Consulter la collection de fossiles du Yukon

  • Consulter la collection aux fins de recherches
  • Activités éducatives pour les écoles, centres culturels et groupes associatifs
  • À propos de la collection
  1. Consulter la collection aux fins de recherches

    Les chercheurs sont invités à consulter la collection de fossiles du Yukon. Prenez un rendez-vous avec le personnel du Programme de paléontologie du Yukon afin d’organiser une visite.

    Courriel : grant.zazula@gov.yk.ca
    Téléphone : 867-667-8089 ou (sans frais) 1-800-661-0408, poste 8089. Cellulaire : 867-332-8980

    Veuillez nous aviser si vous ne pouvez pas vous déplacer et que vous devez procéder à l’analyse de certains de nos spécimens :

    • datation au radiocarbone;
    • analyses isotopiques;
    • analyses d’échantillons d’ADN anciens;
    • analyses d’autres biomolécules.
  2. Activités éducatives pour les écoles, centres culturels et groupes associatifs

    Faire découvrir le passé lointain du territoire au grand public est une fonction importante du Programme de paléontologie du Yukon. Nos principales activités éducatives sont les suivantes :

    • présentations publiques,
    • visites en groupe de la collection de fossiles,
    • visites dans les écoles.

    Pour organiser une visite de la collection ou un atelier avec un paléontologue (dans un établissement scolaire ou autre), écrivez à grant.zazula@gov.yk.ca ou téléphonez au 867-667-8089 (bureau) ou au 867-332-8980 (cellulaire).

    De plus, le personnel du Programme de paléontologie se fait un plaisir de collaborer avec les musées yukonnais et les centres culturels des Premières nations pour monter des expositions portant, entre autres, sur la paléontologie du territoire. Les spécimens et les moulages des fossiles qui composent nos collections peuvent être empruntés à des fins de recherche ou d’exposition. Pour en savoir plus, contactez-nous.

  3. À propos de la collection

    Tous les fossiles prélevés au Yukon depuis 1995 ont été versés à la Collection de fossiles du Yukon, conservée à Whitehorse. Bien que récente, la collection contient déjà plus de 35 000 spécimens d’os, dents et cornes (bois, défenses…) datant de l’époque glaciaire – et elle ne cesse d’augmenter!

    La plupart des fossiles trouvés au Yukon sont des os de mammifères de l’époque glaciaire ou pléistocène. Ils ont été conservés pendant des millénaires dans le pergélisol. La majorité d’entre eux proviennent :

    • de mammouth laineux (Mammuthus primigenius);
    • de cheval (Equus sp.);
    • de bison (Bison priscus).

    La collection comprend aussi de rares spécimens de carcasses momifiées de la période glaciaire et dont toutes les composantes ont été préservées grâce au pergélisol :

    • le pelage;
    • la peau;
    • les muscles.

    Des fossiles d’espèces rares de grand intérêt enrichissent également la collection :

    • chameaux préhistoriques (Camelops hesternus);
    • ours à face courte (Arctodus simus);
    • lions (Panthera leo spalaea).

     

    Ces mammifères vivaient dans une région connue sous le nom de Béringie – un sous-continent presque entièrement libre de glace qui s’étendait de la Sibérie jusqu’au Yukon lors de la dernière période glaciaire. Vous pouvez en admirer des répliques fidèles au Centre d’interprétation de la Béringie.

    La collection contient en outre des spécimens de plantes de l’époque glaciaire, dont des fossiles de pollen, de graines, de feuilles et d’autres micro-organismes. Ces spécimens ont été découverts lors de l’examen d’anciens nids de spermophiles arctiques (Urocitellus parryii) qui ont été retrouvés dans le pergélisol.

    Exploitations des placers et découvertes de fossiles

    Chaque été, les activités d’exploitations des placers dans le Klondike nous permettent de découvrir de nombreux spécimens de fossiles. Depuis l’ouverture du bureau régional de paléontologie du Klondike, le nombre de fossiles que compte la collection du Yukon a triplé. Certains jours, les paléontologues trouvent des centaines de nouveaux fossiles.

    La collection est rendue possible grâce à la participation de l’industrie minière, des gouvernements des Premières nations et de la population yukonnaise.

    Marche à suivre si vous découvrez des fossiles dans votre site d’exploitation.

    Valeur scientifique

    La plupart des fossiles du Yukon ont été conservés dans le pergélisol pendant des dizaines de milliers d’années. Ils nous permettent de comprendre l’évolution des mammifères dans le Nord, leur adaptation à ce milieu et les raisons de leur extinction.

    Parmi les spécimens du Yukon se trouvent certains des plus vieux génomes jamais séquencés au monde. De nombreux scientifiques étrangers viennent chaque année nous visiter pour étudier les fossiles de la collection. La collaboration avec des généticiens – dont le rôle est d’analyser l’ADN contenu dans les os des restes fossiles – est au cœur de nos activités.

    Autres collections de fossiles du Yukon

    Des années 1960 jusqu’aux débuts des années 1990, Richard (Dick) Harington a récolté plus de 50 000 spécimens au Klondike et dans la région d’Old Crow. Ces fossiles font partie de la collection du Musée canadien de la nature, à Ottawa.

    Au début du 20e siècle, la Smithsonian Institution, l’American Museum of Natural History (AMNH) et même le Muséum national d’Histoire naturelle de Paris ont financé plusieurs expéditions dans ces régions du territoire afin de prélever des fossiles de l’époque glaciaire.

    La dernière grande expédition du genre, réalisée pour le compte de l’AMNH, a eu lieu en août 1952, sous la direction d’Otto Geist : de nombreux échantillons ont été ramassés, représentant neuf espèces, en tête desquelles venaient le cheval, le mammouth et le bison. Charlie Linklater et Peter, deux Aînés d’Old Crow, l’ont accompagné durant sa remontée de la rivière Old Crow. Les échantillons recueillis à cette occasion font maintenant partie de la collection Childs Frick, gardée à l’AMNH, à New York.

    Déjà en 1873, des missionnaires anglicans faisaient la collection de fossiles au bord de la rivière Porcupine, près d’Old Crow. Certaines de ces collections ont été remises au British Museum.