Chèvre de montagne

Goats.
 

Nom

  • Nom commun : Chèvre de montagne
  • Nom scientifique : Oreamnos americanus
  • Ordre : Artiodactyles
  • Famille : Bovidés

Également appelée

Chèvre des montagnes Rocheuses

Observation

  • On peut souvent observer des chèvres de montagne au parc territorial Agay Mene.
  • Parmi d’autres endroits où l’on peut observer les chèvres de montagne : les sommets de la chaîne côtière, le long de la route du Klondike Sud, à la frontière entre la Colombie-Britannique et le Yukon; le sentier St. Elias dans le parc national Kluane; le mont Goatherd, qui domine le glacier Lowell.

Description

  • Pelage complètement blanc, parfois de couleur brun virant au beige durant l’été.
  • Pattes relativement courtes par rapport au corps.
  • Bosse prononcée sur les épaules.
  • Bouche, museau, cornes et yeux noirs.
  • Les mâles comme les femelles arborent de fines cornes, qui s’allongent en direction opposée à leur visage long et étroit.

En bref

  • Longueur : 1,4 m
  • Poids : 70 kg
  • Longévité : 12 ans
  • Prédateurs : aigle royal, loups, ours
  • Habitat : montagne

Statut de conservation

Qu’est-ce qu’un statut de conservation? (en anglais)

  • Yukon : S3 (vulnérable)
  • Mondial : G5 (stabilité démontrée)

Estimation de la population au Yukon

1 500 chèvres de montagne.

Comportement

Les chèvres de montagne vivent dans les falaises rocheuses fortement escarpées; elles peuvent ainsi échapper à leurs prédateurs rapidement. Ce sont des animaux généralement solitaires, bien que les petits resteront auprès de leur mère durant environ un an. Lors de combats, les mâles ne se cognent pas la tête comme le font les mouflons. Ils visent plutôt l’arrière-train et le ventre; il leur arrive d’ailleurs de percer des organes vitaux, entraînant la mort de leur adversaire.

Alimentation

Graminées, carex, joncs, conifères, plantes à fleurs.

Distribution

Mountain Goat distribution map.
 

Sons et observation

Mountain Goat track.
Trace de chèvre de montagne : 7,5 x 4,8 cm.
Goat tracks.
Traces dans la neige.

La chèvre de montagne et l’humain

  • La toison de la chèvre de montagne était utilisée par les peuples autochtones pour confectionner des vêtements, particulièrement des pantalons.
  • Des rituels stricts étaient observés par les épouses quand leur mari partait chasser les chèvres de montagne : durant cette période, les femmes des Tlingits de l’intérieur ne touchaient pas leurs cheveux de peur de « brosser leurs maris » et de les faire tomber des falaises.
  • Les méthodes modernes plus efficaces ainsi que la grande valeur de la chèvre de montagne comme trophée ont grandement affecté les populations de l’Amérique du Nord. Parmi les grands mammifères chassés au Yukon, la chèvre de montagne est le plus rare. Puisque les mâles et les femelles se ressemblent tant, il est difficile de protéger les femelles, ce qui a mené à des restrictions de chasse sévères pour protéger l’espèce.