Réserver les services d’un interprète en langue des signes américaine

  • Comment réserver les services d’un interprète en ASL?
  • Pour quels mandats puis-je réserver les services d’un interprète en ASL?
  • Communiquer au moyen du service de relais vidéo
  • Comment travaille-t-on avec un interprète en ASL?
  • Comment communiquer directement avec une personne sourde?

Faire appel à un interprète en langue des signes américaine (ASL) rend la communication plus accessible aux personnes sourdes. Ce service est offert gratuitement.


  1. Comment réserver les services d’un interprète en ASL?

    Vous pouvez réserver les services d’un interprète en ASL en téléphonant ou en envoyant un texto au 867-332-4275, ou encore en écrivant à interpreter.asl@yukon.ca.

    Dans votre demande, indiquez l’heure, la date, le lieu, les coordonnées de la personne sourde et la nature de la prestation requise.

    Réservez les services d’interprètes supplémentaires pour les prestations de plus de 2 heures.

    Lorsqu’un interprète en ASL doit travailler plus de deux heures ou intervenir sur des sujets complexes, la présence d’un deuxième interprète peut s’avérer nécessaire. Selon les disponibilités, nous vous proposerons gratuitement les services du premier interprète. Il vous appartiendra alors de faire appel à vos frais à un deuxième interprète.


  2. Pour quels mandats puis-je réserver les services d’un interprète en ASL?

    L’interprétation ASL est proposée dans différents contextes.

    Soins médicaux

    Par exemple, les rendez-vous chez le médecin, le dentiste et le physiothérapeute, et les visites à l’hôpital ou aux urgences.

    Démarches judiciaires

    Par exemple, pour les audiences et les rencontres avec des avocats.

    Services gouvernementaux

    Par exemple, pour les questions de logement et d’enseignement.

    Emploi et formation

    Par exemple, pour les entrevues, les réunions du personnel, les évaluations, les ressources humaines, les réunions syndicales, les ateliers et les conférences.

    Il peut s’agir d’entreprises ou d’organismes qui fournissent des services au public.

    Autres

    • Activités communautaires et culturelles
    • Activités artistiques et spectacles
    • Loisirs et sports
    • Autres besoins personnels

  3. Communiquer au moyen du service de relais vidéo

    Le service de relais vidéo (SRV) permet aux personnes sourdes ou affectées d’un trouble de la parole d’avoir des conversations téléphoniques. Ce service offre aux personnes sourdes et malentendantes une façon de mieux communiquer avec leur employeur, leurs amis, leur famille et leurs fournisseurs de service.

    L’utilisateur qui communique au moyen de la langue des signes se connecte avec un interprète vidéo de SRV grâce à une vidéoconférence sur Internet. L’interprète contacte ensuite l’autre partie et relaie la conversation de la langue des signes à la langue parlée et vice-versa.

    Cette assistance est offerte en tout temps, et fonctionne sur :

    • les téléphones;
    • les téléphones intelligents;
    • les tablettes;
    • les ordinateurs personnels.

    Pour en savoir plus, visitez le site Web du Service de relais vidéo canadien.


  4. Comment travaille-t-on avec un interprète en ASL?

    Voici quelques conseils pour faciliter votre travail avec un interprète en ASL.

    Recours aux services d’un interprète agréé et accrédité

    Recourez aux services d’un interprète agréé et accrédité pour garantir une interaction impartiale. Un interprète accrédité est un membre de la Canadian Association of Sign Language Interpreters (CASLI), qui doit respecter un code de déontologie et des règles d'éthique professionnelle.

    Réservation et préparation de l’interprète

    Essayez de réserver les services d’un interprète au moins deux semaines avant votre réunion.

    Rencontrez l’interprète à l’avance et remettez-lui les documents préparatoires. Il pourra ainsi établir les besoins du processus d’interprétation et se préparer en conséquence.

    Avez-vous besoin des services d’un deuxième interprète?

    Tous les Yukonnais peuvent obtenir les services d’un interprète accrédité. Nous établirons avec vous si le recours aux services d’un seul interprète répond à vos besoins. Si la réunion dure plus de deux heures ou porte sur des sujets complexes, la présence d’un deuxième interprète peut s’avérer nécessaire. Selon les disponibilités, nous vous proposerons gratuitement les services du premier interprète. Il vous appartiendra alors de faire appel à vos frais à un deuxième interprète.

    L’interprète est-il impartial?

    L’interprète facilite la communication entre une personne entendante et une personne sourde. Il ne participe pas à la conversation et n’exprime pas ses opinions. Il ne fournit pas de conseils et du counseling et ne prend pas position. Il peut toutefois formuler des commentaires au sujet du processus d’interprétation.

    Interactions individuelles

    L’interprète et la personne sourde indiqueront à la personne entendante où elle doit se tenir ou s’asseoir. L’interprète se tient ou s’assoit habituellement à côté de la personne entendante en face de la personne sourde. Cette dernière voit ainsi à la fois l’interprète et la personne entendante.

    Interactions de groupe

    Une disposition des sièges en demi-cercle est idéale pour les groupes. La personne sourde peut ainsi voir ce qui se passe dans le groupe. Chaque personne devrait parler à tour de rôle, afin de donner le temps à l’interprète de rapporter toutes les conversations.

    Dans quelle direction faut-il regarder?

    Il faut regarder la personne sourde en écoutant l’interprète. La personne sourde regardera à tour de rôle la personne entendante et l’interprète.

    Comment s’adresser à une personne sourde?

    Utilisez le pronom « vous » en vous adressant à une personne sourde plutôt que le pronom « il » ou « elle ».

    Quel est le bon débit de parole?

    Parlez à votre rythme habituel. Avant de commencer à interpréter, il se peut que l’interprète attende d’avoir entendu et saisi ce que vous voulez exprimer. Il pourrait aussi vous demander de clarifier ou de ralentir votre rythme. La langue des signes n’est pas une interprétation mot à mot de l’anglais ou du français. Elle a sa propre syntaxe et sa propre grammaire.


  5. Comment communiquer directement avec une personne sourde?

    On ne communique pas avec une personne sourde de la même manière qu’avec une personne entendante. Le contact visuel et les expressions faciales ont une grande importance dans la culture des personnes sourdes. Attendez-vous à communiquer d’une manière différente ou à adopter un langage gestuel différent.

    La langue des signes américaine correspond-elle à la langue anglaise?

    La langue des signes américaine (ASL) n’est pas formée de phrases en anglais avec des signes pour chaque mot. La ASL a sa propre grammaire. Ses structures de phrase, sa syntaxe, ses temps de verbes et sa conjugaison diffèrent de l’anglais. L’anglais est habituellement la deuxième langue des personnes sourdes.

    Lecture labiale

    Bon nombre de personnes sourdes ne savent pas lire sur les lèvres. Même les meilleures d’entre elles ne peuvent comprendre que 30 % de ce qui se dit. La lecture labiale peut être épuisante pour les personnes sourdes.

    Communication écrite

    La communication écrite ne convient qu’aux interactions simples et courtes. Ce ne sont pas toutes les personnes sourdes qui sont à l’aise avec la communication écrite. Pour communiquer par écrit, gardez un crayon et du papier à portée de main. Vos notes doivent être brèves et précises. Gardez à l’esprit que l’anglais est la deuxième langue de la plupart des personnes sourdes.

    Apprenez quelques signes

    Gardez un tableau de la langue des signes et un tableau d’épellation digitale à portée de main. Vous pouvez demander à la personne sourde de créer un tableau des signes qui conviennent à ses besoins dans le contexte. Passez en revue les signes de temps à autre avec les autres personnes qui interagissent avec la personne sourde.

    Discussions de groupe ou réunions

    Les personnes sourdes pourraient rater des informations fortuites glanées pendant des discussions en groupe ou des réunions. Il peut s'agir de conversations, de commentaires et de remarques entendus par hasard. Faites de votre mieux pour tenir les personnes sourdes au courant. Par courtoisie, répétez les sujets abordés lorsqu'une personne se joint à votre conversation ou à votre groupe.

    Communication et interprétation

    Communiquer en langue des signes, ce n’est pas la même chose qu’interpréter cette langue. Le recours aux services d’un interprète qualifié est nécessaire quand les interactions sont complexes.

    Façon d’aborder une personne sourde

    Une personne sourde ne peut vous entendre quand vous arrivez de derrière. Abordez-la plutôt en vous plaçant de côté ou devant par rapport à sa position physique. Tapez légèrement sur son épaule pour attirer son attention. Les personnes sourdes utilisent souvent des signaux visuels pour attirer l’attention. Agiter les mains ou allumer et éteindre une lumière jusqu'à trois fois est un signal approprié dans la culture des personnes sourdes.

    Passer devant deux personnes sourdes en pleine conversation

    Essayez de trouver une façon de les contourner. Sinon, passez entre les deux. Vous pouvez aussi taper légèrement sur l’épaule de l’une d’elles et les contourner ou passer entre les deux


Renseignements 

Pour en savoir plus sur l’interprétation de la langue des signes américaine, écrivez à interpreter.asl@yukon.ca.