Vivre avec les animaux sauvages en zone urbaine

  • Vivre avec les animaux sauvages en zone urbaine
  • Que faire si vous rencontrez un renard, un coyote ou un loup agressif

Apprenez à vivre avec les animaux sauvages du Yukon qui se trouvent en zone urbaine comme les renards, les coyotes et les loups. Des conseils pour protéger votre personne, votre propriété et les animaux sauvages du Yukon.

  1. Vivre avec les animaux sauvages en zone urbaine

    De nombreuses espèces sauvages sont présentes dans les milieux urbains. En effet, cet habitat attire des animaux qui s’adaptent facilement aux nouveaux environnements, qui sont des mangeurs opportunistes ou qui ont du mal à trouver leurs proies habituelles. Au Yukon, entrent dans cette catégorie les coyotes, les renards et les loups.  

    Ces animaux jouent un rôle important dans le bon fonctionnement de l’écosystème urbain, car ils contribuent à la régulation d’espèces, comme les écureuils, les souris, les campagnols, les castors ou les lièvres.

    Les incidents sérieux entre humains et renards, coyotes ou loups sont rares. À leur état naturel, ces animaux ne constituent pas une menace pour les humains.

    En suivant quelques règles simples, vous pouvez éviter les conflits avec les animaux sauvages, tout en aidant à leur préservation.

    Ne nourrissez pas les animaux sauvages

    • Nourrir un animal sauvage peut sembler un geste de générosité, mais ce n’est pas le cas.
    • En fait, c’est illégal et le faire équivaut la plupart du temps à signer leur arrêt de mort.
    • Un renard, un coyote ou un loup qui a pris l’habitude de trouver sa nourriture ailleurs que dans la nature sauvage peut perdre sa crainte naturelle vis-à-vis des humains. Un animal sauvage qui s’est accoutumé à cette proximité est en danger, et il peut lui-même présenter un danger pour les humains.
    • Dans certains cas, on peut choisir de capturer vivants les animaux sauvages qui fréquentent les zones résidentielles et de les transporter ailleurs. En revanche, lorsqu’un animal est devenu une source de danger au point de s’attaquer aux animaux domestiques et de constituer une menace pour les personnes, il est nécessaire de l’abattre.

    Protégez les animaux sauvages en zone urbaine

    Poubelles et bacs de compostage

    • Faites en sorte de ne pas attirer les animaux sauvages à cause d’ordures ou de compost mal entreposés. Veillez à mettre vos ordures ou matières compostables dans des conteneurs sécurisés et placés dans un lieu inaccessible aux animaux.
    • Sortez vos poubelles le matin de la collecte, pas la veille au soir.
    • Évitez de mettre des restes de viande ou de produits laitiers dans votre composteur et conservez votre compost dans un récipient hermétique.

    Les animaux de compagnie et leur nourriture

    • Faites vacciner vos animaux de compagnie.
    • Conservez leurs aliments à l’intérieur ou dans un endroit extérieur verrouillable.
    • Gardez vos animaux de compagnie à l’intérieur ou bien attachés dans un endroit clôturé (enclos) et bien éclairé.
    • Ramassez régulièrement les déjections dans votre cour. À noter que l’urine de chien peut attirer des canidés sauvages.
    • Évitez toute interaction entre vos animaux de compagnie et les animaux sauvages. Tenez votre chien en laisse en permanence.

    Entretien paysager

    • Gardez votre cour propre et bien rangée. Débroussaillez et élaguez les feuillages denses des arbres pour éliminer les proies potentielles et réduire les possibilités de cachette pour les coyotes.
    • Placez les mangeoires à oiseaux de telle sorte que les renards et les coyotes ne puissent pas atteindre les graines ou attaquer les oiseaux et les rongeurs qui viennent se nourrir.

    Sensibilisation

    • Ne touchez pas aux excréments de renards, de coyotes et de loups.
    • Montrez à vos enfants quoi faire en présence d’animaux sauvages. Devant un animal sauvage menaçant, prenez une allure imposante et faites du bruit (ne jamais courir!).
    • Sensibilisez vos voisins aux risques (pour la population et les animaux eux-mêmes) associés au fait de nourrir les renards, les coyotes, les loups et les autres animaux sauvages.

     

    Pour en savoir davantage, lire : Protéger les animaux sauvages en zones urbaines (en anglais).

     

    Signalez les animaux sauvages agressifs

    • Si vous voyez un renard, un coyote ou un loup au comportement agressif, contactez la ligne Info‑braconnage au 1‑800‑661‑0525.
    • Si vous avez des raisons de croire que quelqu’un nourrit des animaux sauvages, contactez également la ligne Info‑braconnage au 1‑800‑661‑0525.
    • Si un animal sauvage vous pose des problèmes, que ce soit sur votre propriété ou non, contactez l’agent de conservation près de chez vous.

    Vous aussi, faites un geste pour que la nature reste la nature.

  2. Que faire si vous rencontrez un renard, un coyote ou un loup agressif
    • Prenez une allure imposante et faites du bruit (ne jamais courir!).
    • Répondez à la présence d’un animal sauvage de façon agressive en prenant une allure imposante; agitez les bras au-dessus de votre tête ou brandissez un objet en direction de l’animal (par ex. un bâton de marche).
    • Ne vous approchez pas d’un loup.
    • Jetez des pierres, des morceaux de bois ou d’autres objets à votre disposition.
    • Faites du bruit. Si vous êtes chez vous, frappez sur des casseroles. Si vous êtes à l’extérieur, ayez un sifflet et utilisez-le pour surprendre l’animal.
    • Criez avec une voix grave tout en regardant l’animal dans les yeux.
    • Si l’animal continue d’approcher, reculez lentement et dirigez-vous vers des bâtiments ou un lieu où il y a de l’activité humaine.
    • Ne vous retournez pas et ne courez pas : vous risquez d’inciter l’animal à vous poursuivre.

    Si vous voyez un renard, un coyote ou un loup au comportement agressif, signalez-le à la ligne Info‑braconnage au 1‑800‑661‑0525.