Planifiez vos décisions en matière de soins de santé futurs

Il existe, en vertu de notre Loi sur le consentement aux soinsplusieurs façons de planifier vos décisions en matière de soins de santé futurs.

Choisissez les soins que vous souhaitez recevoir

Vous pouvez choisir les soins qui pourront vous être dispensés lorsque vous ne serez plus en mesure de prendre la décision par vous-même. À vous de décider si vous souhaitez recevoir des traitements susceptibles de vous sauver la vie, ou non.

  1. Faites part de vos volontés à votre famille et à vos amis.
  2. Remplissez le formulaire Réanimation et soins.
  3. Remettez-en un exemplaire à votre médecin.
  4. Apportez-en un exemplaire avec vous à l’hôpital.

Choisissez une personne pour prendre les décisions en ce qui concerne vos soins

Vous pouvez choisir une personne en qui vous avez confiance pour prendre les décisions en ce qui concerne vos soins si vous n’êtes plus en mesure de les prendre par vous-même. C’est ce que l’on appelle des directives préalables; ailleurs, elles sont aussi désignées comme « testament biologique ». Cette planification peut aider à mettre un terme aux querelles familiales quant aux soins que vous devriez recevoir.

Pour donner une directive médicale anticipée, vous devez :

  • être mentalement capable;
  • avoir au moins 16 ans.

La personne que vous désignez pour prendre les décisions à votre place est appelée « fondé de pouvoir ». Vous pouvez également, dans une directive, noter vos souhaits concernant de futurs soins de santé et soins personnels.

Qui peut être votre fondé de pouvoir?

Votre fondé de pouvoir devrait être une personne en qui vous avez confiance pour exécuter vos volontés si vous n’êtes pas en mesure de les exprimer.

Quel type de décisions un fondé de pouvoir peut-il prendre?

  • Des décisions en matière de soins de santé
  • Des décisions en matière de soins personnels

Qui peut prendre des décisions financières à votre place?

Un fondé de pouvoir ne peut prendre de décisions financières à votre place. Pour désigner une personne qui puisse prendre des décisions financières à votre place, vous devez consulter un avocat pour préparer unprocuration perpétuelle.

Qui peut émettre une directive?

Lorsque vous signez votre directive, vous devez être âgé d’au moins 16 ans et en mesure d’en comprendre la nature et l’effet, c’est-à-dire de comprendre ce que vous avez écrit et les conséquences de vos choix.

Comment émettre une directive?

Vous n’avez généralement pas besoin d’un avocat pour remplir une directive préalable, à moins que vous vouliez accorder à votre fondé de pouvoir des pouvoirs particuliers.

Qu’advient-il en l’absence de directive?

Si vous n’êtes plus en mesure de prendre une décision en ce qui concerne vos soins de santé, mais n’avez émis aucune directive, votre plus proche parent devra prendre cette décision pour vous. Il se pourrait que ce ne soit pas la personne que vous auriez choisie comme fondée de pouvoir.

Votre fondé de pouvoir est-il tenu de respecter vos volontés?

Votre fondé de pouvoir doit respecter vos volontés, à moins que cela s’avère impossible, ou qu’il estime qu’en raison de changements dans les connaissances, la technologie ou la pratique, vous n’auriez plus voulu aller de l’avant avec cette décision.

Les plus récentes volontés que vous aurez exprimées (que ce soit verbalement ou par écrit) tandis que vous en étiez encore capable seront appliquées. Si votre fondé de pouvoir ne connaît pas vos volontés, il doit prendre une décision en fonction de vos valeurs et de vos croyances. S’il ne connaît pas vos valeurs et vos croyances, il doit prendre une décision dans votre intérêt supérieur.

Les fournisseurs de soins de santé doivent également respecter toute volonté que vous formuleriez aux fins de refus de traitement. Par exemple, si vous informez votre fournisseur de soins de santé que vous ne voulez pas d’assistance vitale, il doit se conformer à cette volonté.

Comment désigner un fondé de pouvoir

  1. Téléchargez et remplissez ce formulaire.
  2. Conservez l’original à la maison dans un endroit bien précis, et dites aux gens où il se trouve.
  3. Notez où se trouve votre directive, et collez la note en question sur votre réfrigérateur.
  4. Remettez-en un exemplaire à votre fondé de pouvoir.
  5. Distribuez-la également à des membres de la famille et à des amis de confiance.
  6. Remettez-en un exemplaire à votre médecin et à d’autres personnes susceptibles de vous dispenser des soins.
  7. Amenez-en un exemplaire à l’Hôpital général de Whitehorse ou au centre de santé de votre localité.
  8. Informez par écrit l’assurance-santé du Yukon que vous avez une directive. Téléchargez et remplissez un avis ou obtenez-en un au bureau de l’assurance-santé.
    En personne : 204, rue Lambert, 4e niveau
    Par la poste :
    Gouvernement du Yukon
    Direction des services de santé assurés (H-2)
    C.P. 2703, Whitehorse (Yukon)  Y1A 2C6
  9. Dressez une liste des personnes à qui vous avez remis un exemplaire de votre directive, et conservez-la avec la directive.

Si vous avez rempli l’annexe B du formulaire de directive préalable

Votre avocat doit remplir ce formulaire pour établir une directive aux termes de la Loi sur le consentement aux soins.

Que faire une fois que vous avez rédigé votre directive?

  1. Signez votre directive en présence de deux témoins.
  2. Votre fondé de pouvoir doit également la signer.
  3. Assurez-vous que les personnes qui doivent connaître vos volontés reçoivent un exemplaire de votre directive.

Téléchargez notre dépliant ou livret à propos des directives préalables.

Renseignements: 

Si vous avez des questions, composez le 867-456-3946 09 (sans frais au Yukon) le 1-800-661-0408, poste 3946.