Se déplacer en toute sécurité dans la nature sauvage

Au Yukon, la nature est véritablement sauvage : de vastes étendues sont encore vierges et la portée des réseaux cellulaires ne se limite qu’à une fraction du territoire. Vous comptez vous aventurer dans l’arrière-pays? Sachez qu’en cas de besoin, les secours seront très loin. Campeurs, randonneurs et visiteurs : vous êtes responsables de vos déplacements. Ils se font à vos risques et périls.

Si vous doutez de vos capacités, songez à vous joindre à une excursion guidée. Il y a de nombreuses entreprises spécialisées qui vous feront vivre une expérience mémorable en toute sécurité.

Comment éviter les dangers

Les principes ci-après sont un excellent point de départ pour des déplacements sûrs dans l’arrière-pays. La liste n’est toutefois pas exhaustive et il est impossible de garantir votre sécurité, même si vous les suivez à la lettre.

Développez vos compétences

Si vous faites une excursion en rivière, une randonnée ou toute autre expédition pour la première fois sans vous y être d’abord bien préparé, vous et les membres de votre groupe êtes en danger. Avant de vous lancer à l’aventure, suivez un cours pour acquérir les habiletés nécessaires au plein air ou demandez l’aide d’un ami expérimenté.

Ne voyagez jamais seul 

Dans la mesure du possible, soyez toujours accompagné lors de vos déplacements. Marchez au pas de la personne la plus lente et restez toujours groupé. Ayez toujours un œil sur les membres de votre groupe.

Planifiez votre itinéraire 

Il y a très peu de voies navigables ou de sentiers balisés au Yukon. Il n’y a pas non plus de panneaux pour vous avertir des dangers que vous rencontrerez (rapides, zones accidentées, etc.). Planifiez votre itinéraire à l’aide de guides touristiques, de cartes topographiques (ne les achetez pas à la dernière minute) ou des conseils d’une personne qui a déjà fait ce parcours. Les employés des centres d’information touristique ou des bureaux d’Environnement Yukon peuvent vous aider.

Soyez prêt à toute éventualité (terrain escarpé, mauvais temps, animaux sauvages)

Il est important d’apporter l’équipement approprié et de savoir s’en servir. Ce n’est pas le moment de porter vos toutes nouvelles bottes de randonnée ou d’apprendre à utiliser une boussole, une sonde à avalanche ou un détecteur de victime d’avalanche (DVA). Exercez-vous avant de partir! Consultez la liste du matériel indispensable. Vérifiez les conditions météorologiques et l’état de la route avant le départ. Faites preuve de respect envers les animaux sauvages en gardant vos distances, en ne les nourrissant pas, en surveillant vos animaux de compagnie et en les tenant en laisse. Informez-vous sur la sécurité au pays des ours.

Faites preuve de prudence au pays des ours

Apprenez à éviter et à gérer les rencontres avec les ours et à détecter leur présence. Déplacez-vous en groupe. Faites du bruit pour signaler votre présence. Il vaut mieux parler ou chanter bruyamment que d’utiliser des clochettes. Placez votre nourriture dans des contenants hermétiques à l’épreuve des ours. Cuisinez et conservez les aliments à bonne distance (100 m) de votre campement, idéalement dans la direction du vent. La nuit, utilisez une corde pour suspendre la nourriture à un arbre, à au moins 2,5 m (7 pi) du sol. N’apportez jamais de nourriture dans votre tente. Songez à apporter un vaporisateur anti-ours ou tout autre moyen de dissuasion (artifice d’effarouchement ou avertisseur à air comprimé), et apprenez à vous en servir. Pour en savoir plus, consultez la page Web La sécurité au pays des ours.

Soyez prêt en cas d’urgence médicale. 

Lorsque vous être en plein cœur de l’arrière-pays yukonnais, vous êtes bien loin des secours. Vous devez être en mesure de soigner les blessures et de faire face aux urgences médicales. Tous les membres de votre groupe doivent avoir des notions de secourisme en milieu sauvage. Vous devez savoir si certains parmi vous souffrent d’allergies ou ont des problèmes de santé. Soyez en mesure de traiter les piqûres et les morsures d’insectes. Sachez prévenir, diagnostiquer et traiter l’hypothermie. Ayez avec vous une trousse de premiers soins imperméable qui contient tous les articles nécessaires pour les soins en milieu sauvage.

Préparez-vous aux situations de sauvetage

Si vous respectez les principes de sécurité en milieu sauvage, les probabilités que vous deviez être secouru sont minces; il est toutefois important de s’y préparer. Planifiez votre excursion et donnez-en une copie à un ami ou à un membre de votre famille. Indiquez-y votre itinéraire, votre emploi du temps, le nombre de participants, la couleur de votre matériel (tentes, sacs à dos, etc.). Cette personne pourra alerter la police si vous ne rentrez pas au moment prévu. Munissez-vous d’un dispositif de repérage comme une balise de détresse par satellite, un téléphone satellite, une radio VHF ou HF, un miroir, un sifflet et des fusées éclairantes. Vous devez savoir que l’opération de sauvetage commence dès que vous activez votre balise de détresse par satellite. Des centaines d’heures-personnes seront engagées et des milliers de dollars seront dépensés. Dès lors, votre sauvetage n’est plus qu’une question d’heures ou de jours.

Appliquez les principes d’éthique du plein air (Sans trace)

En planifiant des déplacements à faible impact sur l’environnement, vous contribuez à préserver l’intégrité de la nature yukonnaise et à réduire la dégradation de l’écosystème nordique qui est déjà fragile et dont la croissance est très lente. Le programme Sans trace met de l’avant les principes suivants :

  • Préparez-vous et prévoyez : planifiez vos repas de manière à éviter le gaspillage. Remballez les aliments en vrac dans des sacs de plastique réduisant les odeurs ou dans des contenants hermétiques ou à l’épreuve des ours. Évitez d’apporter de la nourriture périssable et odorante. Dans la mesure du possible, n’utilisez pas de savon ou de shampooing. Si vous devez le faire, il est important de choisir des produits biodégradables. Utilisez-les à bonne distance des cours d’eau pour éviter la contamination des lacs et des rivières.
  • Déplacez-vous et campez sur des surfaces durables : utilisez les sentiers et les emplacements de camping existants. Dans les zones vierges, dispersez-vous et circulez sur des surfaces durables.
  • Gérez adéquatement les déchets : ne laissez rien derrière. Rapportez le papier hygiénique et les ordures que vous ne brûlez pas. Pour réduire les odeurs, placez-les dans deux ou trois épaisseurs de sacs. Il est peut-être plus judicieux d’utiliser un contenant hermétique réutilisable. Pour réduire les odeurs de nourriture dans votre campement, faites une pause-repas longtemps avant de vous arrêter pour la nuit. Faites une dernière inspection avant de quitter le campement. Vous avez peut-être laissé des attaches de sac ou des petits morceaux de plastique. Lorsqu’il n’y a pas de toilettes extérieures, enterrez les excréments humains dans un petit trou à une soixantaine de mètres de l’eau, du campement et des sentiers.
  • Laissez intact ce que vous trouvez : laissez en place les objets naturels et les artéfacts historiques ou culturels. Si vous coupez des arbres, cueillez des baies et des fleurs ou construisez des tables, des abris, etc., vous rendez le site moins attrayant pour les amateurs de plein air qui passeront après vous. De plus, en modifiant l’environnement qui permet aux animaux sauvages de se nourrir et de s’abriter, vous compromettez leur survie.
  • Minimisez l’impact des feux : servez-vous d’un réchaud ou utilisez les emplacements de feu de camp déjà aménagés. Il existe divers types de réchauds portatifs, peu chers, légers, efficaces et fiables qui vous permettent de vous passer de feux de camp. Faites de petits feux et prenez soin de les éteindre complètement en les arrosant jusqu’à ce les braises soient froides au toucher. Idéalement, n’utilisez que du bois mort ramassé au sol.
  • Respectez la faune : observez les animaux à distance à l’aide de jumelles ou d’un télescope. Ne les nourrissez jamais. Surveillez vos animaux de compagnie et tenez-les en laisse.
  • Respectez les autres usagers.
  • Pour en savoir plus à propos de Sans trace, consultez le guide Dans la nature sauvage du Yukon (pages 11 à 18). Autres ressources sur le sujet et sur des sujets connexes :

Pour en savoir plus

Lisez le guide Dans la nature sauvage du Yukon, disponible en anglais, en français, en allemand et en japonais. Vous pouvez vous en procurer un exemplaire dans les centres d’information touristique ou dans les bureaux d’Environnement Yukon.

Sur la page Web Voyager intelligemment, vous trouverez de nombreux conseils et des ressources pour des déplacements plus sûrs au cœur de la nature sauvage. Le plan Voyager intelligemment au Yukon fait partie de ces ressources. Vous pouvez le télécharger, le remplir et le confier à un membre de votre famille ou à un ami.

Renseignements: 

Si vous avez des questions à propos des déplacements dans la nature sauvage ou des ressources à votre disposition, écrivez à environmentyukon@gov.yk.ca ou téléphonez au 867-667-5652 ou (sans frais au Yukon) au 1-800-661-0408, poste 5652.