Où et comment pêcher le poisson au Yukon

  • Où et comment pêcher le poisson au Yukon
  • Remise à l’eau des poissons
  • Guides de pêche, cartes et études
  1. Où et comment pêcher le poisson au Yukon

    Vous trouverez ci-après des informations sur diverses espèces de poisson que l’on peut pêcher au Yukon : endroits où les trouver; traits distinctifs; matériel et techniques à utiliser; conseils pratiques.

    • Ombre arctique
    • Lotte
    • Inconnu
    • Grand brochet
    • Truites et ombles
      • Omble à tête plate
      • Dolly Varden
      • Touladi
      • Truite arc-en-ciel
    • Corégone

    Hameçons sans ardillon

    On recommande d’utiliser des hameçons sans ardillon dans toutes les eaux du territoire. Ils sont obligatoires dans les eaux de conservation, dans certains plans d’eau de gestion spéciale et pour la pêche au saumon. Ces hameçons sont plus faciles à retirer, ce qui réduit les manipulations et augmente les chances de survie du poisson.

    Ombre arctique

    Où le pêcher

    • Dans la plupart des lacs et cours d’eau du Yukon.
    • Dans les ruisseaux et les rivières, on le trouve dans les bassins et les contre-courants, et au pied des rapides.
    • Dans les lacs, on le trouve près de l’endroit où le lac se déverse ou à l’embouchure des affluents.

    Traits distinctifs

    • Corps élancé, tête courte, grands yeux, petite bouche carrée et grande nageoire dorsale.
    • Couleurs vives, surtout pendant la période du frai, dos bleu violacé sombre et flancs gris violacé et tachetés de noir.
    • Poids moyen de 0,5 kg (1 lb).

    Matériel et techniques

    • Pour pêcher l’ombre arctique, on utilise habituellement des cuillers tournantes et des cuillers de petite taille.
    • L’ombre arctique se prête bien à la pêche à la mouche ou au lancer léger.
    • Dans les petits ruisseaux, vous pouvez fixer une mouche sur une canne à lancer léger, puis placer le bout de votre canne au-dessus de l’eau et laisser tomber la mouche.
    • Dans les grands cours d’eau, vous pouvez utiliser la méthode de pêche à la dérive; pour cela, vous utiliserez des petites turluttes que vous ferez sautiller au-dessus du fond de l’eau. Vous pouvez également utiliser une mouche suspendue à un flotteur.

    Conseil pratique

    • C’est le poisson idéal pour les enfants et les pêcheurs débutants.

    Lotte

    Où la pêcher

    • Dans la plupart des lacs et des grands cours d’eau du Yukon.
    • On la pêche plus souvent en hiver qu’en été.

    Traits distinctifs

    • Seul membre d’eau douce de la famille des gadidés (morues).
    • Peut peser plus de 8 kg (18 lb), mais pèse habituellement entre 1 kg et 3 kg (2 lb et 7 lb).

    Matériel et techniques

    • Par un trou creusé dans la glace, les pêcheurs l’attrapent en utilisant une turlutte ou une cuiller à dandiner.
    • On peut également utiliser des lignes fixes pour pêcher la lotte par un trou dans la glace. Téléchargez le guide How to Catch Burbot Using Setlines pour plus d’information. Pour pêcher au moyen de lignes fixes, vous devez vous procurer un permis de pêche sportive (gratuit) en plus de votre permis de pêche du Yukon.

    Conseil pratique

    • La peau de la lotte peut être difficile à enlever avec un couteau. Une fois la prise sortie de l’eau, tuez-la rapidement, sans cruauté, et retirez la peau avec des pinces.

    Inconnu

    Où le pêcher

    • Bassins du fleuve Yukon et de la rivière Peel.
    • À l’embouchure des affluents et dans les contre-courants.
    • Il est plus facile de repérer l’inconnu lorsque le niveau d’eau est bas, en août et en septembre.

    Traits distinctifs

    • Chair blanche et huileuse.
    • Très combatif au bout de la ligne.
    • Peut atteindre 10 kg (22 lb), mais pèse habituellement entre 2 kg et 5 kg (4 lb et 11 lb) au Yukon.
    • Bouche large et pointue projetée vers l’avant; se nourrit principalement de poisson.

    Matériel et techniques

    • Cuillers de couleur or ou argent d’environ 4 cm (1,5 po).
    • On le pêche à la dérive en utilisant des turluttes à queue en caoutchouc.

    Conseil pratique

    • Si vous remettez ce poisson à l’eau, manipulez-le très délicatement, car ses écailles se détachent facilement.

    Grand brochet

    Où le pêcher

    • Petits lacs peu profonds.
    • Baies peu profondes des grands lacs.
    • Marécages et eaux dormantes des grands cours d’eau.

    Traits distinctifs

    • Peut foncer sur sa proie à une vitesse surprenante.
    • La femelle adulte peut peser plus de 10 kg (22 lb).
    • Dos vert foncé, flancs marbrés de taches jaune pâle et ventre blanchâtre.

    Matériel et techniques

    • On le pêche habituellement au moyen de cuillers tournantes et de cuillers de moyenne ou de grande dimension.
    • On le pêche également au moyen de mouches de surface, de poissons-nageurs et d’autres leurres de surface qui amènent le grand brochet à bondir hors de l’eau pour mordre à l’hameçon.
    • Essayez de lancer votre ligne en bordure d’un lit de plantes aquatiques et tenez fermement votre canne.
    • Le grand brochet a les dents tranchantes. Utilisez un avançon en acier ou en fluorocarbone pour éviter que le brochet ne coupe votre ligne.

    Conseil pratique

    • Utilisez des pinces pour retirer l’hameçon, car le grand brochet a les dents tranchantes.

    Omble à tête plate

    Où le pêcher

    • Bassin de la rivière Liard, dans le sud-est du Yukon
    • Dans les cours d’eau, en amont et au pied des rapides, dans les fosses et à l’embouchure des affluents.
    • Dans les lacs, près des affluents et des effluents, et dans les endroits restreints.

    Traits distinctifs

    • L’omble à tête plate ressemble beaucoup au Dolly Varden. L’omble à tête plate a la tête plus large et aplatie, et des taches dorsales plus espacées. Comme les deux populations ne fréquentent pas les mêmes cours d’eau, il est facile de les distinguer.
    • Poisson agressif.
    • Pèse en moyenne 1 kg (2 lb).

    Matériel et techniques

    • Cuillers et cuillers tournantes de moyenne dimension.
    • Mouches.
    • Dans les lacs, la pêche à la traîne près de la rive est une méthode qui donne de bons résultats.

    Dolly Varden

    Où le pêcher

    • Bassin de la rivière Tatshenshini, dans le sud-est du territoire.
    • Bassin de la rivière Peel, plus au nord.
    • Rivières Ogilvie et Blackstone.
    • La pêche est bonne du début juin à la fin octobre.

    Traits distinctifs

    • Peut peser jusqu’à 1,5 kg (3 lb).
    • Corps semblable à celui de la truite ou de l’omble, nageoire caudale en forme de fourche et petites écailles.
    • Couleur allant de bleu foncé à vert olive sur le dos et les flancs, taches jaune pâle sur la surface dorsale et taches orange et roses s’estompant vers le blanc sur les flancs.

    Matériel et techniques

    • À l’automne, comme le Dolly Varden se nourrit d’œufs de saumon, les cuillers qui imitent ces œufs sont les plus efficaces.
    • Utilisez ce type de leurre avec un hameçon à palette munie d’un flotteur et laissez-le dériver au gré du courant.
    • La cuiller Pixie à centre orange fluo est également un bon choix.

    Touladi

    Où le pêcher

    • Dans la plupart des lacs du Yukon.

    Traits distinctifs

    • Peau de couleur variable allant de presque noire à grisâtre ou vert très clair et parsemée de taches de forme irrégulière de couleur claire. Chair allant de rouge profond à ivoire pâle.
    • Le touladi croît très lentement dans la plupart des plans d’eau du Yukon, mais il n’est pas rare de trouver dans certains lacs de très vieux individus pesant entre 10 kg et 15 kg (20 lb et 30 lb).
    • Le touladi vivant dans des lacs de grande dimension atteint habituellement une plus grande taille que celui vivant dans des plans d’eau plus petits.

    Matériel et techniques

    • Pendant les deux ou trois semaines qui suivent la fonte de la glace (période qui peut s’étendre entre le début mai et le début juin), le touladi se nourrit en eau peu profonde. On peut alors l’attirer avec de grosses cuillers et cuillers tournantes argentées, des poissons-nageurs semi-plongeants et même avec de grands streamers ou des devons fixés à une canne à mouche.
    • Au début juillet, le touladi rejoint les eaux profondes. Utilisez alors des turluttes ou des leurres à dandiner de bonne dimension.
    • Lorsque vous pêchez le touladi à la dandinette, relevez le bout de votre canne d’un geste vif, puis laissez le leurre couler doucement en surveillant attentivement votre ligne; il arrive souvent que le touladi morde au moment où le leurre coule en tournoyant.
    • En eau profonde, vous pouvez également pêcher le touladi à la traîne en utilisant un leurre plombé ou un treuil à ligne lestée.

    Conseil pratique

    • Les amateurs de pêche du Yukon remettent habituellement à l’eau les touladis de grande taille. Ces poissons ont beaucoup plus de valeur comme reproducteurs que comme trophées de pêche.

    Truite arc-en-ciel

    Où la pêcher

    • On trouve des populations indigènes dans les bassins de la rivière Kathleen et de la rivière Aishihik, dans la région de Haines Junction.
    • Des populations ensemencées se reproduisent aujourd’hui naturellement dans le ruisseau McIntyre et dans les lacs McLean, près de Whitehorse. Ces plans d’eau ont été ensemencés dans les années 1950.

    Traits distinctifs

    • Peut peser jusqu’à 7 kg (15 lb), mais pèse en moyenne entre 0,5 kg et 1,5 kg (1 lb et 3 lb).
    • Les poissons indigènes des cours d’eau pèsent habituellement moins de 1,5 kg (3 lb).
    • Le dos va de vert bleuté à brun et les flancs et le ventre sont blancs ou sombres. Une bande allant de rose pâle à rouge vif orne généralement ses flancs. Cette bande paraît plus brillante en période de frai.

    Matériel et techniques

    • Petites cuillers tournantes.
    • Les mouches à truite ordinaires et les leurres imitant les sangsues donnent de bons résultats.
    • Dans les lacs ensemencés, les leurres attractifs sont populaires auprès des pêcheurs locaux.
    • Au printemps, lancez votre leurre sur la glace, puis faites-le glisser dans l’eau.
    • La pêche à la traîne en eau peu profonde à partir d’un canot ou d’un fauteuil pneumatique flottant (du genre « belly boat ») donne également de bons résultats.
    • On peut aussi pêcher avec succès à partir de la rive dans les lacs ensemencés.

    Corégone (corégone tschir et grand corégone)

    Où le pêcher

    • Dans tous les lacs et les cours d’eau du Yukon.
    • Le corégone préfère les eaux fraîches. Il gagne habituellement les eaux plus profondes en été, lorsque l’eau se réchauffe en surface.
    • Dans les cours d’eau, à l’embouchure des affluents et au pied des rapides.
    • En été, essayez de repérer à la surface de l’eau les nageoires des corégones qui se déplacent dans les vasières et les platins de sable.

    Traits distinctifs

    • Le grand corégone est également connu en anglais sous les noms de humpback et de humpy en raison de la bosse qu’il porte derrière la tête.
    • Le corégone tschir et le grand corégone pèsent tous les deux 1 kg (2 lb) en moyenne, mais il n’est pas rare de trouver des individus qui pèsent entre 1,5 kg et 3 kg (3,5 lb et 7 lb).

    Matériel et techniques

    • Petites cuillers et cuillers tournantes.
    • Turluttes légères (1/32 ou 1/64 oz).
    • Nymphes casquées.

    Conseil pratique

    • Les mâchoires du corégone sont délicates; vous devez donc le ferrer en douceur.
  2. Remise à l’eau des poissons

    La remise à l’eau des prises vivantes est un moyen très efficace pour préserver les populations de poissons indigènes. Lorsqu’elle est pratiquée correctement, la remise à l’eau contribue au maintien de la pêche dans les lacs et les cours d’eau du Yukon, et à la bonne santé des populations qui s’y trouvent.

    La remise à l’eau est plus efficace si vous observez les règles suivantes :

    • Remettez à l’eau les femelles adultes de grande taille. Leur présence contribue à maintenir les stocks, car elles portent plus d’œufs et peuvent creuser des nids de frai plus profonds, ce qui accroît les chances de survie des œufs.
    • Faites preuve de modération. Certes, les taux de survie sont élevés, mais si vous pratiquez la remise à l’eau sans restriction, les poissons seront aussi plus nombreux à mourir. Par exemple, même si le taux de survie est de 90 %, si vous pêchez et remettez à l’eau 20 poissons, il est fort probable que deux d’entre eux mourront. Causer la mort de deux poissons, c’est exactement comme pêcher deux poissons, soit la limite de prise quotidienne dans de nombreux plans d’eau.

    Règles d’éthique concernant la remise à l’eau

    • Manipulez délicatement le poisson, avec respect.
    • Apprenez comment manipuler le poisson.
    • Pratiquez la remise à l’eau avec modération.
    • Gardez les poissons de taille réglementaire qui saignent ou qui sont blessés.
    • Cessez de pêcher après avoir atteint votre limite.
    • Évitez de pratiquer la pêche avec remise à l’eau dans des bancs de poissons en période de frai.
    • Ne pratiquez pas la pêche avec remise à l’eau par temps chaud ou lorsque l’eau est chaude.
    • Tout poisson que vous n’avez pas l’intention de garder doit être remis à l’eau immédiatement.

    Remettre les poissons à l’eau indemnes

    Utilisez l’équipement approprié

    • Servez-vous d’hameçons sans ardillon et de pinces à long bec. Elles facilitent le retrait de l’hameçon.
    • Utilisez des leurres au lieu d’appâts afin de réduire les risques que l’hameçon s’accroche profondément dans la gorge du poisson.
    • Si vous utilisez une épuisette, choisissez-en une à filet sans nœuds ou en caoutchouc.

    Évitez de faire subir un trop grand stress au poisson

    • Rembobinez rapidement votre ligne avant que le poisson ne s’épuise.
    • Manipulez le poisson le moins possible et toujours avec les mains mouillées. Évitez de l’exposer à l’air trop longtemps.
    • Soyez conscient des effets du changement de pression sur le poisson. Si vous comptez remettre votre poisson à l’eau, évitez de pêcher en eau profonde. La technique qui consiste à dégonfler artificiellement la vessie natatoire en pressant sur le ventre du poisson (« fizzing ») peut endommager les organes internes. Cette technique est déconseillée.

    Relâchez le poisson délicatement

    • Retirez l’hameçon le plus délicatement possible. À l’aide de pinces, décrochez l’hameçon en le saisissant par la hampe.
    • Si vous devez manipuler le poisson, tenez-le délicatement, une main sur sa queue et l’autre sous son ventre, juste derrière les opercules. Ne touchez pas aux branchies et ne serrez pas le ventre.
    • Si l’hameçon est accroché profondément dans la gorge du poisson, vous pourriez devoir couper la ligne.
    • Pour ranimer un poisson, maintenez-le dans l’eau en position normale et faites un mouvement de va-et-vient pour faire circuler l’eau dans les branchies. Lorsqu’il recommence à nager, relâchez-le.
    • Relâchez le poisson dans des eaux aussi froides que celles dans lesquelles vous l’avez capturé. Les eaux chaudes ont des effets très négatifs sur le poisson.

    La remise à l’eau protège le touladi.

    Le touladi est une des espèces les plus recherchées par les amateurs de pêche au Yukon. Elle est vulnérable à la surpêche parce que sa croissance est lente. Il peut s’écouler de nombreuses années entre le retrait de poissons de grande taille d’un lac et leur remplacement.

    Les pêcheurs attrapent beaucoup de vieux poissons de grande taille parce que ceux-ci chassent avec agressivité l’été et sont donc plus susceptibles de mordre à l’hameçon. Les femelles doivent se nourrir voracement pour produire des œufs, lesquels peuvent représenter jusqu’à 20 % de leur poids corporel.

    • La remise à l’eau et les limites de taille contribuent à la conservation des stocks de touladis.
    • La remise à l’eau protège les femelles et, par conséquent, les futurs stocks de poissons.
    • Les études montrent que le taux de survie des touladis remis à l’eau correctement est très élevé.
  3. Guides de pêche, cartes et études

    Téléchargez les publications ci-dessous pour obtenir des cartes, des directives et d’autres renseignements sur les techniques de pêche et les meilleurs lieux de pêche au Yukon.

    • Fishing on Yukon Time: A Guide to Fishing in Yukon
    • Contient une carte et de l’information sur les espèces de poissons du Yukon et sur les endroits où les trouver. (On trouvera une partie du contenu cette publication en français sur la page Méthodes de pêche.)
    • Guide de la pêche – points saillants du règlement
    • Gazetter of Yukon (répertoire toponymique)
      Présente les coordonnées GPS et les numéros de carte du SNRC des lieux du Yukon, dont les lacs et les cours d’eau.
    • Status of Yukon Fisheries – on trouvera à la page 84 de ce rapport un aperçu de l’état des stocks de touladis dans les différents plans d’eau du territoire.
      Choisissez l’endroit où pêcher le touladi en fonction de l’état de santé et du degré de vulnérabilité des stocks qui s’y trouvent. Un niveau de risque (faible, modéré ou élevé) est attribué à chaque lac pour décrire les conséquences de la pêche sur les stocks. Le document contient également de l’information sur la taille des lacs et sur leur accessibilité par la route, et d’autres renseignements.

    Consultez la page La pêche dans les lacs ensemencés ou téléchargez le Guide de pêche à la ligne dans les lacs ensemencés du Yukon pour des conseils pratiques et des techniques, et pour savoir où pêcher dans les lacs ensemencés.