Effets de l’exposition à la fumée sur la santé

  • Fumée des feux de forêt
  • COVID-19 et fumée de feux de forêt
  • Informations sur la présence de fumée
  • Fumée de feux de forêt dans l’air : que faire?
  • Abri contre la fumée
  • Documents et ressources

Au Yukon, un été chaud et sec peut entraîner des feux de forêt, et la fumée peut nuire à la qualité de l’air.

  1. Fumée des feux de forêt

    La fumée qui se dégage des feux de forêt est un mélange de particules et de gaz, notamment du monoxyde de carbone, de l’oxyde d’azote et des composés organiques volatils. Ces derniers contiennent souvent des particules fines et grossières, généralement invisibles à l’œil nu.

    Effets de la fumée de feux de forêt sur les personnes

    Le niveau de risques courus par une personne dépend de son état de santé et de la concentration de fumée.

    La fumée peut rendre la respiration plus difficile et toucher les personnes souffrant de maladies chroniques, par exemple :

    • troubles cardiaques;
    • maladies pulmonaires obstructives chroniques;
    • asthme.

    Assurez-vous de limiter votre exposition à la fumée.

    Personnes les plus vulnérables

    Les personnes pour lesquelles l’exposition à la fumée des feux de forêt peut être la plus dangereuse sont :

    • les femmes enceintes;
    • les nourrissons et les enfants;
    • les personnes âgées;
    • les personnes souffrant de troubles respiratoires ou de maladies cardiaques;
    • les personnes qui font un travail exigeant ou qui pratiquent une activité physique intense à l’extérieur.

    Repérez et aidez les personnes de votre entourage qui pourraient être les plus touchées par la présence de fumée de feux de forêt. Au besoin, prenez des précautions supplémentaires.

  2. COVID-19 et fumée de feux de forêt

    Demande d’aide médicale

    Consultez un médecin ou appelez le 911 si vous éprouvez les symptômes suivants :

    • gêne respiratoire;
    • douleurs thoraciques;
    • essoufflement;
    • fatigue intense.

    Demandez une aide médicale même si vous n’avez aucun antécédent de troubles cardiaques ou pulmonaires.

    Effets de la fumée sur les personnes

    La pollution de l’air découlant de la fumée des feux de forêt irrite les poumons et entraîne une inflammation. Cela peut altérer la fonction immunitaire et rendre le combat contre les infections, notamment la COVID-19, plus difficile. Vous pourriez donc être plus susceptible de contracter la maladie en présence de fumée. Parfois, l’infection à la COVID-19 peut s’aggraver dans ces conditions.

    Traitement en cours

    Les personnes qui subissent une chimiothérapie ou qui prennent des médicaments qui affaiblissent le système immunitaire risquent davantage de contracter la COVID-19 en raison de la fumée.

    Dépistage de la COVID-19

    L’exposition à la fumée peut entraîner des symptômes similaires à ceux de la COVID-19, notamment la toux et l’essoufflement. Si vous ressentez de légers symptômes, utilisez l’outil d’auto-évaluation ou appelez le 811. Cela vous aidera à établir si vous devez être dépisté ou si vous avez besoin d’un examen médical plus poussé.

  3. Informations sur la présence de fumée

    Vous pouvez consulter la Cote air santé pour vérifier la qualité de l’air à Whitehorse.

    Pour le reste du Yukon, vous pouvez évaluer la qualité de l’air au moyen d’un indice de visibilité. Consultez l’indice de visibilité publié par Environnement Canada.

    Consultez les prévisions pour voir le déplacement éventuel de la fumée au cours des prochaines 48 heures. Vous pouvez aussi écouter les stations de radio locales. Elles diffusent les prévisions concernant la fumée.

    Consultez les mises à jour sur les feux de forêt sur la page de la Section de la gestion des feux de forêt.

  4. Fumée de feux de forêt dans l’air : que faire?

    L’exposition à la fumée peut causer :

    • une toux persistante;
    • une irritation de la gorge;
    • des maux de tête;
    • des difficultés respiratoires.

    Si vous éprouvez l’un ou l’autre de ces symptômes, réduisez le temps que vous passez à l’extérieur et évitez l’activité physique intense. Si votre respiration devient laborieuse ou pénible, cessez ou modérez l’activité. Si vos symptômes s’aggravent, consultez un médecin.

    Les personnes qui souffrent d’un trouble de santé risquant d’être s’aggravé par la fumée, doivent consulter leur fournisseur de soins de santé. Vous devriez avoir un plan d’intervention prêt à mettre en œuvre si votre état de santé se détériore. Gardez une réserve suffisante de médicaments et de fournitures non périmés.

    Les problèmes de santé suivants sont des facteurs de risque :

    • asthme;
    • maladies obstructives respiratoires chroniques;
    • troubles cardiaques.

    Si la température extérieure est supérieure à la normale, faites le nécessaire pour rester au frais et mettez-vous à l’abri de la fumée.

    Port d’un masque

    Les masques et les couvre-visages servant à prévenir la COVID-19 n’offrent aucune protection contre les polluants contenus dans la fumée. Les respirateurs N95 procurent une certaine protection, mais ceux-ci sont réservés aux travailleurs de première ligne en soins de santé durant la pandémie de COVID-19.

    Mesures à prendre à la maison

    Si vous avez un climatiseur, mettez-le en mode recyclage d’air. Si vous avez un assainisseur d’air à filtre haute efficacité contre les particules (HEPA), mettez-le en marche. Évitez de fumer dans la maison. Le brûlage (de feuilles par exemple) et les activités comme la peinture sont également à éviter. Les vapeurs dégagés pourraient détériorer la qualité de l’air.

    Mesures à prendre dans la collectivité

    Dans bien des collectivités, les édifices publics où l’air est assaini peuvent être fermés ou avoir une capacité réduite en raison de la COVID-19. Les collectivités aux prises avec une fumée épaisse et persistante peuvent envisager d’aménager un endroit où l’air est purifié et climatisé.

    Il est alors nécessaire d’évaluer les risques que représente l’aménagement d’un tel endroit par rapport aux risques de transmission de la COVID-19. Si un abri contre la fumée est aménagé dans votre localité, vous pourrez vous y réfugier.

     

  5. Abri contre la fumée

    Dans des conditions de fumée extrêmes, il peut être nécessaire d’aménager un abri antipollution pour vous protéger. Il faut alors calfeutrer la pièce pour que l’air pur reste à l’intérieur et l’air pollué, à l’extérieur. L’air se déplace des endroits où la pression est forte vers les endroits où la pression est faible, et ce, par le moindre interstice. S’il est difficile de contrôler les différences de pression dues au vent et à la température, il faut à tout le moins éviter d’utiliser des appareils qui évacuent activement l’air, car ils créent une pression négative qui attire l’air pollué à l’intérieur.

    Un abri antipollution est une pièce (ou une maison entière) munie d’un système de filtration de l’air permettant de réduire l’exposition à la fumée des feux de forêt. Il peut être utilisé quelques heures par jour ou jour et nuit tant qu’il y a présence de fumée

    Faire de son habitation un abri contre la fumée

    Garder les portes et les fenêtres fermées et faire fonctionner un filtre à haute efficacité pour les particules de l’air(HEPA) peut suffire pour diminuer la concentration de fumée et atténuer les symptômes respiratoires. Assurez-vous que le filtre est adapté à la dimension de la pièce.

    Informations sur les feux de forêt au Yukon

    • Gestion des feux de forêt
      Téléphone : 867-456-3845
    • Information sur les feux
      Téléphone : 867-393-7415
    • Ligne d’info sur les feux de forêt
      Sans frais : 1-800-826-4750
    • Signaler un feu de forêt
      Sans frais : 1-888-798-FIRE (3473)

Renseignements 

Pour en savoir plus sur les feux de forêt, écrivez à yukonfireinfo@gov.yk.ca.