Dernière mise à jour

 Lundi 25 mai 2020 – 9 h

Ordonnances et recommandations : COVID-19

En situation d’urgence ou d’urgence de santé publique, le ministre des Services aux collectivités et le médecin hygiéniste en chef du Yukon ont l’autorité d’émettre les ordonnances nécessaires. Le médecin hygiéniste en chef du Yukon peut également formuler des directives, qui sont distinctes des ordonnances. Voici les principales différences :

Ordonnances

Règlements et exigences établis en vertu de la loi et ayant force exécutoire. Les contrevenants à une ordonnance pourraient faire face à des accusations. Une accusation portée en vertu de la Loi sur les mesures civiles d’urgence peut entraîner des amendes allant jusqu’à 500 $, une peine allant jusqu’à six mois de prison ou les deux. Une accusation portée en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité publiques peut quant à elle entraîner des amendes allant jusqu’à 5 000 $ par jour.

Liste de tous les arrêtés ministériels en vigueur.

Directives

Directives, pratiques exemplaires et conseils visant à limiter la propagation du virus. Sans avoir force de loi, les directives devraient néanmoins être respectées pour protéger la santé et la sécurité de la population du Yukon, et surtout des gens les plus vulnérables.

Ordonnances émises à ce jour

Accès au Yukon

L’accès au territoire n’est permis que pour :

  • retourner à son domicile;
  • se rendre à la maison d’un membre de la famille, conformément à l’ordonnance sur les mesures de contrôle aux frontières;
  • fournir un service vital ou essentiel au Yukon ou dans les régions limitrophes avec la Colombie-Britannique, conformément à l’ordonnance en matière de protection de la santé;
  • passer par le Yukon pour se rendre dans un territoire voisin (dans un délai de 24 heures);
  • exercer un droit accordé aux Autochtones ou issu des traités (durant la durée nécessaire pour l’exercer).

Des agents d’application de la Loi sur les mesures civiles d’urgence accueillent les voyageurs à la frontière. Ces derniers doivent fournir une déclaration signée où figure leur nom, leur adresse, leurs coordonnées, leurs antécédents de voyage récents, la raison de leur visite au Yukon et leur plan d’isolement volontaire.

Ils doivent également déclarer tout symptôme associé à la COVID-19 (toux, fièvre, essoufflement ou difficultés respiratoires). Si un voyageur présente ces symptômes, ils doivent consulter un professionnel de la santé (ils peuvent notamment le faire en appelant le 811), et doivent respecter les consignes reçues.

Toute personne n’étant pas en mesure de prouver raisonnablement la raison de son entrée au Yukon ou qui ne respecte pas les consignes de déclaration à la frontière se verra refuser l’entrée.

Faire appel

Une personne à qui l’on refuse l’entrée au Yukon peut faire appel de cette décision auprès du ministre des Services aux collectivités, au plus tard cinq jours après le refus. Elle devra soumettre un formulaire d’appel par courriel à covid19enforcement@gov.yk.ca. L’appel sera alors transmis au secrétariat des appels qui, en concertation avec le ministre des Services aux collectivités, rendra une décision définitive. Le ministre a le pouvoir de confirmer la décision de refuser l’entrée du demandeur ou, au contraire, d’annuler la décision et d’autoriser l’entrée. Le secrétariat des appels communiquera la décision par écrit au demandeur.

Consultez la page Information à l’intention des personnes qui entrent au Yukon

Téléchargez le document Information à l’intention des personnes qui entrent au Yukon.

Travailleurs des services essentiels

Lorsqu’ils ne sont pas au travail, les travailleurs des services essentiels doivent se mettre en isolement volontaire et suivre les conseils du médecin hygiéniste en chef du Yukon, dans la mesure du possible.

Les travailleurs des services essentiels sont les fournisseurs de services considérés comme indispensables pour préserver la vie, la santé et le fonctionnement de base de la société. Il s’agit notamment des travailleurs du secteur de la santé, des services d’urgence et des infrastructures essentielles.

Nous vous invitons à lire la page Services vitaux au Yukon pendant la pandémie de COVID-19 pour consulter la liste des services vitaux au Yukon.

Exception relative au transit

Les voyageurs peuvent passer par le Yukon, pourvu que leur séjour ne dure pas plus de 24 h. Ils doivent suivre l’itinéraire le plus rapide, selon les directives des agents d’application de la Loi sur les mesures civiles d’urgence.

Les voyageurs doivent également éviter les arrêts non essentiels. S’ils ont besoin de faire un plein d’essence, par exemple, ils devront payer à la pompe et s’ils ont besoin de passer une nuit à l’hôtel, ils devront s’isoler dans leur chambre. Ils doivent en tout temps respecter les mesures d’éloignement physique et suivre les directives du médecin hygiéniste en chef du Yukon.

Exception relative aux activités traditionnelles

Un Inuvialuk ou Gwich’in ou un membre d’une Première nation transfrontalière qui entre au Yukon pour exercer ses droits ancestraux ou un droit issu des traités sur le territoire traditionnel de sa Première nation ou sur un territoire traditionnel revendiqué n’est pas dans l’obligation de s’isoler pendant 14 jours. Ils ne peuvent rester au Yukon que pour exercer leurs droits et ne doivent pas entrer dans une collectivité du Yukon ou se rendre à l’hôtel Eagle Plains.

Exception relative au nord de la Colombie Britannique

Les personnes qui résident dans les localités d’Atlin, de Fire Side, de Pleasant Camp, de Fraser et de Jade City (situées dans la région transfrontalière entre le Yukon et la Colombie‑Britannique), ou qui y entrent en passant par le Yukon, ne sont pas dans l’obligation de s’isoler après être entré ou retourné au Yukon, à moins qu’elles aient quitté le Yukon ou la région transfrontalière entre le Yukon et la Colombie‑Britannique au cours des 14 derniers jours.

Isolement volontaire

Se placer en isolement volontaire signifie de demeurer dans un endroit sécuritaire, à la maison ou dans un autre emplacement, pendant 14 jours consécutifs. Pendant leur isolement volontaire, les gens doivent respecter la distance physique en maintenant deux mètres de distance entre eux et les autres, sauf pour les membres de leur ménage. Ils peuvent toutefois sortir pour prendre l’air ou pour faire une course urgente, comme aller chercher leurs médicaments, si personne d’autre ne peut le faire pour eux. Lorsqu’ils font leurs courses, ils doivent maintenir la distance physique.

Les mineurs et les employés de campements doivent s’isoler pendant 14 jours à un autre endroit que dans la mine ou dans le campement.

Nous vous invitons à consulter la page Informations sur l’isolement volontaire.

Écrivez à covid19info@gov.yk.ca ou téléphonez 1-877-374-0425 (sans frais) si vous n’avez pas d’endroit où vous pouvez vous isoler de façon sécuritaire.

Communiquez avec les Services de soutien d’urgence au 867-332-4587 si vous avez besoin d’aide. Par exemple, pour aller chercher vos médicaments ou votre épicerie.

Rassemblements

Les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits.

Services interdits

Certains services ont été interdits jusqu’à nouvel ordre :

  • les bars;
  • les services de soins personnels comme les salons de coiffure, de barbier, de tatouage, de manucure et de massothérapie;
  • les services en salle à manger dans les restaurants (les commandes pour emporter et les livraisons sont toutefois autorisées);
  • les cliniques dentaires, pour des traitements non urgents.

Application de la loi

Les agents d’application de la Loi sur les mesures civiles d’urgence ont l’autorité et le devoir d’appliquer les ordonnances relatives à la Loi et les ordonnances relatives à l’état d’urgence sanitaire sous la direction du responsable de la planification des mesures civiles d’urgence.

Ils doivent être choisis par un représentant du gouvernement du Yukon ayant les autorités nécessaires en vertu des lois du gouvernement du Yukon et disposent des mêmes pouvoirs qu’un agent de la paix. À l’heure actuelle, il s’agit des agents de conservation, agents des ressources naturelles, les agents de la Loi visant à accroître la sécurité des collectivités et des quartiers et les inspecteurs de la Société des alcools du Yukon.

Écoles

Les programmes d’éducation ont repris le 16 avril, mais l’enseignement en classe est suspendu pour la durée de l’état d’urgence.

Nous vous invitons à lire les pages suivantes :

Apprentissage à la maison.
Informations à l’intention du personnel des écoles publiques.
Informations à l’intention des élèves des écoles publiques et de leur famille.

Haut de la page ⇧

Exigence de surveiller et de rapporter les maladies transmissibles

En vertu de la Loi sur la santé et la sécurité publiques, toute personne qui croit ou qui a une raison de croire qu’elle est infectée d’une maladie transmissible, y compris la COVID-19, doit en consulter le plus rapidement possible le fournisseur de soins de santé le plus près. Elle doit également suivre son plan de traitement et respecter ses conseils.

Haut de la page ⇧

Mesures de quarantaine fédérales

À compter du 25 mars 2020, le gouvernement du Canada exige que toute personne entrant au Canada s’isole pendant 14 jours, qu’elle présente des symptômes associés à la COVID-19 ou non. Les Yukonnais qui arrivent au Canada par avion et qui présentent des symptômes de la maladie seront mis en quarantaine dès leur arrivée. Ceux qui ne présentent pas de symptômes peuvent rentrer chez eux, où ils doivent respecter les consignes en vigueur au Yukon et s’isoler pendant 14 jours.

Nous vous invitons à consulter la dernière mise à jour du médecin hygiéniste en chef du Yukon.
Lisez aussi le Nouveau décret d’auto isolement obligatoire pour les personnes entrant au Canada pour en apprendre davantage.

Haut de la page ⇧

Directives de santé publique

Les directives de santé publique sont communiquées par le médecin hygiéniste en chef du Yukon et sont considérées comme des conseils, des indications et des pratiques exemplaires. En plus des ordonnances, ces directives contribuent à assurer la sécurité de la population du Yukon, surtout des personnes âgées et des personnes vulnérables.

Déplacement dans les collectivités rurales du Yukon

Dans le but de protéger les régions éloignées dont les ressources médicales sont limitées, le médecin hygiéniste en chef du Yukon conseille fortement d’éviter toute visite non essentielle dans les collectivités rurales du Yukon, soit les collectivités à l’extérieur de Whitehorse.

Lorsqu’ils fournissent des services dans les collectivités rurales, les travailleurs et les employeurs doivent suivre les Lignes directrices sur les services vitaux, essentiels et autres.

Consultez les Lignes directrices pour la prestation de services : déplacements vers les collectivités rurales et les Lignes directrices sur la transmission d’informations et la consultation en lien avec la prestation de services dans les collectivités rurales du Yukon pendant la pandémie de COVID-19.

Entrées et sorties du Yukon

Afin de limiter la propagation de la COVID-19 et de protéger les citoyens vulnérables du Yukon, le médecin hygiéniste en chef du Yukon conseille fortement à la population d’éviter d’entrer ou de sortir du Yukon pour des raisons non essentielles.

Nous vous invitons à consulter la page COVID-19 et déplacements : le point au Yukon.

Yukonnais à l’étranger

On conseille à tous les Yukonnais à l’étranger qui souhaitent revenir à la maison de le faire immédiatement.

Nous vous invitons à consulter la page COVID-19 : déplacements et séjours hors territoire.

Rassemblements

Les petits rassemblements extérieurs de moins de dix personnes sont permis si tout le monde est en mesure de respecter la distance physique, de se laver les mains fréquemment et de suivre les mesures d’hygiène. Cependant, abstenez-vous de participer à un rassemblement, même de moins de 10 personnes, dans les circonstances suivantes :

  • vous présentez des symptômes grippaux;
  • vous avez plus de 65 ans ou vous avez un problème de santé sous-jacent;
  • vous travaillez dans un secteur de service essentiel, notamment dans le domaine de la santé.

Travail de la maison

Demandez aux employés qui le peuvent de travailler de la maison. Si possible, cherchez des moyens pour les aider à aménager leur espace de travail.

Prestation de services vitaux, essentiels et autres

Lorsqu’ils fournissent des services vitaux, essentiels et autres, les travailleurs et les employeurs doivent suivre les Lignes directrices sur les services vitaux, essentiels et autres

Hôpitaux

On recommande à la population du Yukon de ne pas se rendre dans les hôpitaux pour recevoir des services, traitements ou examens non urgents pour le moment. Les hôpitaux continuent toutefois de prodiguer des soins de santé d’urgence.

Nous vous invitons à consulter le site Web de la Régie des hôpitaux du Yukon pour obtenir les renseignements les plus récents sur les droits de visite et l’accès aux services hospitaliers.

Garderies

  • Nous incitons les parents et tuteurs, à garder les enfants à la maison et à ne pas les envoyer en camp ou à la garderie, s’ils sont en mesure de le faire.
  • Les services de garde sont offerts aux enfants vulnérables et aux enfants des travailleurs des services vitaux et essentiels. Les gens qui ne fournissent pas de services vitaux ou essentiels n’auront pas accès aux services de garde pour le moment.
  • Nous vous invitons à consulter la page Garderies et services de garde en milieu familial et la page Renseignements sur les services de garderie.

Pratiques d’hygiène générale

  • Lavez-vous les mains fréquemment avec de l’eau et du savon.
  • Entretenez une distance de deux mètres entre vous et les membres d’un autre ménage.
  • Toussez et éternuez dans votre coude ou dans un mouchoir.
  • Rapportez les signes ou les symptômes de la COVID-19 à un professionnel de la santé.
  • Restez à la maison et évitez les contacts avec les membres de votre famille si vous vous sentez malade.

Haut de la page ⇧