Accord Canada-Yukon sur la nature

Signé en décembre 2022, l’Accord Canada-Yukon sur la nature prévoit l’investissement de 20,6 millions de dollars dans la protection de nouvelles aires au Yukon. Il renforce également les initiatives visant à surveiller et à protéger les espèces en péril.

L’Accord Canada-Yukon sur la nature permettra :

  • la protection de nouvelles aires avec pour objectif la conservation de 25 % du territoire d’ici 2025;
  • la création d’un plan avec pour objectif la protection de 30 % du territoire d’ici 2030;
  • la mise en place d’un plan de soutien au leadership autochtone en matière de protection;
  • la collaboration avec les Premières Nations du Yukon pour protéger les espèces en péril;
  • l’accroissement des connaissances et des échanges entre les gouvernements du Yukon, du Canada et des Premières Nations.

Lire l’intégralité de l’Accord Canada-Yukon sur la nature.

Aires protégées au Yukon

Actuellement, le Yukon compte 19,3 % de terres désignées à des fins de conservation, soit 95 109 km2 au total, dont une majorité de terres protégées telles que :

  • des parcs territoriaux;
  • des habitats protégés;
  • des parcs nationaux;
  • des réserves nationales de faune;
  • des zones spéciales de gestion.

Explorer les parcs et les zones protégées du Yukon.

Consulter les données cartographiques sur les parcs, les zones protégées et les aires de conservation.

Extension des aires protégées et de conservation

L’un des objectifs de l’Accord Canada-Yukon sur la nature est d’augmenter de 6 % la quantité de terres et d’eaux protégées au Yukon d’ici 2025.

Les ententes définitives des Premières Nations du Yukon et la Convention définitive des Inuvialuit comportent des engagements à l’égard de la protection de la nature. Nous tablons sur ces engagements pour étendre les aires protégées dans le territoire.

Le gouvernement du Yukon ne désignera une aire comme protégée qu’avec le soutien des Premières Nations locales. Certaines zones nécessitent l’appui des Inuvialuit ou d’une Première Nation transfrontalière.

Pour atteindre une proportion de territoire protégé de 25 %, le Yukon doit :

Leadership autochtone en matière de protection

Les Premières Nations du Yukon, les Inuvialuit et les Premières Nations transfrontalières s’appuient sur les ressources des terres et des eaux du Yukon depuis des générations. Ce sont, depuis longtemps, des chefs de file en matière de protection de l’environnement naturel du Yukon.

Les leaders autochtones ont tenu à inclure les aires protégées dans leurs ententes définitives. Cela passe notamment par l’établissement :

  • de parcs territoriaux;
  • d’habitats protégés;
  • de parcs nationaux.

Plusieurs habitats protégés incluent des terres visées par un règlement d’une Première Nation à la demande de celle-ci.

L’Accord Canada-Yukon sur la nature prévoit des fonds pour soutenir le leadership continu des Autochtones en matière de protection. Cela comprend un appui pour :

  • repérer de possibles nouvelles aires à protéger;
  • collaborer en vue de protéger les espèces en péril.

Défense des espèces en péril

Les changements climatiques et l’incidence des activités humaines sur l’environnement transforment les écosystèmes. Ils mettent les espèces du Yukon et leurs habitats en danger.

L’Accord Canada-Yukon sur la nature prévoit du financement pour protéger les espèces en péril. Ces fonds serviront à :

  • définir une approche de gestion pour les espèces en péril en collaboration avec les gouvernements et groupes autochtones;
  • élaborer une loi sur les espèces en péril en collaboration avec les gouvernements et groupes autochtones;
  • renforcer l’évaluation, la surveillance et la protection des espèces en péril;
  • soutenir des mesures de rétablissement pour le caribou boréal, le caribou des toundras et le bison des bois.

En savoir plus sur les espèces en péril au Yukon.

Renseignements: 

Si vous avez des questions, écrivez à environmentyukon@yukon.ca ou téléphonez au 867-667-5652.