorse : 667-8005 ou (sans frais au Yukon) 1-800-661-0408, poste 8005
Dawson : 993-5492
Watson Lake : 536-3210
Haines Junction : 634-2247
Mayo : 996-2202
Carmacks : 863-2411
Old Crow : 993-5492
Ross River : 969-2202
Faro : 994-2862
Teslin : 390-2685